plats

« barboton » d’agneau aux topinambours

D’habitude, le « barboton », dans notre famille, c’est de l’agneau, le plus souvent de l’épaule en cubes, et des pommes de terre, le tout cuit dans une cocotte en fonte, avec du thym et un peu d’eau. Mais là, j’ai eu envie de faire une version nouvelle, avec une épaule d’agneau désossée roulée en rôti et des topinambours. Et du vin rouge, c’était la fête! lol!

Avec une petite salade de mâche bien relevée, c’était délicieux!

« Barboton » d’agneau aux topinambours


Pour 4 personnes
Un petit rôti d’épaule d’agneau
1 cube de bouillon de mouton, à défaut bouillon de volaille
4 pommes de terre solides style charlotte
8 à 12 topinambours
1 gros oignon ou 2 moyens
Quelques brindilles de thym
1 verre de bon vin rouge (facultatif)
un verre d’eau
2 csoupe d’huile neutre
Très peu de sel, poivre du moulin

Prep incluse dans le temps de cuisson
cuisson : 30 à 45 minutes

Dans une cocotte en fonte, mettre l’huile à chauffer. Y faire dorer le rôti d’agneau sur toutes ses faces en le salant très peu et poivrant normalement.

Pendant ce temps, peler l’oignon et le couper en 8 quartiers (ou 4 si vous avec 2 oignons moyens).
Peler les patates, les couper en gros cubes. Peler les topinambours, les couper en rondelles fines, histoire d’équilibrer leur temps de cuisson avec celui des patates.

Quand l’agneau est doré sur toutes ses faces, ajouter l’oignon, mélanger, l’oignon va caraméliser très rapidement sur le feu vif. Ajouter alors les patates, les topinambours, le thym, mélanger, mouiller avec le vin rouge (facultatif), laisser évaporer presque totalement, ajouter l’eau, réduire le feu au minimum, émietter le cube de bouillon de mouton (ou de volaille si vous n’en avez pas), mélanger une dernière fois, couvrir le plus hermétiquement possible et cuire entre 30 et 45 minutes. Soulever rapidement le couvercle de temps en temps juste pour vous assurer qu’il reste assez de liquide, en remettre éventuellement, remuer.

Voici le bouillon de mouton que j’ai utilisé, trouvé par hasard à mon épicerie orientale habituelle :

Quand tout est tendre, couper le feu, sortir le rôti et le couper en tranches. Trouver un cercle inox de la taille approximative des tranches de rôti, le disposer sur une assiette et tasser le mélange oignon/patate/topinambour dans le cercle, retirer délicatement le cercle, poser encore plus délicatement une tranche d’agneau par dessus.

Servir avec une petite salade bien relevée.

C’est un plat très agréable par temps froid. L’ajout des topinambours à la version habituelle qui n’en contient pas est un atout de taille, apportant finesse et douceur, suavité à ce plat réconfortant.

Les couleurs automnales, relevées par le vert vif de la salade, sont un plaisir pour les yeux. Tout n’est que douceur, chaleur, tendresse… De la vraie « comfort food », quoi…

Version imprimable

Publicités

7 réflexions au sujet de « « barboton » d’agneau aux topinambours »

  1. Le ragoût de mouton, le plat préféré de ma fille aînée ! Et c’est amusant, parce que moi je mets pommes de terre et artichauts, en général (artichauts frais tournés et coupés en quartiers)…. artichauts et topinambours sont très proches de goût ! Et j’ai très récemment pour la première fois trouvé ce bouillon de mouton chez Carrouf, je ne savais même pas que çà existait !

  2. je ne connaissais pas le nom « Barboton », mais à la lecture de ta recette, je ne demande qu’a etre présenter.En plus avec des topinambours j’aime beaucoup ce légume.je découvre ton blog avec une très bonne recette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s