divers

Venez dévouvrir mon nouveau joujou : le cuit-vapeur SEB Vitacuisine !

La semaine du goût fête ses 20 ans !
Du 10 au 18 octobre 2009 !

N’oubliez pas d’aller jeter un oeil sur le site du goût (clic) !

Et, puisqu’on est dans le goût toute la semaine,  pour respecter la perfection le goût des aliments, qu’y a-t-il de mieux que la cuisson vapeur ?

J’avais déjà 2 cuits-vapeur à la maison… Le 1er, un cadeau d’un amie, a été utilisé sans cesse depuis maintenant 4 ans. C’est un simple cuit vapeur SEB, avec 2 paniers superposables et un petit « bol » à riz, et une minuterie. Avec 2 paniers, je pouvais faire un légume et une viande ou un légume et du riz, ou du riz et une viande, bref une combinaison de 2 préparations, pas plus. Et je déplorais ce fait qui m’obligeait à soit faire une 2ème fournée et à réchauffer ensuite au micro-ondes le résultat de la 1ère, soit à utiliser une autre méthode de cuisson pour le 3ème élément…

Alors, un jour de promo à Auchan, j’ai trouvé un cuit-vapeur basique à 19€, pas de minuterie, bref le truc basique de chez basique, mais qui marche très très bien! Et j’ai vérifié au supermarché avant de l’acheter, les paniers étaient de dimensions compatibles pour s’empiler entre eux à condition de respecter un certain ordre. Je l’ai donc acheté, et j’ai résolu mon problème. Un bricolage qui marchait donc très bien. 3 étages de cuisson vapeur, c’est idéal! Sinon que la vapeur mettait quand même un certain temps à atteindre le panier du haut!

Quand, à l’occasion de la campagne de la semaine du goût, on m’a proposé de recevoir et tester le SEB vitacuisine où 3 zones de cuisson sont disponibles d’office, et où en plus le panier le plus haut est en fait un plateau double face spécial viande/poisson, avec ou sans sauce (je reviendrai là dessus plus tard), je me suis dit que c’était exactement ce qu’il me fallait!

D’autant plus que dans ce nouveau-cuit-vapeur, plus gros et donc convenant mieux à une famille de 4 goinfres, le « bol » à riz a un volume d’environ 1.2 litres, ce qui permet de faire du riz en belle quantité et… d’envisager des puddings vapeur, ce que le petit modèle de cuit-vapeur ne m’avait jamais inspiré à faire à cause de sa forme pas gâteau du tout!

A l’instant où je rédige ce billet, je viens justement de sortir un superbe pudding au chocolat… Oh my God, rien qu’au toucher lors du démoulage, j’ai senti ce moelleux extraordinaire… Et il est gonflé, mais gonflé… Et ça sent bon… Mmmmmmmmmmmmm… J’ai hâte qu’il ait fini de refroidir !

Comme mon ancien cuit-vapeur, le nouveau possède une minuterie

à côté de laquelle on remarque des boutons qui n’existaient pas sur mon vieux cuit-vapeur :

– le bouton « maintien au chaud »… Alors ça, c’est top, j’ai testé lors d’un apéro qui s’est un peu prolongé, franchement c’est top! Non seulement ça reste chaud, mais surtout le contenu du cuit-vapeur ne sèche pas, ce qui arrivait toujours plus ou moins avec mon vieux cuit-vapeur qui n’avait pas cette fonction. C’est je trouve surtout flagrant avec le riz qui avait tendance à former une petite croûte sèche sur le dessus. Croûte qui disparaissait ensuite quand je versais le riz dans le plat de service et mélangeais pour séparer les grains de riz, mais bon, avec le nouveau cuit-vapeur c’est plus « parfait ».

