accompagnements

gratin de courgettes au piment d’Espelette

Voici aujourd’hui le gratin de courgettes au piment d’Espelette que j’avais servi avec le poulet au zaatar.

Je faisais souvent des quiches à base des mêmes ingrédients, mais avec oeuf et crème comme appareil. Le cholestérol m’a poussée non seulement à remplacer la pâte feuilletée ou brisée par la fameuse pâte santé d’après Laurence Salomon avec laquelle je vous bassine régulièrement depuis mon retour de vacances mais aussi à oublier le lait de poule (en l’occurrence oeuf+crème) et à le remplacer par une vulgaire simple mais délicieuse sauce blanche…

Et tant qu’à faire ces courgettes avec une sauce blanche, autant en faire un gratin génial plutôt qu’une tarte qu’on connaît déjà… Non? D’où ce

Gratin de courgettes au piment d’Espelette

Pour 4 personnes

1 csoupe huile végétale neutre
3 courgettes moyennes, vertes ou jaunes ou les 2.
soit : 2 à 3 csoupe d’eau
soit : 1 à 2 csoupe huile olive
Bouillon de volaille en poudre (ou 1 petit cube émietté)
1 gros oignon blanc ou 2 moyens
1 gousse d’ail
1 paquet de lardons fumés (mais quand on a du lard italien pas trop gras, alors là! Ça devient carrément un repas de roi!)
1/4 tasse huile végétale neutre
1/2 tasse farine
entre 1/2 et 3/4 litre lait (vache ou soja)
sel piment d’Espelette QS
un peu de râpé (ou de Manchego râpé, seulement 25% de MG) (facultatif)

Peler et ciseler l’ail et les oignons
Ne pas peler les courgettes, les couper en grosses bouchées.

Précuire les courgettes. 2 solutions selon vos souhaits alimentaires. J’ai fait les 2 méthodes, ma préférence va à la méthode huile d’olive, mais franchement la méthode micro-ondes va très bien.

méthode huile d’olive :
Chauffer 1 à 2 csoupe d’huile d’olive dans une sauteuse anti adhésive. Quand l’huile est très chaude (mais pas fumante!) y faire dorer sans saler les courgettes. Une fois les courgettes bien dorées, émietter un peu de bouillon de volaille déshydraté dessus, mélanger et finir d’évaporer l’eau des courgettes à feu vif sans que ça tombe en compote.

méthode micro-ondes :
Mettre les courgettes dans un plat passant au micro ondes avec 2 à 3 csoupe d’eau, saupoudrer d’un peu de bouillon de volaille en poudre, fermer avec un film plastique percé d’une pointe de couteau et mettre 10 minutes à puissance maximum. Égoutter soigneusement.

Dans une (nouvelle) sauteuse, mettre un tout petit peu d’huile végétale neutre à chauffer sur feu moyen. Y faire fondre les lardons sans les dorer trop car ça les sécherait.

Et si vous avez l’occasion de croiser le chemin d’un morceau de lard italien, alors là c’est le moment de lui sauter dessus et de lui faire sa fête, surtout s’il contient quand même une petite quantité de viande… il faudra juste enlever un peu de gras, parce que c’est vrai que c’est particulièrement gras, le lard italien… mais c’est tellement bon… 😉

Ajouter les oignons, l’ail, laisser fondre à feu vif,

La photo paraît toute terne à cause de la vapeur qui s’échappait…

Le mélange doit juste commencer à colorer

Ajouter alors les courgettes (bien égouttées dans le cas de la version micro-ondes), bien mélanger et laisser cuire jusqu’à totale évaporation de l’eau rendue. Saler, saupoudrer de piment d’Espelette, au goût. Commencer par 1/4 de ccafé maximum et ajouter petit à petit si nécessaire.

En même temps, préparer la sauce blanche. Pour cela, chauffer l’huile dans une casserole, y jeter la farine d’un seul coup, mélanger rapidement puis ajouter le lait petit à petit en mélangeant à fond chaque fois de façon à ne pas permettre la formation du moindre grumeau. Atteindre une consistance moyennement épaisse. Saler d’une main légère.

Ajouter peu à peu la sauce blanche aux courgettes de façon à atteindre là encore la consistance souhaitée.

Goûter, rectifier.
Verser dans un plat à gratin. Éventuellement saupoudrer d’un peu de râpé ou de manchego, mais peu, ça changerait le goût sinon.

Enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour environ 35 à 45 minutes

Et servi avec le poulet, c’était très sympa! Même si je persiste à penser que Nigella a raison de servir son poulet au zaatar avec une salade fatouche qu’elle saupoudre de sumac pour des questions d’accords régionaux (restons au Liban), d’accords de goûts (zaatar et sumac, un constituant du zaatar plutôt que zaatar et piment d’Espelette) et enfin de légèreté du repas (car le poulet grillé pour moi ça sent plutôt l’été et la cuisine légère et rafraîchissante) … 😉

Une petite remarque pour finir : si j’en crois les commentaires postés sur le billet précédent, le poulet au zaatar, nombre d’entre vous ne souhaitent pas mettre les lardons dans ce gratin. Bon, ça serait dommage. Alors j’ai une suggestion qui ne vaut hélas que si le lard n’est pas totalement interdit dans votre alimentation : les retirer de la sauteuse avant de mettre les oignons et l’ail. De cette façon, ils auront eu le temps de parfumer l’huile de cuisson.

Version imprimable

Publicités

11 réflexions au sujet de « gratin de courgettes au piment d’Espelette »

  1. Je te suis encore, ce ne sont pas les courgettes qui manquent ici et cette préparation est parfaite pour moi, tu as choisi le bon plat, lol!Je passe juste sur le lard italien, de toute façon ici on ne connaît pas…

  2. Hum ce gratin…. Avec ou sans les lardons, je prends…. Si c’est une question de légèreté je prends de la fine de bacon, moins grasse que les lardons…Je vais le faire très vite et je t’en donne des nouvelles 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s