plats

tagliatelles, saucisses italiennes piquantes et « cime di rapa »

Un régal, mais fin avril, ça va être dur de trouver des cime di rapa! Il commence à faire trop chaud, et ces feuilles de chou vont disparaître des étals… D’ailleurs c’est très simple, je n’en trouve plus au marché depuis mi mars et c’est seulement à Grand-Frais que j’en trouve encore.
Cela dit, on peut substituer par n’importe quelle « feuille amère » : feuilles très fraîches de navet nouveau, roquette… ou moutarde pour Olivier 😉

Les « cime di rapa », c’est ça :

Enfin ça c’est la version grand-Frais, c’est aussi grand que des blettes! Au marché, c’est moins grand, moins épais… Et parfois on voit les petites fleurs jaunes qui ressemblent à des fleurs de brocoli, mais ça c’est mauvais signe, ça veut dire que les feuilles sont un peu passées… 😉
A Grand-Frais, les cime di rapa sont commercialisés sous le terme « Chou cima ». En effet, ce sont des « brassica »!

Quand à la saucisse italienne piquante, si vous n’en trouvez pas, prenez de simples chipolatas!

tagliatelles, saucisses italiennes piquantes et « cime di rapa »

Pour 4 personnes :

500g tagliatelles
1 botte de cime di rapa (ou feuilles de navet nouveau ou moutarde ou roquette etc…) sans les grosses tiges
1 ccafé graines de fenouil (facultatif)
2 saucisses italiennes piquantes par personne (enfin selon leur taille) coupées en rondelles
1 verre de vin blanc
1 botte d’asperges vertes (facultatif) têtes réservées, queues coupées en rondelles
1 oignon ciselé
1 belle gousse d’ail hachée
1 boite 400g tomates
2 csoupe huile olive
sel poivre QS

Mettre une grande quantité d’eau salée à bouillir pour les pâtes.
En même temps, mettre l’huile d’olive à chauffer dans une grande poêle. Y faire revenir les saucisses puis ajouter éventuellement les graines de fenouil.

Ajouter ensuite oignon et ail, laisser revenir.

Ajouter ensuite les queues des asperges et les laisser revenir un peu avant d’ajouter un verre de vin blanc. Les asperges ne sont pas du tout prévues dans cette recette, mais vu qu’elles commençaient à se rebeller à force d’être oubliées au fond du tiroir à légumes, je n’allais pas encore les abandonner à leur triste sort…

Quand les rondelles de queue d’asperge commencent à s’attendrir, ajouter les têtes.

Laisser mijoter tranquillement sans couvrir.
Pendant ce temps, l’eau des nouilles a dû commencer à bouillir, donc il a falllu y jeter les nouilles. Les tagliatelles sont donc entrain de cuire.
Les feuilles de cime di rapa sont prêtes :

Lorsque les pâtes sont presque cuites (environ 3 minutes avant la fin de la cuisson) ajouter les cime di rapa et laisser bouillir avec les pâtes.

La sauce est prête, elle a dû réduire un peu.

Egoutter les pâtes avec les cime di rapa et les répartir sur les assiettes. Déposer dessus la sauce et les saucisses.

Et voilà un petit repas de transition hiver/printemps tout à fait délicieux!

Il existe une autre façon de cuire les cime di rapa, peut-être plus facile. Il suffit de les bouillir dans l’eau des nouilles environ 3 minutes avant d’y cuire les nouilles, d’égoutter ensuite les feuilles à l’aide d’une écumoire et de les mettre dans la sauce, puis, dans la même eau de cuisson, de faire cuire les tagliatelles.

Bon appétit!

Version imprimable

Publicités

5 réflexions au sujet de « tagliatelles, saucisses italiennes piquantes et « cime di rapa » »

  1. J’en reprendrais bien un peu ! Hey, ça à l’air bon tron truc lol !Oui, ça faisait longtemps que je ne m’etais pas exprimé alors je me rattrape !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s