entrées

Taboulé au bulghur, boulgour, boulghour, tout ce que vous voudrez mais pas couscous!

Jusqu’à ce qu’une amie me fasse goûter un jour à un vrai taboulé libanais au boulgour (écrivez-donc ça comme vous voudrez!) fait maison, je ne faisais le mien qu’à la semoule de couscous… Grossière erreur, m’a expliqué mon amie d’origine Libanaise… Au boulgour, rien qu’au boulgour!

En plus, je cumulais les mauvais ingrédients avec application, puisque je mettais dans mon truc que je n’ose plus appeler un taboulé beaucoup de couscous, beaucoup de tomate, beaucoup d’oignon et un peu de menthe… Arf, complètement à côté de la plaque, la Cath ( le 1er qui rigole ou qui confirme je lui fais manger le boulgour à sec! Non mais! Ya que moi qui ai le droit de le dire! lol! ) !

D’après mon amie, le vrai taboulé dans sa famille, c’est un peu de boulgour, pas mal de tomate, un peu d’oignon, des tonnes de persil et de menthe… Globalement, le résultat est vert

J’avoue cependant que si je présente à mes filles un taboulé vert, je vais me faire virer de mon poste de Maman, et sans indemnité… Ce qui ne me ferait pas plaisir du tout… Même si c’est un job à plein temps, pas de vacances, pas de WE, encore moins payé que mal, sans aucune reconnaissance à partir de l’âge fatidique de l’adolescence. Je sens qu’il y en a qui vont adopter non pas un enfant, mais au contraire une vie sans enfant après ce billet… lol! Bref, j’ai été obligée de revoir sérieusement à la baisse les quantités d’herbes et de remonter un peu le niveau des tomates et du boulgour. Déjà rien que le boulgour ça leur fait tordre le nez… Pfffff, ces jeunes, yzy connaissent rien! lol!

Alors voilà ce que j’ai fait, le compromis que j’ai adopté :

Taboulé au boulgour

A préparer le plus longtemps possible à l’avance, je le trouve toujours meilleur le lendemain…

Pour 4 goinfres :
Environ 350g de boulgour, si possible bio
Environ 5 à 6 belles tomates grappe (pour de la tomate grappe, je dirais de grosse taille, pour de la tomate normale je dirais taille moyenne, faut pas non plus mettre de la tomate à farcir!)
1 belle botte d’oignons nouveaux
de 1/2 à 1 bouquet de persil
de quelques branches à 1/2 bouquet de menthe
le jus de 6 à 8 citrons jaunes
huile d’olive,
sel

Ces quantités sont approximatives, c’est en voyant la couleur du résultat que je rajoute un peu de tomate pour dé-verdir ou un peu d’herbes pour dé-rougir… Inutile de préciser que quand les fifilles ne sont pas là, le taboulé prend un sérieux coup de vert… Celui ci est très rouge.

Commencer par verser le boulgour dans un grand saladier, car il va gonfler de 3 fois son volume.
Faire bouillir de l’eau dans une casserole et verser l’eau bouillante sur le boulgour juste de quoi arriver à niveau, pas plus. Mélanger et laisser gonfler tranquillement.

Pendant que ça gonfle, préparer les oignons nouveaux et les couper en lamelles hyper fines. Si vous préférez en petits dés, pas de souci, chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît…
Epépiner les tomates et les couper en gros dés
Laver effeuiller sécher et hacher les herbes.

Quand tout cela est fait, normalement il ne doit plus rester d’eau dans le saladier, et le boulgour refroidi a dû gonfler. S’il reste de l’eau, égoutter le boulgour pour éliminer tout excès. Ajouter un peu d’huile d’olive et bien mélanger, les grains doivent être bien détachés et brillants

Ajouter oignons tomates et herbes, mélanger
Presser le jus de 6 citrons, verser, mélanger
Saler, remettre éventuellement de l’huile d’olive, goûter, rectifier. C’est là qu’en général j’ajoute encore le jus de 2 citrons… Ca paraît énorme, tout ce jus de citron, mais le boulgour va le boire et gonfler encore, ce qui fait que l’acidité sera bien moins présente qu’on ne le penserait de prime abord…

Par un beau soir d’été sur la terrasse, avec quelques brochettes au barbecue, c’est frais et reposant…
Les vacances, quoi…

Version imprimable

Publicités

15 réflexions au sujet de « Taboulé au bulghur, boulgour, boulghour, tout ce que vous voudrez mais pas couscous! »

  1. j’en ai mangé un lundi soir avec tomates, pamplemousse pois chiche coriandre et boulghour. Un délice. Je ne me souviens plus s’il y avait autre chose, mais je crois que non.Bisous

  2. Ca depend d’ou tu viens. Ma mere, pied-noire du Maroc, ne fera jamais un taboule avec du boulgour mais bien de la semoule (et du concombre). C’est un taboule aussi, mais pas libanais. Cela dit, les deux sont delicieux. Et tes photos me font tres envie!

  3. moi je suis fan du taboulé libanais !!..au départ, j’avais été surprise par le gout très prononcé des herbes, et maintenant j’avoue le préférer au taboulé traditionnel….Le tien semble particulièrement appétissant

  4. Ce n’est pas le même plat, d’ailleurs je précise taboulé libanais tant celui ci est différent de « l’européanisé » (si c’est ça en fait…) mais j’aime bien les deux versions… L’un est lié à une tradition familiale, l’autre à la cuisine libanaise que j’aime beaucoup mais je n’y suis pas viscéralement attachée…

  5. Exactement ce que je cherchais! Une grosse envie de faire une taboulé Libanais + des habitudes de la famille difficile a changer = recherche de compromis! Le tien me semble idéal je vais donc essayer! Je te donne de mes nouvelles demain soir!Dans tous les cas, merci pour ta recette!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s