plats

risotto à la courge et aux épinards, piment nora

Depuis que j’ai découvert l’association courge-épinard, je me régale avec! J’avais fait cette courge butternut farcie au chili et aux épinards et aussi ce curry de courge à la citronnelle, pois chiches et épinards, deux recettes dans lesquelles la douceur sucrée de la courge est transcendée par l’âpreté des épinards. Alors j’ai décidé de rassembler à nouveau ce couple dans un risotto délicieux.

Mais comme j’aime énormément les épices, j’ai voulu tenter de relever ce risotto avec un peu de piment. Et justement, quelques semaines auparavant, ma marchande d’épices au marché du vendredi m’avait donné pour essayer un petit piment nora séché, piment dont je ne connaissais que la poudre au goût délicieusement fumé. Ma marchande m’avait juste dit de le mettre comme ça dans mon risotto, et c’est ce que j’ai fait. Pas forcément la meilleure chose à faire, je vous dirai pourquoi plus loin.

Risotto de courge et épinards


Pour 4 personnes

300g de riz à risotto (arborio ou carnaroli)
1 oignon
1 verre de vin blanc (noailly-prat pour moi, comme d’hab!)
1 kilo de courge (ou une belle butternut)
1 l bouillon de volaille (ou de légumes)
1 sachet de 500g d’épinards ou 750g d’épinards frais (les épinards frais ont ma préférence)
2 à 3 csoupe d’huile d’olive
1 piment nora + du piment nora en poudre (à défaut du piment d’Espelette sera parfait)
50g parmesan
sel, poivre QS

Voici tout d’abord le petit piment nora offert par ma marchande. Il est très noir, contrairement à la poudre que j’utilise habituellement qui est d’un rouge profond teinté de cuivre.

J’ai appris trop tard qu’il fallait tremper le piment nora séché une heure avant de l’utiliser. Je ne sais donc pas si cette méthode de pré-trempage apporte beaucoup de goût et de piquant au plat. Si je devais refaire ce plat, je ferais tremper mon piment dans le bouillon destiné à la cuisson du riz.

Préchauffer le four à 240°C chaleur tournante
Peler, épépiner la courge et la couper en petits dés de la taille d’une bouchée. La placer dans un grand plat à rôtir avec une csoupe d’huile d’olive, bien mélanger pour que toute la courge soit enrobée en enfourner pour environ 30 minutes, mélanger de temps en temps et surveiller, la courge doit dorer mais pas brûler.

Saler et poivrer la courge une fois sortie du four.

Pendant que la courge est au four, peler et ciseler l’oignon. Préparer le cas échéant le bouillon. Laver et équeuter les épinards, bien les égoutter.

Dans une grande sauteuse, chauffer 1 à 2 csoupe d’huile d’olive.
Y mettre les oignons à suer à feu moyen en remuant régulièrement.

Quand l’oignon est fondu (bien tendre), ajouter le riz et mélanger pour bien enrober tous les grains, continuer à mélanger jusqu’à ce que les grains deviennent légèrement nacrés-translucides.

Ajouter le verre de vin blanc, placer le piment nora sur le riz et commencer à incorporer le bouillon chaud louche par louche en mélangeant en permanence et attendant que le bouillon soit presque totalement absorbé pour verser la louche suivante. J’ai fait attention à ne pas crever le piment nora au cas où ce piment serait très fort : ce sont souvent les graines qui sont les plus fortes dans un piment, alors je ne voulais pas risquer que des graines s’échappent dans mon riz.

Quand le riz est presque cuit, que tout le bouillon est utilisé, environ 20 à 25 minutes plus tard selon le riz utilisé, ajouter la courge cuite et mélanger.

Terminer en ajoutant les épinards.

Mélanger rapidement, couper le gaz, couvrir et patienter 5 minutes…
Râper le parmesan pendant ce temps… 😉

Au moment de servir, ajouter la moitié du parmesan dans le plat, mélanger,

puis répartir sur assiettes, saupoudrer du reste de parmesan et d’un peu de piment nora en poudre. J’ai décoré de quelques feuilles d’épinards crus.

Mmmmmmmm, quel bonheur que ce plat… Complètement « comfort food », à la fois doux et puissant, riche, coloré, parfumé par le goût fumé du piment et relevé par les épinards légèrement astringeants. Une totale réussite.

Quant au piment nora séché entier, je n’ai pas trouvé qu’il apportait le moindre goût… Mais qu’avais-je donc raté ? Du coup, je suis allée faire une petite recherche sur internet, et j’ai découvert qu’il fallait le faire tremper 1 heure avant de l’utiliser! C’est sans doute pour cela qu’il n’avait pas parfumé mon plat! Il faudra donc que je réessaie un jour avec la bonne méthode!

Mais peut-être quelqu’un le fera-t-il avant moi ?

Version imprimable

en 2007, nous dégustions un lieu jaune, sauce moutarde à la mangue épicée, nouilles à la coriandre et un barboton d’agneau aux topinambours

Publicités

7 réflexions au sujet de « risotto à la courge et aux épinards, piment nora »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s