plats

wok de crevettes et légumes, sauce piquante de la journée de la femme

Une petite merveille faite absolument au pif, y compris la sauce! (ma modestie me perdra! lol!)

Tout a commencé en cette merveilleuse journée de la femme

La femme de la maison (les 2 autres ne sont que des femmelettes imberbes et pas encore tout à fait finies) pensait donc à se faire plaisir toute la journée, tandis que son homme partait au boulot lui tenant dans un baiser encore endormi et avant de monter son fidèle destrier jaune à la selle mouillée de pluie un langage réconfortant et calin : « c’est la journée de la femme, tu vas te reposer, hein? »

Et bien OUI! J’allais me reposer, ce n’est que justice après tout, ça fait presque 3 semaines que je me traîne une saloperie cochonnerie de virus qui m’annihile les papilles gustatives ( un pouce de wasabi au resto à sushi sans me rendre compte… d’habitude c’est un micropoil de wasabi… et encore… ), me cause des illusions olfactives du style « Chéri tu fais brûler des pneus? » « Non, je sors de la douche »… et me met le cerveau en rideau, la cervelle en flanelle, le bulbe en citrouille, la tronche en cocotte-minute, et j’en passe… et des meilleures. Je ne vous parlerai donc pas de l’état de mes intestins mon estomac suite au traitement antibio. (Ce qui n’est sûrement pas sans vous arranger, hein, avouez! lol!)

Bref, repos. Seulement voilà, dès que je me mets à l’horizontale, j’étouffe! Je tousse pire que la dame aux camélias!

Alors je change mon fusil d’épaule. Puisque je ne peux pas me reposer, je vais me faire plaisir.
Je vais aller au ciné  prendre un bain arômathérapie avec des bougies partout  faire venir les nombreux amis que mon mari ne connaît pas  manger du chocolat devant cuisineTV  cuisiner! YESSSSSSSSS!

J’ai commencé à 10 heures du matin… et terminé à 17h. Faut dire qu’avec mon cerveau embrumé je n’allais pas bien vite, j’ai même dû refaire mes fausses danettes car je m’étais trompée en multipliant par 2 les proportions (j’avais mis 4 fois la maïzena au lieu de 2 fois, je vous raconte pas le béton!)

Alors dans l’état où je suis, il faut vite que je tape cette recette avant de tout oublier… Heureusement qu’il me reste quelques photos…

wok de crevettes et légumes, sauce piquante

Pour 6 personnes
1 heure de préparation incluant la précuisson des légumes
10 minutes de cuisson au moment

1 poignée de haricots verts
1 poignée de fèves écossées fraîches ou surgelées (merci Mr Picard)
1 poignée de mini mange tout (sugar snap peas)
1/2 poivron vert
1/2 poivron rouge
1 branche de céleri
1 grosse ou 2 petites carottes
1 poignée de germes de soja frais
1 pouce de gingembre
2 piments rouges thaïs
2 gousses d’ail
800 g crevettes crues fraîches ou surgelées entières (merci Mr Picard)
1/2 paquet de nouilles chinoises aux oeufs
1 peu d’huile neutre
coriandre fraîche pour la déco

et pour la sauce piquante
4 csoupe maïzena
500ml bouillon de volaille ou de crevette
2 ccafé purée piments rouges /sambal oelek (commencer avec seulement 1 ccafé, car nous, nous aimons ce qui est très relevé d’une part, et d’autre part j’avais les papilles très anaesthésiées par mon rhume…)
2 csoupe sucre
2 csoupe jus de citron
2 csoupe concentré tomates
3 csoupe sauce soja
2 csoupe sauce d’huitre

Commencer par préparer les haricots verts, les mini pois mange tout et les fèves, c’est à dire les sortir du congélo en ce qui me concerne… 😉

   

Préparer ensuite 2 casseroles et y faire bouillir de l’eau salée. Dans la première mettre à cuire les haricots verts qui doivent être cuits mais rester croquants. Dans l’autre, ébouillanter 3 minutes les mini mange tout qui doivent devenir d’un très très beau vert et rester très croquants, retirer les mini mange-tout et mettre à la place les fèves, et les faire cuire 2 minutes. Retirer les fèves puis les peler une par une puis les remettre à finir de cuire (moi je me suis trompée, sur le paquet Picard il y avait marqué « fèves pelées », j’ai cru qu’elles étaient vraiment pelées… Alors j’ai fait cuire sans plus regarder… mais elles n’étaient qu’écossées… Et je me suis retrouvée avec mes fèves cuites complètement, et qui s’écrasaient sous mes doigts quand j’essayais de les peler…) Elles doivent être tendres sous la dent.
Réserver tout ça quand c’est cuit à point.

