desserts

la maison de pain d’épice (ginger bread house) de fifille n°2

A toutes et tous, je souhaite d’excellentes fêtes de Noël

et une superbe nouvelle année!

Et je vous laisse en bonne compagnie: festive, typique de cette saison hivernale froide et blanche, la maison de pain d’épice nous réjouit tous par ses couleurs, sa fantaisie, et nous régale ensuite par ses goûts chaleureux d’épices douces. Je vous retrouverai après les vacances, en pleine forme j’espère! lol!

Entièrement réalisée par Fifille n°2 de ses petits doigts agiles (et gourmands…)

Aux USA, mes fifilles en avaient déjà réalisée une, mais là bas, on trouve des kits tout prêts à décorer! Les murs, les toits sont déjà prêts, cuits et découpés, le glaçage est dans un tube, il ne reste plus qu’à aller acheter les bonbons pour la décorer et le tour est joué. Ici, c’est quelque peu différent : on doit tout faire soi-même… Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à hier soir où, parcourant la blogosphère culinaire pour voir vos merveilles, vos photos émoustillantes, vos recettes alléchantes, je tombe sur la maison de pain d’épice de Kashyle… Et c’est ainsi que j’apprends qu’IKEA distribue des kits à maison de pain d’épices semblables à ceux que nous trouvions aux USA… Mais il faut quand même que je reste honnête : je n’y serais pas allée… Parce qu’en ce moment, IKEA est bien le dernier endroit où il faut se trouver un WE de courses de Noël…

Bref, il fallait bien tout faire nous-mêmes…

Comme par hasard, le magazine Good Food est arrivé à la rescousse dans son numéro de janvier (oui je sais nous ne sommes qu’en décembre, mais comme je suis abonnée – merci Paula! 😉 – je l’ai déjà reçu… et je transmets le « savoir » :

Maison de pain d’épice (ginger bread house)

magazine Good Food janvier 08

Pour la maison :
250g beurre
200g sucre muscovado foncé
7 csoupe golden syrup (remplacé par du sirop d’érable)
600g farine
2 ccafé bicarbonate de soude
4 ccafé gingembre en poudre

Pour la déco :
smarties à volonté
Bonbons en tous genres

Pour faire la colle et la neige : le glaçage :
2 blancs d’oeuf
500g sucre glace (bon, le glaçage, c’est pas ça, faudra revoir la formule!)

Dessiner le patron des murs et du toit sur du carton ou du papier.
Le toit : 2 rectangles de 13cm x 17cm
Les façades avant et arrière avec le haut en triangle : base 12cm, hauteur des côtés verticaux 7cm, hauteur des supports de toit 15cm (se construit avec un compas, vive les vieux souvenirs des cours de géométrie… Vous vous rappelez? On met 15cm entre la pointe et la mine du compas. On place la pointe en haut du côté droit du mur, on dessine un cercle. On fait la même chose à partir du haut du côté gauche. Là où les 2 cercles se coupent en haut, c’est le sommet du toit)
Les 2 derniers côtés de la maison : rectangle de 9cm x 7cm

Préchauffer le four à 200°C/180°C chaleur tournante/Gaz6
Faire fondre le beurre, le muscovado et le golden syrup (ou ce que vous aurez mis pour le remplacer) dans une poêle. Dans un grand saladier, mélanger la farine, le bicarbonate et le gingembre, ajouter le mélange de beurre et mélanger jusqu’à obtenir une boule de pâte. Si ça ne veut pas se mettre en boule, ajouter juste quelques gouttes d’eau pour former la boule.

Prélever 1/4 de la pâte. L’étaler à environ 6mm d’épaisseur sur du papier sulfurisé. Placer le patron, découper, récupérer les chutes et les remettre dans la pâte. Faire glisser la pièce découpée avec le papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie .

Procéder de la même façon pour toutes les pièces murales de la maison. On aura besoin de 2 plaques à pâtisserie qu’on cuira ensemble si le four a la chaleur tournante, sinon l’une après l’autre.

On peut, si on le souhaite, utiliser des amandes effilées en les plantant légèrement inclinées dans les 2 morceaux de toit pour ainsi dessiner les tuiles de la maison. Nos ne l’avons pas fait car Fifille n°2 voulait mettre des smarties couleur tuile-rouille.

