desserts

panna cotta de lait de coco, compotée de rhubarbe

Ah ben il semblerait qu’en cette période estivale (au niveau des vacances plus que du climat, même si ça semble s’arranger un peu aujourd’hui…) un petit dessert genre « plus simple tu meurs » soit apprécié… Enfin si j’en crois les commentaires sur mes « pêches de vigne au sirop et yaourt à la grecque » du billet précédent…

Alors on va tenter de renouveler l’exploit.

Oups, ben non, ça ne va pas marcher, il y a une cuisson! Oh, allez, c’est une toute petite cuisson, juste pour dissoudre la gélatine… Oh la la, mais c’est épouvantable, il y a une 2ème cuisson : la compote de rhubarbe… Ah mais, on ne va pas se laisser arrêter par ça, quand même… D’autant plus que si je ne m’abuse, Bonne Maman fait une excellente compote de rhubarbe! 😉

Mais je suis une Cath qui aime tout faire (ou presque) de ses blanches mains aux doigts agiles (esprits mal tournés s’abstenir) alors je fais ma compote de rhubarbe moi même, na!

D’ailleurs, saviez-vous que, comme les blettes, il n’est pas nécessaire de peler la rhubarbe? En effet, comme pour les blettes, il suffit de couper les côtes avec des ciseaux! Et franchement, une fois la corvée de pluche supprimée, blette, rhubarbe et autres bêtes à côtes deviennent carrément achetables fraîches et cuisinables par soi-même!

Arf… Ma paresse me perdra…

Ai-je pensé à signaler que ce dessert se prépare quelques heures à l’avance (la veille c’est l’idéal) ? Et bien voilà qui est fait…

Panna cotta au lait de coco, compotée de rhubarbe

recette trouvée dans le Good Food de mai 08

Pour 4 personnes

400ml de lait de coco (soit 1 boîte)
2 csoupe sucre
2 feuilles de gélatine
———————-
300g rhubarbe
4 csoupe sucre
1 gousse vanille (remplacée par 1/2 ccafé extrait de vanille)
2 csoupe eau
2 gouttes de colorant rouge ( ça c’est moi qui l’ai ajouté, parce que la compote de rhubarbe couleur caca d’oie dégueuli, c’est pas top sur le blanc crémeux du lait de coco. En rouge, c’est plus joli… )

Ramollir la gélatine dans un pu d’eau froide (s’il fait très chaud, je préconise d’ajouter quelques glaçons dans l’eau…) Chauffer le lait de coco avec le sucre jusqu’à frémissement. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée, mélanger à fond et verser dans des verrines ou ramequins individuels. Mettre au frigo pour au moins 3 heures, une nuit c’est l’idéal.

La quantité obtenue n’est pas énorme, mais gare, le lait de coco est assez écoeurant, et avec une plus grosse quantité il serait difficile de terminer sa portion…

Passons à la compotée de rhubarbe, en supposant que vous n’avez pas opté pour la version Bonne-Maman… 😉

Laver et couper les tiges de rhubarbe aux ciseaux comme on le fait pour les blettes. J’en profite pour rappeler que les feuilles de rhubarbe ne se mangent pas. Mettre dans une poêle anti adhésive 2 csoupe d’eau, la gousse de vanille coupée en 2 et 4 csoupe de sucre. Porter à ébullition tout doucement pour que le sucre ait le temps de fondre et la vanille de diffuser ses parfums, puis ajouter les rondelles de rhubarbe et laisser compoter doucement juste de quoi attendrir la compote, ne pas laisser tomber en bouillie! Comme j’ai utilisé de l’extrait de vanille et non la gousse j’ai ajouté cet extrait de vanille une fois la cuisson terminée. Couper le feu et ajouter éventuellement le colorant rouge, mélanger délicatement histoire de ne pas faire de la purée. Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Au moment, sortir les panna cottas et répartir à leur surface la compotée de rhubarbe.

Et voici ce qu’on découvre quand on en prend une cuiller…

Le lait de coco couleur crème de velours, la rhubarbe d’une couleur aussi délicieusement dangereuse qu’acide… MmmmmmmmMmmmmmmm, à se damner…

Alors, est-ce que ça ne valait pas le coup de se lancer dans une toute petite cuisson (ou 2 ? ) 😉

Version imprimable

Publicités

17 réflexions au sujet de « panna cotta de lait de coco, compotée de rhubarbe »

  1. et aussi comme les cardons même pas les ciseaux, je coupe en biseau et le tour est joué ! Donc tu as de la rhubarbe dans ton jardin…ou tu l’as achetée au marché y en a plein en ce moment et j’adore ça !

  2. Les panna cotta, c’est frais, c’est digeste, c’est parfait en toute saison, mais j’avoue qu’en été, ça passe tout seul !J’arrive un peu tard car depuis l’accouchement, j’ai un peu de mal à suivre tout ce qu’il se passe mais je tenais à féliciter ta fifille pour son bac, elle va pouvoir souffler !Bises 🙂

  3. Comment ça deux cuissons, mais c’est presque de la cuisine gastronomique. Bon ça passe pour cette fois parce que c’est de la panna cotta et de la rhubarbe. Faudrait tout de même pas que nous faire bosser comme des bêtes devienne une habitude ! 🙂

  4. JE RAJOUTE UNE FOIS DE PLUS UN PETIT GRAIN DE SEL…
    Pour celles et ceux qui connaisse, tentez la panna cotta à la orchata (boisson typiquement espagnole).
    Surprenant mais tout à fait délicieux !
    Et si on veut faire encore plus calorique et régressif, au moment de servir napper de sauce caramel au beurre salé…
    HAPPY NEW YEAR les kilos !

    1. @Isabelle : Ouiiiiiiiiii, happy new year les kilos… On se calmera dans quelques jours, il faut savoir profiter en attendant ! Je ne connais pas l’orchata, mais l’idée de la panna cotta avec la sauce caramel beurre salé me fait regarder mon bouillon de poireau de ce soir d’un sale oeil…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s