plats

mignons de porc et sardines citron/cumin de Gilles Choukroun

J’espère retrouver rapidement le temps de publier plus régulièrement sur mon blog… Mais il est vrai que ce n’est pas gagné. Le printemps arrive et avec lui… la corvée de tonte ! Ce qui rajoute encore du travail dans mon emploi du temps déjà surchargé…

Mais bon, ça a bien se passer ! 😉

En tout cas, la 1ère tonte est faite (c’était lundi après midi, Fifille n°2 en a fait une moitié et j’ai terminé la 2eme moitié, merci ma fille, ça m’a bien aidée, grâce à toi j’ai eu le temps de préparer un billet pour ce blog !), le bac à compost est déjà à moitié plein rien que de cette herbe bien grasse… et j’ai découvert avec horreur l’étendue des dégâts : trèfle, chiendent, boutons d’or, pâquerettes, myosotis (enfin espèce de petites fleurs bleues toutes mignonnnes) et autres herbes folles s’en donnent à coeur joie ! C’est très joli dans une prairie, toutes ces herbes, mais dans ce qui essaie d’être une pelouse, ça ne va pas du tout ! Et comme je n’ai pas le courage de désherber à la main et pas l’envie de traiter à grands jets de pulvérisateur, je sens que ma pelouse va tourner au champ à vaches… sans les vaches ! Après tout ce n’est que l’idée qu’on s’en fait… Mon jardin n’en sera que plus gai et naturel… hum hum…

Mais si on revenait à notre recette du jour ?

C’est une recette repérée sur CuisineTV il y a déjà quelques temps, et réalisée aussi il y a quelques temps… Une recette de Gilles Choukroun, le roi du condiment de la mort qui tue, réalisée à 4 mains avec Laurent Mariotte dans l’émission animée par ce dernier, « 24 minutes chrono ». C’est là encore le condiment d’accompagnement qui m’a séduite : pois chiches, sardines en boîte, citron confit et cumin, tout ce que j’aime ! Alors je me suis lancée, hop, et on s’est régalés !

Mignons de porc et sardines citron/cumin de Gilles Choukroun

Source : site web cuisineTV, mignons de porc et sardines citron/cumin

Pour 4 personnes
Prévoir 1 heure (et non 24 minutes, tout simplement parce que dans l’émission, la recette est réalisée pour une assiette et non 4 : moins à peler, moins à ciseler, moins à ranger, moins épais à cuire, des poêles et casseroles assez petites pour cohabiter sur la cuisinière alors qu’avec de plus gros ustensiles il faut procéder aux cuissons les unes à la suite des autres et non en parallèle…)

Je vous laisse vous reporter à la recette (clic) pour toutes les instructions et la liste des ingrédients. A savoir : la recette d’origine étant pour 2 personnes, j’ai doublé toutes les proportions sauf pour les herbes (j’ai ajouté du persil à la coriandre), les pois chiches (j’ai utilisé une boîte complète de pois chiches de 250g environ) et les sardines, pour lesquelles j’ai utilisé la presque totalité d’une grosse boîte de sardines à l’huile (j’ai mangé le reste comme ça dans la boîte tellement j’adore ça…) J’avais des sardines avec peau et arêtes – les sans peau sans arêtes ne venaient qu’en petites boîtes bien trop chères à mon goût – que j’ai donc dû désarêter à la main, une opération extrêmement simple et rapide à réaliser.

J’ai suivi la recette et mis mon four à chauffer à 180°C chaleur tournante.

J’ai décidé de commencer par dorer mes aubergines à la poêle. Je voulais 3 tranches d’aubergines par personne, donc j’ai utilisé une grande poêle en 2 fois successives + une poêle juste un peu moins grande. Ca prend beaucoup de temps puisqu’il faut bien 10 minutes pour faire une tournée, 10 minutes supplémentaires sont nécessaires pour la 2ème fournée. J’ai ensuite réservé mes aubergines cuites sur une assiette passant au micro-ondes.

