accompagnements

fettucine alfredo : des nouilles quand je n’ai pas le temps de cuisiner… mais pas n’importe lesquelles!

Et oui, je fais des nouilles quand je n’ai pas le temps de cuisiner. Ou plus exactement, je demande à mon Nomamoi ou à une de mes fifilles depuis mon portable de faire bouillir l’eau pour les nouilles, comme ça quand j’arrive, zou, on mange!

Mais ça ne se passe pas toujours comme ça. Des fois, il arrive que l’homme et sa fille aînée disent « ben non, on part au kung-fu, là… » et que la 2eme dise « heu… Bah j’ai déjà fait une entrée, moi… »

Alors la pauvre Cath, crevée, vaincue par une lentille (pas du Puy, non, de l’ophtalmo…) qui n’a jamais voulu se laisser dompter, l’oeil droit tout rouge et larmoyant, la crète hérrissée d’énervement car elle va devoir y retourner encore demain, ce qui signifie 4 heures sans rien faire de ce qui lui plairait vraiment -cuisiner- ou pas du tout -repasser- et qui va sans doute l’empêcher de dormir… la pauvre Cath, disais-je donc, décide de faire bouillir de l’eau pour les nouilles…

Mais la pauvre Cath, qui n’est pas non plus une andouille complète, n’a finalement rien d’une pauvre… Niark niark niark… Ce matin, en faisant ses courses au pas de charge, le caddy débordant de tout sauf de produits frais (marché du lendemain oblige…) entre les rayons de son Auchan préféré, la Cath qui avait à ce moment là encore les 2 yeux ouverts et bleus, s’est vengée par avance de toutes les lentilles du monde : elle a acheté 5 livres de cuisne (en promo) et : s’est donc ruinée / a dépensé le bel argent de son époux / a réalisé un investissement exceptionnel (rayer la mention inutile).

Bon, il ne reste plus qu’à arriver à mettre ces µ%$£&#|*¤ de lentilles pour pouvoir lire les recettes de ces livres…

Voici un des livres en question :

Et la première pour laquelle j’ai craqué ce soir où il fallait que tout soit prêt en 10 minutes :

Fettucine Alfredo


(photo avant parmesan et poivre moulu)

adapté de : « pasta », collection « marabout chef« 

Prêt en 10 minutes!

pour 4:
375g de fettucine (j’ai mis 500g de spaghetti)
2 ccafé huile d’olive (j’ai mis 2 csoupe)
4 oignons verts, émincés (j’ai mis 2 oignons nouveaux avec le vert)
1 gousse d’ail, pilée (j’en ai mis 4, elles étaient minuscules et une fois dégermées, il n’en restait plus rien!)
2 csoupe de vin blanc sec (Noailly-Prat pour moi)
300ml crème (UHT pour moi)
1 ccafé de moutarde de Dijon
60g de persil plat finement haché (j’en ai mis une grosse poignée, je n’ai pas pesé)
80g parmesan finement râpé (je n’ai pas pesé, j’ai mis une grosse poignée), et un peu pour la déco
poivre du moulin

Commencer par tout bien préparer :

Mettre l’eau salée à bouillir pour les pâtes.
Couper les oignons verts en fines rondelles, piler l’ail et ciseler le persil.
Râper le parmesan

Dans une casserole, faire chauffer l’huile d’olive.
Ajouter le mélange oignon-ail, chauffer à feu moyen, ça doit prendre une très légère couleur dorée.

Ajouter le vin blanc et la crème, porter à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter 2 minutes en remuant. Ca doit s’homogénéiser.

Ajouter enfin la moutarde. On remarque que la sauce s’épaissit légèrement.
C’est prêt!
Attendre ensuite que les nouilles soient cuites…

Egoutter les nouilles, les verser dans la casserole de sauce, ajouter le persil et le parmesan, mélanger.

Je pense qu’il ne faut pas précéder comme ça. En effet, comme en plus j’ai attendu pour mélanger d’avoir pris une photo, le parmesan a commencé à fondre par dessus le persil et l’a aggloméré en gros catons… De plus, en feuilletant un autre « marabout chef » acheté en même temps que celui là, on trouve une autre version de cette sauce (pas de vin blanc ni d’huile d’olive mais à la place 90g de beurre…) où on ajoute hors du feu d’abord le parmesan pour finaliser la sauce, puis les nouilles pour les enrober, puis le persil pour décorer! A mon avis c’est ça qu’il faut faire…

Servir sur assiette, saupoudrer d’un peu de parmesan fraîchement râpé et de poivre fraîchement moulu.

L’avis des testeurs : Curieusement, toute la famille m’encourage vigoureusement à retourner chez l’ophtalmo et à y rester le plus longtemps possible! lol! Eventuellement à ne jamais réussir à mettre ces fichues lentilles et à y retourner tous les jours…
En plus, vous imaginez, c’est prêt en 10 minutes, le plus long c’est d’attendre que les nouilles soient cuites (parce que j’ai pris des spaghetti, peut-être que ça va encore plus vite avec les fettucine prévues à l’origine…)
Finalement, les catons de persil au parmesan n’étaient pas désagréables en bouche. Heureusement. Mais ça aurait été encore mieux selon la 2eme méthode de finalisation du plat, celle où on commence par fondre le parmesan dans la sauce avant d’ajouter les nouilles.

En tout cas c’est décidé, demain ce sera une nouvelle recette de ce même livre!

Version imprimable

Publicités

8 réflexions au sujet de « fettucine alfredo : des nouilles quand je n’ai pas le temps de cuisiner… mais pas n’importe lesquelles! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s