plats

lyonnaiserie : saucisson à cuire et pommes vapeur

Une petite Lyonnaiserie pour changer un peu, aujourd’hui.

A Lyon, quand on parle de saucisson, on oublie parfois qu’il en existe de 2 sortes : le saucisson « tout court », sec, donc, qui peut être d’ailleurs une rosette ou un Jésus par chez nous, et le saucisson à cuire!

Le saucisson à cuire, on le trouve nature ou bien aux pistaches, ou encore, en version très festive, truffé! Dans ma famille, on appelle ce saucisson à cuire un cervelas, mais je ne saurai dire s’il s’agit d’un abus de language ou si cette appellation est exacte. On peut le faire par exemple enrobé dans une pâte briochée ou tout simplement cuit à l’eau avec quelques pommes de terre.

Voici pour moi la façon la plus simple de le cuire :

saucisson à cuire et pommes vapeur


En plat unique prévoir 1 saucisson pour 2 à 3 personnes et selon leur taille 2 à 3 pommes de terre moyennes par personne. Ce doivent être des patates « solides » à la cuisson, donc prendre des Charlotte, des pommes de terre roses par exemple mais surtout pas de patates à soupe genre mona lisa ou bintje. Et elles ne doivent pas non plus être trop petites, sinon elles cuiraient plus vite que le saucisson.

Peler les pommes de terre.
Poser le saucisson et les pommes de terre dans une large casserole pour que tout ce petit monde touche le fond. Mouiller avec de l’eau jusqu’à recouvrir le tout. Saler très légèrement car le saucisson est salé et va rendre un peu de son sel (et de son gras) dans l’eau de cuisson. Ne pas piquer le saucisson.

Porter à ébullition puis réduire le feu, couvrir et laisser mijoter le temps que tout soit cuit, au minimum 35 minutes (d’où l’intérêt de ne pas avoir de petites pommes de terre…). On sait que les patates sont cuites quand on peut y planter la pointe d’un couteau jusqu’au coeur sans rencontrer de résistance.

On pique alors le saucisson de quelques coups de couteau sous le niveau de l’eau de cuisson, c’est un truc qui évite que ça gicle du bouillon brûlant de partout quand on le découpe! On le sort alors de l’eau, et on peut le trancher sans risque en tranches épaisses.

Déposer dans chaque assiette 2 à 3 rondelles de saucisson, les pommes de terre, et présenter une moutarde de Dijon qui dépote!

J’ai choisi pour équilibrer notre repas d’ajouter un peu de verdure sous forme d’une petite salade de mâche relevée d’une vinaigrette moutardée très agressive!

Il faut savoir que le peu de gras rendu lors de la cuisson suffit à parfumer les pommes de terre d’une façon inimaginable.

Avec un p’tit beaujolais de derrière les fagots, ça vous fait passer une bonne soirée! ;o) A consommer avec modération, bien entendu! lol!

Bon, je ne vais quand même pas faire une version imprimable pour dire qu’on va faire bouillir ensemble le saucisson et les pommes de terre au minimum 35 minutes, non? ;o) Ma paresse me perdra! lol!

Publicités

24 réflexions au sujet de « lyonnaiserie : saucisson à cuire et pommes vapeur »

  1. Je ne connais pas (de goût) le saucisson à cuire lyonnais, mais il me fait penser à la saucisse de Montbéliard ou à celle de Morteau… quelles différences???? à part le verre de beaujolais que l’on remplace par un verre de Jura….

  2. Ah, le saucisson chaud ma mère est lyonnaise, quand j’étais petite, mes grands parents en rapportaient lors de leur passage par Lyon. On n’en trouve pas facilement des très bons sur Paris, sauf (je donne mes adresses pour Marie):-au INO Montparnasse de temps en temps sur le stand des produits du Beaujolais-au Lafayette Gourmet de temps en tempsEt la question de le piquer ou pas, c’est toujours source de discussion chez nous: mon frère et moi ne le piquons pas, ou alors juste d’un ou deux coup d’épingle, histoire de parfumer les pommes de terre, ma belle-soeur et mon mari, qui ne sont pa lyonnais le piquent généreusement de plusieurs coups de fourchettes, et tout le gras sort à la cuisson, la peau de rétracte même parfois…. et le saucisson n’a plus le même goût

  3. Sur Paris, vous pouvez trouver d’excellents saucisson à cuire et sabodets sur le stand de La ferme beaujolaise dans les Galeries Lafayette Haussmann… Parole de lyonnaise!:)

  4. @Alexnc : merci infiniment, voilà une info qui ne manquera pas d’intéresser pas mal de mes copines parisiennes, à commencer par Fifille n°1 qui habite maintenant à Paris !

  5. en vraie lyonnaise il ne faut pas piquer le saucisson avec une fourchette mais uniquement le piquer avec une aiguille 5 à 6 fois et juste aux extrémités

    1. @georges kabambi : merci ! Et malheureusement je ne connais pas de recette pour fabriquer son propre saucisson à cuire. Désolée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s