plats

un couscous original : à la mangue! Et avec du poulet…

Voici à nouveau une recette rapide, destinée à celles qui travaillent en dehors de la maison et souhaitent réaliser un petit plat gai, coloré, original, mais surtout rapide à faire!

Cela dit, moi j’en connais qui ne travaillent pas en dehors de la maison et qui adorent ce genre de recettes… Enfin bon, moi ce que j’en dis, hein… 😉

J’en connais aussi qui ne travaillent pas en dehors de la maison, et qui ont pourtant des activités tout le tour du ventre qui ne leur laissent pas une seconde de libre! Le premier qui me dit que les femmes au foyer ne fichent rien je l’étripe et je le fais confire à feu doux dans du sucre et du vinaigre le temps qu’il faudra! Puisque je n’ai rien d’autre à faire de ma journée! lol! Non mais! S’occuper des enfants, c’est du boulot. Sans compter que comme on dit, « petits enfants, petits soucis »… En plus il faut tenir la maison, les courses, la bouffe… Aussi quand on travaille me direz-vous… A quoi je répondrai que ce n’est pas pareil… Laissez moi vous le prouver expliquer mon raisonnement.

Quand on travaille, personne ne passe chez vous dans la journée qui risque de voir que la table du petit dej n’est pas débarrassée… Donc tout le monde sait qu’elle était parfaitement nickel quand vous êtes partie ce matin au boulot…
Votre aîné vous demande de l’accompagner quelque part à 15h… Ah mais non, suis-je bête, il ne lui vient même pas à l’idée de vous demander, puisque vous serez encore au boulot… Alors il ne se pose même pas la question, il n’envisage même pas d’aller faire ce truc hyper important que si sa mère ne travaillait pas il aurait pu lui demander – et surtout obtenir une réponse positive…
La poubelle traîne depuis 3 jours dans l’entrée, attendant que l’homme la prenne et la pose au lieu de repos des poubelles ô combien intelligemment situé sur son trajet, lieu aux senteurs délicates et raffinées… d’après ce que me disent souvent les poubelles, mais moi, j’ai une opinion un peu différente… Enfin là encore, moi ce que j’en dis… Je n’ai pas d’opinion puisque je ne connais pas la vraie vie puisque je ne travaille pas en dehors de la maison… Bref, c’est quand c’est chez vous que ça commence à sentir le repos de la poubelle guerrière que vous commencez à vous agiter et à la signaler à l’homme, qui, nullement plus perturbé par la vue ni l’odeur de la chose que par son dernier slip gracieusement et artistiquement disposé au pied de la corbeille à linge sale, se contente de répondre : « mais j’ai pas le temps, moi le matin »… Ce à quoi vous pouvez toujours rétorquer que vous, vous n’avez ni le temps, ni les bras pour le faire vu que vous avez le sac à main en bandoulière, le sac à dos avec vos dossiers, votre bento de midi et vos affaires de gym, le petit dernier sous le bras gauche, le 2ème au bout de la main droite (il est greffé, d’ailleurs celui là, va falloir envisager de le décoller chirurgicalement) et que l’aîné porte déjà son cartable et celui de son cadet, plus votre parapluie tendu et vibrant comme un sabre laser de jedi!

Et si après tout ça vous pensez que j’ai envie de retourner au boulot, vous vous trompez! Je veux nettoyer le chi..te derrière tout le monde, je veux porter la poubelle moi-même (je ne fais confiance à personne pour y arriver), je veux faire la queue à la poste, je veux ramasser les sous-vêtements qui traînent de partout, je veux accompagner mes lardons à toutes leurs activités, je veux courir à l’autre bout de la ville chercher l’accessoire improbable du déguisement imaginé par le cadet pour mardi-gras, je veux être celle qui se rend aux réunions parents-professeurs (parce que ça serait tellement dommage qu’elles aient lieu en dehors des horaires de travail des parents, et que 30 professeurs doivent faire des heures sup pour que 600 papas – et autant de mamans d’ailleurs!-  n’aient pas à abandonner leur travail), je veux être celle qui porte et rapporte les costumes au dégraissage, les chaussures au cordonnier, accueille le réparateur télé, le livreur chronopost, emmène le petit dernier malade chez le toubib, écoute les problèmes de coeur de l’aîné à minuit et finit par s’inscrire à un atelier de gestion du stress parce que le stress des travailleurs commence à la maison…

