plats

rastegaï au riz et aux champignons à la Moscovite

Lors de son passage à la maison le WE dernier, Fifille n°1 avait demandé à ce que, pour son passage suivant, je lui fasse un plat d’origine russe qu’elle avait repéré dans le livre « Cuisine Russe ». Je vous avais déjà présenté ce livre il y a quelques temps, lorsque je vous avais proposé un délicieux bien que surdimensionné bortsch aux légumes! C’est donc avec un immense plaisir que je me suis replongée dans ce livre.

Fifille n°1 avait choisi une sorte de tarte briochée au riz et aux champignons… D’abord alléchée par la très belle photo, elle s’était laissée convaincre à la lecture des ingrédients.

Rastegaï aux riz et aux champignons à la moscovite

source : « Cuisine Russe »

Pour 8 à 10 personnes

Pour la pâte :
125g beurre
250ml lait
1 ou 2 csoupe sucre (1 pour moi)
1 ccafé sel
1 petit oeuf (ou 1/2 oeuf battu s’il est très gros)
15 à 25g levure de boulanger fraîche (j’ai mis 1 ccafé de levure déshydratée)
500g farine de blé (T65 pour moi)
1 jaune d’oeuf (et une ccafé de lait avec une pincée de sel pour moi) pour dorer

Pour la garniture :
100g de champignons séchés (je n’avais que 80g de cèpes séchés)
1 oignon
2 ou 3 csoupe beurre (en fait 1 csoupe de matière grasse au choix suffit : beurre, huile neutre, margarine pro-active pour moi)
100g riz (j’ai pris 100g de riz complet bio)
sel, poivre

Préparer la pâte en mélangeant puis pétrissant tous les ingrédients (sauf la dorure), que ce soit à la main, au robot ou en map (ce qui est mon cas) puis laisser lever. Comme nous étions invités le samedi soir, je savais que je n’arriverais pas à me lever suffisamment tôt pour faire la pâte le dimanche matin. Conclusion : j’ai fait le pâte samedi en fin d’apès midi, je l’ai placée dans un saladier,

puis j’ai placé un film plastique bien tendu percé de 2 coups de pointe d’un couteau, et j’ai mis au frigo pour la nuit. Le lendemain à 10h30 quand j’ai attaqué la cuisine, la pâte était magnifique :

Cuire les champignons dans de l’eau bouillante quelques minutes puis couper le feu, couvrir et laisser infuser le temps que la pâte lève.
En même temps cuire le riz à l’eau salée selon la qualité de riz employée. Pour mon riz complet il fallait 30 minutes, égoutter, réserver.

Peler et hacher l’oignon
Quand la pâte est presque levée, égoutter les champignons en gardant le jus,

puis presser les champignons pour en exprimer le plus possible de liquide et les hacher finement au couteau.
Mettre un peu de matière grasse à chauffer dans une sauteuse anti adhésive, y faire fondre l’oignon,

ajouter les champignons hachés et faire sauter à feu vif.

Ôter du feu, ajouter enfin le riz, mélanger, ajouter un peu du bouillon de champignon si la farce dessèche. Poivrer, goûter, rectifier l’assaisonnement. 

Etaler la pâte en cercle le plus rond possible et placer la farce au milieu, garder 2 bons cm de pâte sur les bords

rabattre les bords par dessus et les cranter pour que ça reste en place. Ajouter des décos faites dans le reste de pâte et dorer

et visez un peu le lapin de Fifille n°2 :

Laisser encore lever le temps de préchauffer le four à 180°C et enfourner pour environ 20 à 30 minutes (le livre dit simplement, je cite « passez à four chaud, 180-200°C », donc on fait avec!)

Et j’ai servi avec une petite salade mélangée : mâche, pousses de roquette, pousses d’épinards, endive carmine et une vinaigrette au vinaigre de Xéres et à l’huile de noix.

Même le lapin de Fifille n°2 a bien levé, il est devenu superbe!

C’est beau, et c’est bon!

Ce n’est pas un plat léger à consommer par une chaude soirée d’été, ça c’est sûr! Je suppose qu’en Russie, en plein hiver, ça doit être parfait pour affronter les grands froids…😉 En tout cas nous nous sommes régalés, et nous n’avons pas regretté une seule seconde le choix de Fifille n°1…

Version imprimable

En 2008, je préparais une petite merveille d’originalité, un poulet et un couscous à la mangue
En 2007, nous dégustions une splendide quiche lardons-jambons-endives que je devrais revoir et corriger sérieusement pour l’adapter en version anti-cholestérol…😉 Oh, pas très compliqué en fait, une pâte à tarte santé d’après Laurence Salomon, une sauce blanche à la place du mélange oeuf-crème, ou bien réduire ou même supprimer les oeufs et remplacer la crème de vache par de la crème végétale!