Toute la surface de ma cuisinière était occupée par mes 2 poêles… C’est donc seulement lors de la 2ème fournée d’aubergine, alors que la « petite » poêle était disponible que j’ai pu y faire dorer mon filet mignon sur toutes ses faces. J’ai utilisé 2 filets mignons car ils étaient bien petits… Une fois le filet mignon bien doré à la poêle, je l’ai mis au four comme l’indique la recette pour 5 minutes. Ces 5 minutes n’ont pas suffit à cuire les 2 bêtes : j’aime le filet mignon rosé, mais là, il était carrément saignant, ça n’allait pas du tout… J’ai remis la poêle au four pour encore bien 5 minutes, je dirais même presque 10 minutes pour obtenir une cuisson à coeur correspondant à mon goût.

Pendant tout ce temps, j’ai préparé le « condiment de la mort qui tue »… En fait, j’en ai plus fait une salade d’accompagnement qu’un condiment. Je veux dire par là que j’en ai fait une quantité suffisante pour nourrir 4 personnes qui n’allaient manger que ça. C’est pour ça que j’ai pris une boîte complète de pois chiches et presque une grosse boîte entière de sardines à l’huile d’olive.
J’en profite pour remarquer qu’il est assez difficile de trouver des sardines à  l’huile d’olive… A l’huile de tournesol no problem, mais à l’huile d’olive… J’avais le choix seulement entre 2 types de sardines à l’huile d’olive, la version sans peau sans arêtes en toute petite boîte honteusement chère, et la version grosse sardine avec peau et avec arêtes, nettement moins chère au kilo. C’est cette dernière version que j’ai choisie, je n’aurais peut-être pas dû car ces grosses sardines étaient un peu étouffe-chrétien, alors que des petites sardines auraient été plus délicates au palais…

J’ai utilisé mes citrons confits au sel et conservés à l’huile d’olive selon la méthode de mon amie Carpe Diem du blog « Repaire et Repère », réalisés à l’automne avec les citrons de mon citronnier… Et j’ai utilisé un peu de leur huile parfumée pour le condiment… Une vraie merveille…

Entre la cuisson des aubergines et celle des filets mignons, j’ai eu largement le temps de terminer mon condiment, donc quand le filet mignon est sorti – la 2ème fois – du four, je n’ai eu qu’à réchauffer les aubergines au micro ondes et le tour était joué !

Nous nous sommes régalés. Le condiment froid sur le reste chaud, les couleurs, les parfums, les goûts, tout se croise, se mélange, s’enrichit mutuellement, un vrai bonheur. J’ai cependant une petite remarque à faire : entre l’huile (les olives, les tomates séchées à l’huile, les citrons confits à l’huile) et les sardines (toujours à l’huile), le condiment est un peu lourd à digérer. Surtout avec des grosses sardines bourratives (même une fois séparées en petits morceaux)… Il est donc important de bien relever la sauce avec le jus de citron, le cumin et le tabasco. Il faut goûter au fur et à mesure de l’élaboration du condiment pour aller au maximum de tolérance pour acidité, piquant et cumin (le cumin est une épice qui aide à digérer).

Ce plat est excellent, et je salue la créativité de Gilles Choukroun qui, à partir de son concept de condiment (un croquant, un moelleux, des herbes, un peu d’acidité, une bonne huile, même si dans ce cas particulier il n’y avait pas de croquant), nous fait découvrir avec simplicité et efficacité un monde de couleurs et de parfums.

Régalez-vous !

Publicités

6 réflexions au sujet de « mignons de porc et sardines citron/cumin de Gilles Choukroun »

  1. Ah je suis contente, il me tardait que tu goûtes ces citrons confits. Dis donc quelle recette! L’utilisation des sardines m’a surprise mais après tout moi je mets bien des anchois un peu partout…Effectivement ça fait beaucoup d’huile dans le condiment plus les aubergines qui pompent un peu mais peut-être qu’avec des sardines grillées découpées en petits morceaux ça ne serait pas mal non plus. En tout cas celle là je la ferais c’est sûr et bien avant d’avoir mes propres aubergines.Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s