desserts

bavarois au chocolat

C’est une recette hyper simple, une génoise au chocolat avec une crème au chocolat par dessus… Chacun prendra la recette qu’il voudra pour la génoise, selon ses habitudes, je vous mettrai quand même la mienne. Quant à la mousse au chocolat par dessus, c’est juste une crème fouettée à laquelle on incorpore du chocolat noir fondu avec un peu de lait et refroidi…

Hyper simple, je vous avais prévenus!

A préparer la veille, il faut une nuit au frigo.

Génoise de base :

4 oeufs à température ambiante
125g sucre en poudre
125g farine tamisée (ou 90g farine + 35g cacao, le tout tamisé)
60g beurre fondu + 20g pour beurrer le moule
pincée de sel

méthode simple :
mettre dans un bol les oeufs, le sucre et une pincée de sel. Mixer au fouet au moins 10 minutes, voire 15, le mélange doit blanchir et plus que tripler de volume, et former un ruban lisse qui retombe en douceur dans le bol en restant visible environ 10 secondes avant de disparaître.

méthode moins simple mais (soit-disant) inratable :
faire la même chose mais sur une casserole d’eau chaude (non bouillante, et le fond du bol ne doit pas toucher l’eau), et mixer sans interruption jusqu’à ce que le mélange atteigne une température très chaude au doigt mais pas brûlante. Je ne sais pas exactement à combien de degrés ça correspond, mais ça doit approcher les 60 je suppose. Mais il ne doit pas falloir dépasser les 85°, puisque c’est la température de cuisson du jaune d’oeuf, non? Si ça devient trop chaud trop rapidement, on peut toujours sortir vite fait le bol de la casserole et le placer dans un bain d’eau bien froide… puis revenir sur le feu s’il n’est pas trop tard… J’ai bien essayé de mettre mon thermomètre à cuisson, mais ce n’est vraiment pas pratique. Vous aurez peut-être plus de chance que moi…

Ca paraît bien compliqué, mais en fait ce n’est vraiment pas sorcier. Tans que vous ne trouvez pas que ça devient vraiment chaud, vous fouettez!

Ensuite vous sortez le bol de la casserole, et vous fouettez jusqu’à complet refroidissement, soit entre 10 et 15 minutes… Le ruban doit être lisse et onctueux, et là aussi, il doit rester à la surface environ 10 secondes avant de se fondre dans la masse.

Incorporer la farine (ou farine + cacao) tamisée en 2 fois, en travaillant délicatement pour ne pas faire retomber la pâte.

Ajouter ensuite le beurre fondu refroidi. Le beurre n’est pas nécessaire, mais il aide quand même à donner une certaine finesse au goût de la génoise, et lui permet de sécher moins rapidement.

Verser dans un moule beurré et fariné (ou cacaoté selon le cas). Mais si on utilise un moulmou, pas besoin. Enfin bon, moi courageuse mais pas téméraire, alors moi beurrer toujours mes moulmous… Faut dire que c’est pas des moules de marque, alors bon… autant mettre toutes les chances de son côté!

Cuire 20 à 25 minutes à 180°C. La génoise, quand elle est cuite, se détache des bords du moule (elle se rétracte), et un doigt posé (avec légèreté !!!) dessus ne s’enfonce plus.

Refroidir sur une grille. Retourner ensuite sur le plat de service. Si la génoise est trop épaisse, surtout ne pas hésiter à la couper en 2 horizontalement, j’ai oublié de le faire cette fois, et je l’ai regretté, ça « alourdit » un peu le gâteau.

Cercler la génoise bien serrée dans un cercle à pâtisserie.
Réserver

La crème au chocolat :

1 tablette de 200g de chocolat noir, si possible à 70%
environ 10cl de lait
1/2 ccafé de café instantanné
250 à 350g de crème à chantilly (liquide, fleurette, …) si possible pas UHT

mettre la crème au frigo au moins 20 minutes
Mettre le bol du mixeur et les fouets au congélateur au moins 20 minutes.
Pendant ce temps, dans une petite casserole sur feu minimum (utiliser éventuellement un diffuseur de chaleur sur un feu gaz trop puissant. Ca doit se faire aussi au micro ondes.), fondre le chocolat avec un peu de lait et la poudre de café (ou les granulés) en remuant. Réserver à température ambiante en remuant de temps en temps.
Au moment, monter le mixeur, verser la crème dans le bol et fouetter à vitesse maximum. Attention, ça gicle de partout, c’est une horreur! Et la crème devient très vite ferme, donc surtout restez bien à côté du mixeur à surveiller, histoire de ressortir crépi(e) à la crème fouettée! lol!

Incorporer ensuite à la spatule le chocolat fondu, mélanger délicatement pour ne pas faire retomber la crème.

Verser sur la génoise, mettre au frigo pour la nuit.

Au moment de servir, sortir le gâteau du frigo. Passer la lame d’un petit couteau tout autour du gâteau, retirer le cercle, et utiliser un couteau chauffé dans de l’eau chaude pour découper les parts.

Avec une kumquat confite maison, et quelques suprêmes d’orange et de pamplemousse…
Et si on dispose à côté le petit verre de « Bora Bora »… Ouille ouille ouille, c’est trop beau…

Publicités

8 réflexions au sujet de « bavarois au chocolat »

  1. réponse Hélène : c’est normal, il n’y a pas de gélatine, la crème prend au frigo sans aucun additif. Alors vas-tu peut-être me dire, ça ne s’appelle pas un bavarois s’il n’y a pas de gélatine… Je n’en sais rien du tout… Ce que j’ai fait, c’est une génoise avec une mousse dessus… Je n’ai pas pris de recette pour faire ce gâteau, je l’ai fait toute seule, un jour ça m’a pris comme ça d’essayer, donc je ne connais pas le nom réglementaire de ce genre de dessert… Si tu le connais, je suis preneuse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s