plats

mon couscous, bon comme là-bas, dis!

En Tunisie, j’avais eu l’occasion de déguster un couscous, mmmmmmmm, quel souvenir merveilleux… J’étais fort jeune à l’époque, mon Nomamoi n’était pas encore mon mari et il m’attendait sagement en France (enfin j’espère!) tandis que je vadrouillais avec mes parents entre mer et désert… C’étaient mes dernières vacances avec mon Pôpa et ma Môman… Ensuite, ce sont mes fifilles qui sont parties avec eux quand elles étaient petites, maintenant Fifille n°1 fait sa vie, et Fifille n°2 va sans doute vivre cet été ses dernières vacances avec son Pôpa et sa Môman à elle… C’est dans l’ordre des choses, ainsi va la vie… Et c’est bien ainsi.

Mais revenons à notre couscous.

Je dois quand même reconnaître que le couscous que nous avons dégusté en Tunisie dans un hôtel destiné aux familles de touristes était très européanisé! Alors que j’occupais mon 1er emploi, une de mes collègues était tunisienne et nous avait apporté un jour au boulot un couscous fait de ses mains, selon la recette de sa Maman… Rien à voir! Très pimenté, des raisins secs, des épices douces (sans doute de la cannelle, épice que je ne supportais pas avant il y a seulement quelques années…)

C’est en regardant une émission sur la cuisine Tunisienne sur ma chaîne préférée, celle sur laquelle la télé est branchée toute la journée chez moi (ça me tient compagnie, mon chat n’est pas très bavard… mais je lui parle quand même. Même que des fois il me regarde quand je lui parle… lol!), sur CuisineTV donc, que j’ai trouvé cette recette de couscous.

J’ai été séduite immédiatement par cette émission et cette recette, car Madame Touitou montrait bien ses gestes pour rouler la graine… Alors j’ai décidé de me lancer moi aussi. Depuis cette époque, je ne fais plus le couscous que comme ça. En roulant la graine à la main, en l’aspergeant d’eau sans jamais verser l’eau dedans, bref en essayant de reproduire les gestes de cette dame. Et franchement, ça fait toute la différence. Tant que je n’avais pas essayé cette façon de faire, je chauffais ma semoule au micro ondes avec de l’eau, ou bien je versais de l’eau bouillante sur la semoule et je laissais gonfler. Ce sont des méthodes qui marchent, et en tout cas qui dépannent bien quand on n’a pas le temps. Mais jamais je ne retrouvais cette consistance à la fois gonflée d’eau et sèche de la graine de mes souvenirs… Et là, je l’ai retrouvée!

Mon couscous à la Tunisienne


J’ai repris la recette de Laurence Touitou sur CuisineTV.
J’ai conservé sa méthode, mais adapté les ingrédients à mes goûts personnels.

Comme viande, poulet et agneau
Comme légumes, oignon, céleri branche, navet, carottes et courgette. Et bien sûr, pois chiches que j’avais mis à tremper la veille. Je ne mets pas de cardon mais du céleri branche que nous ne mangerons pas, il ne me sert qu’à parfumer le bouillon. Et je ne mets pas de pomme de terre.
Pour le bouillon, J’ai pris un bol tout à fait standard et j’ai dilué 2 csoupe de concentré de tomates et une ccafé de harissa avec de l’eau, je n’ai pas mis de piment en poudre en plus, je l’ai remplacé par des « épices à couscous » qui contiennent du piment.

J’ai commencé par la semoule. Pendant l’émission, on voyait Laurence Touitou plonger la main dans le verre d’eau, projeter des gouttelettes d’eau sur sa semoule et tourner cette dernière vigoureusement dans un grand récipient (je crois bien d’ailleurs que c’était une bassine…) jusqu’à ce que tout le contenu du verre soit absorbé petit à petit sans que jamais 2 grains ne se collent…

Laurence Touitou explique aussi que la semoule doit cuire dans le couscoussier sans couvercle pour que la vapeur traverse bien la semoule sans la détremper. La semoule n’absorbe que ce qu’elle doit absorber.

Une fois les 2 cuissons de la semoule terminées, j’ai réservé à température ambiante.

J’ai fait revenir la viande d’abord, en plusieurs fournées car mon couscoussier n’est pas très grand. Puis j’ai rassemblé toute la viande et les légumes dans le couscoussier

puis j’ai ajouté le concentré de tomate à la harissa et aux épices dilué

Et tout cela mijote doucement à couvert jusqu’à ce que tous les légumes (surtout les pois chiches…) soient cuits, ce qui prend environ 45 minutes. Alors j’ajoute les courgettes coupées en gros tronçons, j’attends l’ébullition, je replace alors la semoule une 3ème fois sur le couscoussier, toujours sans couvrir, et 10 à 15 minutes plus tard, on mange!

Laurence Touitou indique de mélanger au moment de servir une louche du bouillon de cuisson avec un peu de beurre, de la cannelle et des pétales de roses pilés. Je ne fais pas cela non plus… par crainte que le goût soit trop « oriental » pour nos palais… et parce que je n’ai pas de pétales de rose pilés!

Mes parents qui étaient venus partager le couscous se sont eux aussi régalés. Mes 2 fifilles qui étaient présentes toutes deux ce jour là (ce qui devient hélas de plus en plus rare…) se sont empiffrées comme des ogres! Un régal que ce couscous très simple!

Publicités

20 réflexions au sujet de « mon couscous, bon comme là-bas, dis! »

  1. alors là bravo il est vraiment comme là-bas (sauf que je parle du Maroc moi car un couscous c marocain d’abord, naaaaaaaaaa!;)Sinon vous avez raison de le déguster en famille comme il se doit!

  2. Il manque quand meme pas mal de trucs pour moi dans ton couscous et je prefere une autre coupe pour les legumes mais bon, il n’a pas l’air mal par rapport a MA reference inegalable, celui de maman qui est pied-noire du Maroc;-) La cannelle dans le couscous, non mais ca va pas?? Faire son melange d’epices soi-meme est surement un plus! Tu me donnes faim;-)

  3. Une seule fois, j’ai mangé un vrai couscous, fait à la main. Je venais à peine d’arriver à Lyon, c’était la nounou d’une amie qui l’avait fait. Même si je ne mange que la semoule et les légumes, c’est le meilleur que j’ai mangé jusqu’à présent.

  4. c’est toujours un plaisir de te lire Lacath!!!! Il a l’air bien bon ton couscous!!!!on sent ton plaisir dans ta recette!!!j’aime beaucoup le couscous et je ne mets pas non plus de cannelle dedans!! bises

  5. Ton couscous a l’air très bon!Ici je n’en avais jamais mangé avant d’aller dans le Sud de la France il y a quelques années!J’adore!Et je retiens ta recette certainement pour l’essayer avec plaisir!Merci du partage! 🙂

  6. Qu’est ce que je donnerai pour m’empiffrer moi aussi ! Nous en faisons souvent à la maison mais j’avoue utiliser la solution de l’eau chaude sur la semoule. Peut être que si je suis courageuse un jour j’essaierai ta méthode.

  7. Mon couscous, bon comme.. Je suis pied noir, et le couscous, je fais comme toi, quel régal à chaque fois et un vrai plaisir de le préparer pour la famille et les amis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s