– le bouton « vitamin+ ». C’est une sorte de « booster », d' »accélérateur » de vapeur. Il se met en route automatiquement quand on actionne la minuterie, donc au début d’une cuisson. Mais on peut le piloter manuellement aussi, ce qui est très utile pour relancer la vapeur quand on a ouvert le couvercle pour rajouter un panier par exemple, ou faire une photo pour son blog, par exemple toujours… 😉 ou rajouter un ingrédient dans un des paniers ou sur le plateau. La cuisson est donc plus rapide qu’avec mon ancien cuit-vapeur, ce qui m’a occasionné une surprise lors de la réalisation de mon habituel « poulet/patates/sauce aux courgettes » au cuit-vapeur, le billet est ici (clic) -originellement avec du lapin- : mon poulet était un peu trop cuit… Comme tout nouveau jouet, il faut le temps de l’apprivoiser !

Le cuit-vapeur SEB vitacuisine a également la possibilité de refaire le plein d’eau sans avoir à tout arrêter grâce à une petite trappe escamotable sur le côté :

La quantité d’eau maximale rentrant dans le bac suffit à 1 heure de cuisson vapeur, ce qui est largement suffisant dans une utilisation de base, patates ou riz/légumes/viande ou poisson. Mais quand on attaque avec un gros pudding par exemple, il faut 1h30 de cuisson… D’où l’intérêt de pouvoir recharger le bac à eau sans avoir à tout arrêter !

Les paniers cuisson sont en inox,

et, comme le plastique de l’ancien modèle, les légumes n’attachent pas.

Quant au plateau du dessus, il est fait d’un matériau anti adhésif, et c’est là surtout qu’est l’intérêt de ce matériau par rapport au plastique transparent de l’ancien cuit-vapeur :

Sur ce plateau, utilisé sur la photo ci-dessus en fonction « pas sauce », le poulet n’attache pas alors qu’il collait légèrement dans les plateaux plastique, et surtout que les tâches déposées sur le plastique étaient difficiles à nettoyer. Ce plateau est donc d’un matériau vraiment top !
Comme dans les paniers de l’ancien modèle, le plateau utilisé de cette façon permet aux sucs de cuisson de s’évacuer et de retomber dans le bac de récupération, ce qui évite de détremper la viande ou le poisson et de les bouillir.
De plus, si on retourne le plateau, sa forme sera en creux (et non surélevée comme sur la photo au dessus) et retiendra justement les sucs de cuisson, ou accueillera une noix de beurre, un peu d’huile, quelques oignons délicatement fondus auparavant, ou encore un lit d’herbes aromatiques, et pourquoi pas un peu de crème ?

J’ai fait un essai de poisson sur un lit d’oignons fondus, c’était délicieux mais pas présentable du tout… Ma faute, pas celle du cuit-vapeur : Au lieu d’utiliser des oignons jaunes ou blancs, j’ai mis ce que j’avais sous la main, mon dernier oignon blanc et un oignon rouge… Grossière erreur ! Si l’oignon blanc est devenu translucide, l’oignon rouge est devenu… verdâtre tirant sur le violet! Gâchant tout le visuel de la chose ! Pas de photo, donc…

Bref, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, n’est-ce pas ? 😉

Allez, une dernière photo avant d’aller photographier le pudding vapeur au chocolat refroidi, et surtout de le goûter avant de publier un billet à son sujet !
Je vous présente mon nouveau cuit-vapeur en pleine action dans ma cuisine sur mon plan de travail. En arrière plan le « bol » à riz et mon Kitchenaid.

On voit bien sa taille, sa forme en haricot et les couleurs tout à fait en accord avec ma cuisine.

Il est livré avec un livret de recettes superbement illustré de photos alléchantes. Des recettes d’entrées, plats et desserts modernes, pas tristes du tout. La cuisine vapeur n’est pas quelque chose de triste du tout! Et la présence de desserts est pour moi une approche nouvelle de cette cuisine que j’adore découvrir.

