accompagnements

petite printannière de légumes nouveaux

En cette saison on trouve des légumes printanniers sucrés, tendres et d’une fraîcheur exceptionnelle. Il faut vite en profiter… Ah, les premiers petits pois, les navets nouveaux à la peau fine et à la chair fondante, les carottes sucrées, les oignons nouveaux gorgés de sucs à la fois doux et puissants… Que du bonheur…

Les navets nouveaux sont souvent vendus en bottes avec les feuilles. Surtout, ne jetez pas les feuilles, cuisinez les par exemple avec des pâtes comme on le ferait avec des « cime di rapa ».
Quant aux petits navets, surtout cuisinez les très rapidement : s’ils trainent un peu dans le frigo, leur peau va épaissir et leur chair devenir peu à peu filandreuse, et le navet peut même piquer comme du radis…

En revenant du marché, j’ai donc tout de suite préparé mes légumes pour faire cette délicieuse jardinière.

Juste un petit cours de navet avant d’attaquer le reportage : on ne pèle pas les navets nouveaux à l’économe comme on le ferait pour des navets à soupe par exemple. On utilise non pas la lame de l’économe mais sa pointe (ou la pointe d’un petit couteau d’office). D’abord on raccourcit la touffe (si j’ose m’exprimer ainsi…) du navet pour ne laisser, comme pour des radis, que quelques tiges très fermes et le cas échéant, des bébé-feuilles. On ne laisse pas plus de 2 cm de longueur. Ensuite on attaque la peau de la pointe de l’économe au niveau de la « queue », c’est à dire là où parfois on voit encore quelques petites racines, parfois une petite protubérance pointue, du côté (si tant est qu’un truc sphérique ait un côté…) opposé aux tiges qu’on vient de ratiboiser. On pique de la pointe du couteau, pas verticalement, un peu penché quand même, et on soulève pour arracher. Cela élimine la « petite pointe » et découvre la chair sous la peau. On distingue alors très bien l’épaisseur de la peau car ça fait comme 2 couches distinctes visibles à  l’oeil nu. On va alors piquer juste sous la peau avec la pointe de l’économe selon un angle parallèle à la surface du navet et arracher encore, délicatement, en faisant le tour du navet petit à petit. Comme ça on n’enlève que la peau, et toute la peau. Si on fait au couteau on n’en enlève pas assez, si on fait de la lame de l’économe on en enlève trop. Maintenant, si la surface du navet vous paraît trop irrégulière, il est bien entendu conseillé de le passer alors à la lame de l’économe pour bien lisser la surface.

On ne dirait pas comme ça, mais ça va très très vite !

Printannière de légumes nouveaux

Pour 4 personnes

1 botte d’oignons nouveaux
1 botte de navets nouveaux (garder les feuilles pour une autre utilisation)
1/2 à 1 botte de carottes fanes
1 kilo de petits pois frais, ou environ 400 à 500g de surgelés.
environ 1/2l bouillon de légumes ou de volaille (ou d’eau…)
QS sel poivre beurre ( ou margarine spéciale cholestérol)

Si je n’avais pas oublié d’en acheter au marché, il y aurait eu aussi des petites patates nouvelles, toutes petites et bien fraîches…

Si les petits pois sont frais, on commence par les écosser. Je fais ça en général la veille ou le matin pour le soir devant la télé, CuisineTV par exemple 😉 A cette saison, c’est quand même dommage de prendre des surgelés, mais quand on n’a pas le temps, c’est quand même bien pratique !

On prépare les oignons nouveaux en laissant un peu de vert, de même pour les navets (voir le début de ce billet). Les oignons un peu gros seront coupés en 2, les tout petits resteront entiets. De même pour les navets qui seront même coupés en 4 si nécessaire.
On met à chauffer 2 csoupe de beurre (ou équivalent) dans une sauteuse anti adhésive et on y fait rissoler les oignons et navets en remuant très régulièrement. On cherche une très très légère coloration, à peine visible.

Pendant ce temps on pèle les carottes, on les coupe en rondelles et on les ajoute, en remuant toujours très régulièrement.

Mouiller à hauteur, attendre l’ébullition

Ajouter ls petits pois

attendre l’ébullition, baisser alors le feu, couvrir et mijoter environ 10 minutes.
Goûter, rectifier l’assaisonnement. Vérifier la tendreté des navets et prolonger un peu la cuisson si nécessaire.

Et voilà ! C’est bon, c’est même sucré, mmmmm, c’est le printemps, quoi !

Bon appétit !

Publicités

6 réflexions au sujet de « petite printannière de légumes nouveaux »

  1. Je vois bien l’influence italienne « cime di rapa », enfin je pense…Je ne connais pas, peut-être que tu nous expliqueras un jour. Sinon juste un petit truc qui pourras te servir, les cosses des petits pois frais font un très bon bouillon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s