plats

hareng doux sauce blanche au persil comme en Allemagne… ou presque!

Il y a quelques années de cela, une amie allemande de Fifille n°2 résidait dans le même village que nous, et un jour nous avions tous été invités à déjeuner dans sa famille. A cette occasion, la maman de cette jeune fille, de nationalité allemande, nous avait cuisiné un plat de hareng qui nous a scotchés sur nos chaises tellement c’était bon! Ce plat, c’était tout simplement du hareng servi avec une sauce blanche agrémentée d’une énorme quantité de persil haché. Mais ce n’était pas n’importe quel hareng, c’était du hareng que cette dame avait rapporté d’Allemagne et qui ne ressemblait pas vraiment au hareng doux qu’on trouve chez nous, même si son conditionnement était identique (ce qui lui a permis de supporter le voyage depuis l’Allemagne…)
En l’absence de ce type de hareng, je n’avais jamais refait ce plat à la maison… Et chaque hiver, je me disais que quand même, je devrais tenter avec nos harengs doux de chez nous…
Et j’ai fini par tenter le coup tout récemment.

Le résultat n’a hélas rien à voir avec ce que j’avais dégusté dans cette famille allemande… Mais c’était pas mal quand même, c’est pour cela que je publie ce billet, en me disant que peut-être des lecteurs/lectrices proches de l’Allemagne pourront réaliser ce plat avec le véritable hareng de là-bas, qui est très doux, très blanc, et avec nettement moins d’arrêtes que les nôtres!

Hareng doux sauce blanche au persil comme en Allemagne… ou presque !

Pour 4 personnes

8 filets de hareng doux mariné
8 pommes de terre à chair ferme (charlotte, roseval…)
sauce blanche épaisse (je fais à l’oeil, je n’ai pas de proportions exactes à fournir, mais à vue de nez, je dirais que j’ai mis 2 csoupe d’huile végétale neutre, 6 csoupe rases de farine et 1 litre de lait, sel, poivre)
1 gros, énorme même, bouquet de persil

Et là, franchement, plus simple tu meurs!

Réchauffer le hareng. Moi, j’ai simplement réchauffé mon hareng en le trempant 2 minutes dans une casserole d’eau bouillante à peine salée, histoire de non seulement réchauffer mon hareng mais aussi de lui enlever de son liquide à base d’huile dans lequel il est conservé.

Faire la sauce blanche : chauffer l’huile dans une casserole, y verser la farine d’un seul coup, mélanger pour obtenir une pâte épaisse, laisser bouillonner sans brûler ni colorer quelques instants puis commencer à ajouter petit à petit le lait tout en mélangeant constamment pour qu’aucun grumeau ne se forme. Ne pas rajouter de lait tant qu’il reste le moindre grumeau! Obtenir une sauce blanche très épaisse. Laisser bouillonner 1 minute, ôter du feu, saler, poivrer.

Hacher les feuilles de persil grossièrement, les ajouter dans la sauce et servir avec des patates vapeur.

« Plus simple tu meurs », avais-je annoncé plus haut… Je ne vous avais pas menti, non?

Pas de doute, ça serait meilleur avec un hareng non fumé, mais bon… On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, non? 😉

Version imprimable

En 2008, nous dégustions une tourte au poulet, au jambon et à la moutarde à l’ancienne et une divine soupe au poulet et maïs à la thaï

Publicités

11 réflexions au sujet de « hareng doux sauce blanche au persil comme en Allemagne… ou presque! »

  1. Nous en avons mangé la semaine prochaine mais très traditionnels avec des pommes de terre à l’eau. Ta petite sauce me dit bien, j’en ai encore deux paquets au frigo ! (quand on aime on ne compte pas , n’est-ce pas ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s