plats

filets de bar vapeur à l’asiatique : de retour avec un plat haut en goût et en couleur

Oui, les vacances sont finies… Je suis toujours contente de partir, mais toujours contente de rentrer aussi, alors… tout est pour le mieux! lol!

St Trojan, à Oléron, c’est toujours un havre de paix pour moi. C’est le 3ème été que nous y allons, et comme chaque fois j’y ai trouvé le repos total. D’autant plus que cette année encore nous sommes partis avec un couple d’amis très proches, et qu’être entourés de gens qu’on aime ne peut qu’apporter chaleur et bien-être…
Là-bas, il fait beau mais pas trop chaud.
On a le choix entre mer avec ou sans vagues. Ou la piscine…
On fait tout à vélo, la voiture ne bouge pas des 2 semaines (sauf quand on veut aller acheter un peu de pineau oléronais, « l’Insulaire », qu’il s’appelle, et qui a un goût extraordinaire de crème de mûre…)
On se repose même de la cuisine puisque dans la maison que nous louons il n’y a pas de four, on n’y trouve qu’un micro-ondes et 4 plaques électriques merdiques peu efficaces, une cocotte minute sans couvercle et aucun couteau qui coupe! Finalement, c’est peut-être pour ça que je suis contente de rentrer! lol!
On y mange des huîtres exceptionnelles… et du poisson tout aussi exceptionnel. Pas de doute, habiter sur le lieu de pêche même garantit des produits d’une fraîcheur extraordinaire…

Cela va faire maintenant une semaine que nous sommes rentrés, mais un certain jeu d’ordinateur (Rhem3, super jeu!) a quelque peu accaparé mon PC (et moi aussi!), d’où le fait que je ne reprends qu’aujourd’hui mon blog…

Et je reprends avec ce plat que nous avons dégusté aujourd’hui même, à midi exactement, et c’est tellement bon que je ne peux faire autrement que publier cette recette, repoussant à plus tard la rédaction des billets concernant des plats réalisés avant les vacances…

Filets de bar vapeur à l’asiatique

adapté du magazine Good Food d’Août 08

Pour 2 personnes

Compter 1 à 2 filets de bar par personne selon leur taille, écaillés mais avec la peau.
1 bon pouce de gingembre frais coupé en julienne (fines lamelles comme des allumettes)
1 gousse d’ail hachée
1 oignon nouveau rouge et 1 blanc, ciselés (touts petits dés), doubler les quantités s’ils sont petits
1/2 bouquet de ciboulette, ciselée
3 (1+2) csoupe sauce soja (vive la shoyu)
1 csoupe Noailly-Prat
250g nouilles chinoises aux oeufs (ça fait trop pour 2, je pense que 200g suffisent)
2 csoupe huile de sésame chinoise
2 csoupe vinaigre de riz chinois
1 petit poivron rouge, ou 1/2 poivron rouge coupé en fines lamelles
1 piment rouge thaï épépiné et finement émincé
1 bouquet de coriandre, grossièrement ciselée

Mettre une grande casserole d’eau à bouillir et y cuire les nouilles 4 minutes. Pendant ce temps préparer dans un grand saladier le mélange huile de sésame, 1 csoupe sauce soja et vinaigre de riz.
Égoutter les nouilles cuites, les verser dans le saladier, mélanger.
Ajouter les 2/3 des oignons nouveaux et ciboulette ciselés, les allumettes de poivron rouge, le piment et presque toute la coriandre, mélanger, réserver à température ambiante.

Dans le panier à riz d’un cuit vapeur (le panier spécial du nouveau cuit-vapeur Seb, celui en forme de haricot sec, ou celui du nouveau thermomix doivent être parfaits pour cela), placer les filets de bar avec la peau, les recouvrir des allumettes de gingembre et du reste des oignons nouveaux et de la ciboulette, ajouter le noailly-prat et les 2 csoupe de sauce soja, retourner plusieurs fois les filets pour bien les enrober, et cuire à la vapeur 5 ou 6 minutes. Surtout ne pas surcuire le poisson!
Si vous n’avez pas de cuit vapeur mais un système genre couscoussier, déposer du papier alu sur le fond de la partie ajourée en faisant bien remonter le papier alu sur les côtés pour que le jus de cuisson ne puisse pas couler.

Déposer un lit de nouilles dans une assiette et disposer dessus 1 ou 2 filets de bar, arroser le tout avec la sauce récupérée dans le panier à riz (ou dans le papier alu!) Filtrer à l’aide d’une passette pour enlever les morceaux de gingembre est une bonne idée pour eux qui n’apprécient pas ni de le manger, ni de le trier sur le bord de leur assiette… 😉
Saupoudrer du reste de coriandre.

Et déguster…
C’est extraordinairement bon! Parfumé, goûteux, léger, diététique, vitaminé, équilibré, santé, je manque de mots!

Il est possible de ne pas mettre le piment, il est possible de remplacer le bar par un autre poisson genre dorade (ou daurade), St Pierre, l’essentiel c’est de garder la peau pour que le poisson reste manipulable une fois cuit. Cette peau se détache toute seule quand le poisson est parfaitement cuit.
Cette recette me permet de placer un remerciement à Anaïk du blog « Le confit c’est pas gras », Anaïk qui m’a fait découvrir la sauce shoyu. C’est une sauce soja que l’on trouve en magasin bio. Elle a un goût extraordinaire qui, à mon avis, éclipse totalement toutes les autres sauces soja claires du marché…

Version imprimable

Publicités

7 réflexions au sujet de « filets de bar vapeur à l’asiatique : de retour avec un plat haut en goût et en couleur »

  1. contente de te retrouver lacath! j’ai hâte de voir ce que tu as pu cuisiner avec un couteau qui ne coupe pas et une cocotte sans couvercle (du sauté de porc en un seul bloc? du poisson avec sa tête et ses entrailles? et des oignons entiers revenus dans l’huile, avec des aubergines entières, grillées sur la plaque électrique…) oui oui, vivement qu’on voie ça! bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s