J’ai testé une recette du livret et j’ai été assez déçue, désolée de devoir le dire mais je dois être franche dans ce test. J’ai choisi une mousse tricolore de légumes, une couche carotte, une autre chou-fleur (la recette originale demande du céleri-rave, mais Fifille n°2 déteste ça… Alors pour rester dans le blanc, le chou-fleur est venu naturellement à mon esprit) et une troisième courgette. La recette demande de monter des blancs en neige mais ne spécifie pas de les incorporer… Dommage. Enfin c’est pas grave, hein, faut pas avoir fait St Cyr non plus pour résoudre ce problème! Lol! Ensuite, la recette est donnée pour 4 ramequins. Bon, ben pas les mêmes ramequins que moi visiblement… J’ai des ramequins en pyrex de base, je suppose que tout le monde les connaît… Bref, j’ai fait mes 3 mousses et je me suis vite rendu compte qu’avec seulement la mousse de carotte j’allais remplir mes 4 ramequins… J’ai donc opté pour des verres à tapas, même diamètre mais un peu plus hauts. J’ai pu réaliser 6 verres à tapas et il m’est resté de la mousse… Alors là quand même, pour moi qui n’aime pas jeter de la nourriture, c’était un peu fort de café! Ensuite, quand j’ai cuit la chose, évidemment les mousses ont gonflé comme un soufflé, normal avec des blancs d’oeuf, seulement voilà, dans les soufflés on a des jaunes d’oeufs, de la farine ou de la maïzéna, bref un truc qui fait que ça se tient… Là, sans jaune d’oeuf ni farine ni rien, et bien ça a fait le Vésuve… Non seulement ça a débordé par dessus le bord, ce qui est normal je le répète, mais ça a coulé de partout si bien qu’à la sortie il ne restait plus du tout de mousse de courgette (la couche du dessus) et que mes verres à tapas ressemblaient à un volcan vu de dessus, un beau cratère! lol!
Il y a visiblement une erreur dans la recette, je pense qu’1 blanc d’oeuf par mousse est en fait suffisant (et non 3…) Enfin bon, c’était tellement bon que je n’en resterai pas là, je referai ce trio de mousses, ça c’est sûr, avec mes modifs.
Mais bon, je dois avouer que j’ai maintenant quelques doutes quant aux autres recettes du livret…

Quelques mots quand même un peu moins positifs sur ce cuit-vapeur, pas de langue de bois sur mon blog vous le savez : La forme de haricot, très élégante, ne permet pas de tourner le couvercle le devant-derrière. L’échappement de la vapeur ne peut se faire que vers l’arrière, ce qui est un gros problème quand on le place sous des placards de cuisine muraux : la vapeur monte sous les meubles situés au dessus, se condense sur leurs portes et ruisselle ensuite sur toute leur hauteur… Je suis donc contrainte de le placer à côté de mon évier, devant la fenêtre… S’il était symétrique, je placerais le couvercle de façon à ce que la vapeur s’écoule par l’avant, comme je le faisais avec mon ancien cuit-vapeur, et il n’y aurait plus de problème… J’espère que cette forme a une raison autre que celle du design, une raison technique améliorant les résultats du produit, sinon ça serait vraiment dommage…

Enfin, en tout cas, pour le moment je suis très satisfaite de ce nouveau joujou, avec quelques interrogations concernant le livret de recettes joint

Voilà, j’espère que je ne vous ai pas ennuyé(e)s avec mon compte-rendu de test…

Advertisements

9 réflexions au sujet de « Venez dévouvrir mon nouveau joujou : le cuit-vapeur SEB Vitacuisine ! »

  1. J’ai transmis sur le champ ce lien à Ma Cath… car depuis que notre Fifille 1 a « un cuit tout vapeur »… Il nous en faut un impérativement(même si nous disposons de cuiseur vapeur plus manuel)enfin…Alors, d’après ce que j’entends depuis une semaine, celui-ci paraît idéal…Bises et bonne semaine…

    1. mon cuit-vapeur est très léger, je viens de le mettre sur la balance : 3.023 grammes ! Il est donc facile à déplacer pour le ranger dans un placard quand je ne m’en sers pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s