Préparer ensuite le gingembre, le piment, l’oignon vert, le céleri, la carotte, et l’ail. Peler le gingembre et le couper en lamelles fines. Ouvrir le piment et ôter les graines, puis l’émincer finement. Gare à ne pas vous frotter les yeux… Ou portez des gants!
Ciseler finement l’oignon vert. Peler une côte de céleri et la couper en julienne hyper fine. Peler la carotte, et la couper elle aussi en julienne hyper fine. Peler l’ail et le hacher finement au couteau.

 

Rassembler tous les ingrédients rien que pour voir comme c’est beau…

Préparer une grande casserole d’eau bouillante non salée. Quand elle bout, y jeter les nouilles chinoises, et les cuire selon les indications du paquet. Enfin s’il y en a… J’ai cuit au hasard, environ 3 minutes… Ensuite, égoutter les nouilles et les mettre à tremper dans de l’eau très froide de façon qu’elles ne cuisent plus et qu’elles ne collent pas. Les réserver dans l’eau froide jusqu’au moment de s’en servir.
En même temps, préparer le bouillon avec de l’eau bouillante le cas échéant, et le laisser refroidir. Réserver. On lui ajoutera la maïzena juste avant de commencer la cuisson au wok.

 

Préparer les crevettes. Commencer par les dégeler sous un courant d’eau froide le cas échéant. Arracher les têtes soigneusement pour que le boyau vienne avec, sinon il faudra couper le dos de chaque crevette sur toute sa longueur pour enlever ce satané boyau! Réserver au frigo.
Enfin, trier le soja frais et ciseler une poignée de feuilles de coriandre pour la déco.

 

Il est temps maintenant de préparer la sauce :

Dans un bol, mélanger 1 ccafé de purée de piments rouges /sambal oelek (commencer avec seulement 1 ccafé, il sera temps d’en rajouter une 2ème au dernier moment si ça ne pique pas assez…), le sucre, le jus de citron, le concentré de tomates, la sauce soja et la sauce d’huître. Réserver.
Pour rappel : le bouillon est entrain de refroidir à côté de la maïzena préparée…

 

Tout est prêt… Repos maintenant, jusqu’au moment de faire la cuisson au wok.

Pas de photo en cours de cuisson au wok, car il faut procéder très rapidement…

Cuisson au wok :

On commence par sortir les nouilles de l’eau froide et les couper en morceaux de taille acceptable. Même chose pour les haricots verts si ce n’était pas déjà fait. Ensuite on mélange la maïzena au bouillon, et on ajoute le contenu du bol de sauce. Et on goûte pour voir si on peut envisager de rajouter la 2eme ccafé de sambal oelek! lol!

Chauffer le wok au maximum. Faire couler un peu d’huile neutre le long des parois.
Quand l’huile commence à fumer, y jeter les crevettes et les faire frire en les retournant régulièrement. L’odeur divine et caractéristique de la crevette frite commence à emplir la maison…
Dès que les crevettes sont toutes devenues roses, les ôter sans attendre du wok, et réserver.

Remettre si nécessaire un peu d’huile.
Quand ça fume à nouveau, y jeter les lamelles de gingembre et les laisser frire environ 2 minutes.
Si vous n’aimez pas trop le gingembre, ôtez-le et jetez-le une fois son bon goût donné à l’huile, sinon, laissez-le. Inutile de préciser que je l’ai laissé…
Ajouter ensuite le piment et l’ail, mélanger, puis ajouter les poivrons, et mélanger.
Ajouter carotte et céleri, mélanger.
Ajouter haricots et mange-tout, mélanger.
Verser la sauce, mélanger.
Ajouter les nouilles, mélanger.
Remettre les crevettes, mélanger.
Ajouter les fèves, mélanger.
Ajouter le soja et l’oignon vert, mélanger.
S’assurer qu’il ne reste plus rien à mettre à cuire, on ne sait jamais…
Couper le feu, saupoudrer de coriandre, et servir!

Si j’avais eu des champignons noirs, ou des champignons shiitake, ou des brocolis, ou des côtes de blettes (ou encore mieux, des blettes chinoises), je les aurais mis aussi…

Tout cela forme un plat triplement équilibré :
protéines, légumes et féculents en un seul plat
du piment tempéré par un peu de sucré
des textures croquantes et fondantes associées.

Et c’est tellement beau, toutes ces couleurs… Et ça sent tellement bon… et assez fort pour pénétrer mes narines embrumées… Mmmmmmmm…

Publicités

4 réflexions au sujet de « wok de crevettes et légumes, sauce piquante de la journée de la femme »

  1. Admirable ce plat, j’y sens toute la finesse et tout un mélange de saveur qui pour le moment ne peut faire que me parler (parce que l’odeur ne sort pas encore de l’ordinateur ;-)). Trè réussi et quelle photo !

  2. hé bien pour un cerveau enbrumé en voilà une recette magnifique! je sais si il faut te souhaiter de guérir si tu es capable dans ton état second de faire des choses pareilles! En fait t en transe là, pas malade, non?Sans blaguer, très très belle composition!Amicalement blog!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s