Toute ressemblance avec des personnages existants, bla bla bla, etc… 😉

Poulet, couscous et mangue

adapté du magazine Good Food, décembre 06

Pour 4
Prep 10 minutes
Cuisson 10 minutes

1 grosse mangue
4 oignons verts (cives, cébettes, ou même ciboulette au pire)
1 grosse ccafé cumin
3 csoupe vinaigre blanc (j’ai pris du vinaigre de champagne)
250g couscous moyen
3 csoupe marmelade d’orange avec la peau (je n’en avais pas assez, j’ai complété avec de la confiture d’abricot)
4 ccafé de moutarde à l’ancienne (avec les graines)
4 blancs de poulet (reformulons : des blancs de poulet pour 4, parce que 4 blancs ça fait beaucoup!)
un peu de coriandre
sel

Préchauffer le grill du four.
Mettre à bouillir 400ml d’eau
Laver et ciseler les oignons verts et la coriandre
Peler la mangue et la couper en dés dans un saladier. Lui ajouter presque tous les oignons verts (on en réserve un peu pour la déco) le cumin et le vinaigre, mélanger, réserver

Verser la semoule de couscous dans un saladier supportant la chaleur, ajouter 2 pincées de sel, verser l’eau bouillante dessus, fermer hermétiquement avec du film plastique, réserver.
Dans un grand bol, mélanger la moutarde et la confiture. Couper le poulet en lanières, mélanger les lanières à la confiture à la moutarde puis déposer les lanières bien enrobées sur une plaque de four pouvant supporter le grill. Réserver le reste de mélange confiture-moutarde.

Placer la plaque avec le poulet sous le grill pour 4 à 5 minutes, puis la sortir, retourner les lanières de poulet et les badigeonner au pinceau du reste de confiture à la moutarde. Remettre sous le grill pour encore 4 à 5 minutes, le poulet doit être cuit et les sucs de cuisson bouillonnants.

Sortir le poulet du four.
Égrener le couscous qui normalement devrait être parfaitement cuit. Sinon, un petit coup de micro ondes s’impose peut-être…
Lui ajouter les dés de mangue et leur marinade, mélanger, goûter, rectifier en sel si nécessaire.
Servir immédiatement, avec le reste des oignons verts et un peu de coriandre en déco.

Moi c’est comme ça que je soigne mon stress…
Et aussi avec une aide exceptionnelle

Version imprimable

Publicités

9 réflexions au sujet de « un couscous original : à la mangue! Et avec du poulet… »

  1. Tellement vrai tout ce que tu dis.Une FAF (Femme Au Foyer) est tellement mal perçue et surtout mal vue, puisqu’elle ne fait rien de la journée. Combien de fois j’ai entendu ça…même mon mari, c’est peu dire !!!BisousJe prends la recette parce que déjà que je fais rien de la journée, si en plus je dois passer mon temps à faire la cuisine…Vous rigolez !

  2. Trop forte ! C’huis pliéeeeeeeeeeeeeee !Je me devais de te dire un petit quelque chose, parce que tu m’as bien fais rire et après les journées de boulot que j’ai en ce moment, ton commentaire c’est un PUR DELICE, je suis sure que la recette aussi, que je vais tester très bientôt.Bis ma cop’sNina

  3. Super ton billet et je rajoute le grain de sel de celle qui a son bureau à la maison, affiche donc les 2 casquettes et n’a pas d’horaires, pffffffffff… mais là tu m’as filé le fou-rire et ça m’a redonné la pêche!Pour la recette je regrette d’avoir dédaigné les mangues lors de mes dernières courses…Bises

  4. alors là, ma chère lacath je te dis chapeau, parce que je vais t’avouer que j’ai jeté un oeil prudent avec ma sale gueule de quand j’ai des préjugés. (pas beau à voir ça) et là, je me dis que c’est pas si bête, ça doit bien aller ensemble, les fruits avec le poulet grillé et la semoule. Je m’inspirerai peut être de ça mais sans la mangue (ça pourrait être un rejet du fruit à la mode, mais en réalité je n’ai jamais aimé ça… jamais compris pourquoi, j’essaye souvent pourtant!). Tout le temps j’apprends qu’il faut pas avoir d’idées préconçues, merci pour la leçon! bises

  5. ce fameux magazine dont tu parles « good food », je ne le connais pas mais il a des recettes plutôt sympa je trouve… Et bon courage pour ta vie de maman au foyer (c’est sur que ça ne doit pas être évident…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s