Enfourner environ 12 minutes, les murs doivent être fermes au toucher et les bords très légèrement colorés.

Pendant ce temps, préparer le glaçage : mélanger tous les ingrédients, le glaçage doit être épais et lisse. En effet, le glaçage de Fifille n°2 était lisse et épais, même très épais, sûrement trop épais… Car il formait une pâte tellement solide qu’on pouvait y rouler des boudins à la main, boudins qui ne collaient absolument pas… Alors fifille n°2 a détendu cette pâte à l’aide d’un peu de jus de citron pour obtenir une consistance un poil plus liquide, et par conséquent un peu collante, mais de toute façon pas assez.

La recette dit de mettre le glaçage dans une poche à douille, mais même après l’aménagement réalisé à l’aide du jus de citron, c’était encore trop épais pour passer par le trou de la poche. Du coup, elle a tout fait avec les doigts…

Préparer un plateau pour servir de « tapis » de montage pour la maison. Utiliser le glaçage pour coller les parois entre elles en maintenant la maison d’aplomb à grands renforts de bols, ramequins, pour éviter que les pièces se déplacent tant que ce n’est pas tout bien collé.

Fifille n°2 a utilisé des petits ramequins pyrex pour empêcher les toits de glisser vers le sol… et elle n’a jamais pu les enlever, ça ne collait pas…

Laisser sécher plusieurs heures.

Avec le reste de pâte, réaliser des sapins (facile avec un emporte pièce adapté… que nous n’avons pas retrouvé, hélas…), des petits bonshommes, etc… Fifille n°2 a fait un père Noël à la hotte lourdement chargée… et quelques autres babioles qui n’ont pas pu être toutes utilisées pour décorer la maison, faute de place sur le plateau.

Quand la « colle » a séché, utiliser le glaçage pour coller les tuiles (si vous ne les avez pas déjà faites en amandes effilées), dessiner des fenêtres, etc… On peut aussi colorer le glaçage avec des colorants alimentaires pour ajouter de la couleur aux vêtements du père Noël… 😉 Le glaçage sert aussi de neige… Et on peut saupoudrer le tout de sucre glace pour un effet encore plus réussi (mais nous étions à court de sucre glace, Fifille n°2 en est donc restée là…)
Attention en collant les décos : il faut continuer à maintenir fermement la maison, sinon tout risque de s’effondrer…

Sur le toit, le père Noël a garé son traineau…

Le père Noël et sa hotte chargée de présents :

Fifille n°2 n’a jamais pu ôter les ramequins de soutient du toit, alors elle les a remplis de bonbons de gomme, formant ainsi des réservoirs à sucreries…

et la façade frontale, où un chemin vous attire irrésistiblement vers l’entrée…

Je vous laisse pour retourner à mes préparatifs pour le repas du réveillon de Noël…
A bientôt, après les vacances!

Publicités

23 réflexions au sujet de « la maison de pain d’épice (ginger bread house) de fifille n°2 »

  1. quel boulot!!! j’ai été bien plus paresseuse et…prévoyante puisque j’ai acheté mon kit aux vacances de toussaint. Organisée la fille!!!joyeuses fêtes à toute la famille

  2. BRAVO A FIFILLE N° 2. C’EST SUPERBE ! on en mangerait ! et pourtant je ne voudrais pas démolir une aussi belle présentation alors on se contentera de d’admirer ! MAGNIFIQUE !

  3. Cette maison est superbe et quel travail pour la réaliser.Melleurs voeux pour cette nouvelle année 2008. Qu’elle t’apporte plein de bonnes choses à venir.Bisous, Doria

  4. je ne sais même pas comment il est possible de réaliser si parfaite chose! c’est fabuleux! je te souhaite tout le meilleur pour 2008 et espère croiser ta bouille plus souvent, maintenant que je t’ai vue pour de vrai ;-)!

  5. chapeau ! elle sait se servir de ses mimines ta fifille ! au fait, tu passes pas par Satoriz samedi en 8 par hasard ? il se peut que j’y sois… Ah puis j’oubliais : Bonne Année !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s