plats

gratin franc-comtois de Morteau, blettes et cancoillotte

Voici aujourd’hui un gratin bien réconfortant qui a une double origine.
Tout d’abord une fidèle et adorable lectrice m’avait envoyé la recette de sa « zivanska tzigane », une recette délicieuse, à base de saucisse de Morteau, de pommes de terre, de lard, d’oignon, de crème et de paprika, que j’avais malheureusement massacrée maltraitée en la réalisant avec de la crème légère pour essayer de limiter les dégâts au niveau du cholestérol… La crème légère hélas tourne… ce qui rend le plat absolument pas présentable, même s’il est délicieux, mais vraiment délicieux, le petit Jésus en culotte de velours comme on dit chez nous! Bref, pas possible de le présenter ainsi sur mon blog…

Alors que je contais mes déboires à mes copines préférées, mes histoires de cholestérol itou itou, voilà que l’une d’entre elles me dit avoir vu passer dans ses classeurs (pour reprendre la formulation de Choupette) une recette assez semblable mais avec de la cancoillotte et non de la crème. Or la cancoillotte est un fromage non seulement faible en matière grasse mais aussi faible en cholestérol contrairement à ce que je croyais (voir article Wikipedia)!
Et voila-t-y pas qu’une autre copine décide de m’expédier de la cancoillotte par la poste!

La meilleure façon de les remercier toutes, c’était de faire une recette qui les réunisse toutes les 3, ces trois fines cuisinières que je citerai dans l’ordre d’apparition dans le scénario, Josiane, Danaé et Blanche!

Josiane, Danaé, Blanche, je vous dédie ce

Gratin franc-comtois de saucisse de Morteau, blettes et cancoillotte

Pour 4 goinfres ou 6 personnes « normales »

1 botte de 1 kilo de blettes (en pied ou en branche peu importe)
1 saucisse de Morteau (ou 2 petites)
1 filet mignon de porc cru (le filet mignon et la saucisse doivent avoir la même taille)
4 à 6 patates : d’un diamètre semblable à celui de la saucisse et du filet mignon, elles doivent, si on les met bout à bout, former une ligne un peu plus longue que la viande la plus longue.
3 à 4 oignons d’un diamètre compatible avec la saucisse, le filet mignon et les patates.
1 pot de cancoillotte (nature, au beurre, au vin, à l’ail, ou un mélange comme moi)
QS huile végétale neutre (ou beurre ou margarine)

Laver les patates sans les peler. Mettre la Morteau et les patates ensemble dans une casserole,

couvrir d’eau et porter à ébullition sans saler. Couvrir et laisser frémir environ 30 minutes.

En même temps, mettre de l’eau salée à bouillir dans une casserole.
Préparer les blettes : séparer les côtes du vert, couper les côtes en petits tronçons à l’aide de ciseaux et ciseler le vert au couteau.
Quand l’eau bout, y jeter les morceaux de côtes de blettes et laisser bouillir jusqu’à ce qu’ils soient tendres, ce qui va prendre entre 10 et 20 minutes selon la taille des morceaux.

Une fois cuits, égoutter, réserver.
Et toujours en même temps, faire sauter le vert ciselé dans un peu de matière grasse juste pour le « tomber » (comprendre ramollir!) ce qui prend entre 5 et 10 minutes en remuant très régulièrement.

Quand les patates et la Morteau sont cuites, les égoutter et les laisser refroidir.
Peler les patates et les trancher en rondelles d’environ 1/2 cm. Couper de même la Morteau et le filet mignon, ce qui n’est pas facile car il est cru. Peler les oignons et les couper en rondelles les plus fines possible (sinon l’oignon ne sera pas cuit). Globalement on doit avoir le même nombre de tranches de Morteau, patate, filet mignon et oignon.

Préchauffer le four à 180°C

Dans un plat à gratin profond (plat à lasagnes) déposer tout d’abord les côtes de blettes cuites.
Ensuite former dans les mains des piles ordonnées de la façon suivante :
– 1 tranche de saucisse
– 1 tranche de patate
– 1 tranche de filet mignon de porc
– 1 tranche d’oignon
et on recommence jusqu’à épuisement. On dépose les piles en colonne dans le plat, puis on saupoudre le vert de blette :

Et enfin on noie le tout dans la cancoillotte… 😉

Enfourner pour environ 1h30, il faut atteindre 3 résultats : le fromage gratiné (mais pas brûlé), le vert de blette un peu croustillant (mais pas brûlé non plus!) et l’oignon fondant (donc cuit).

Et servir au milieu des effluves fumées et fromagées…

Prévoir une bonne nuit de sommeil après cette petite merveille… Ce n’est pas tellement que ça soit lourd (enfin un peu quand même…) ni gras (enfin un peu quand même! lol! A cause de la saucisse!) mais c’est surtout que c’est tellement bon qu’on ne peut pas s’empêcher de se reservir! Et plusieurs fois!

Mes testeurs préférés ont trouvé que les blettes « séchées » à la surface du gratin n’apportaient pas grand chose, voire même distrayaient un peu les papilles. Ouais, bon, je pertage peut-être un peu leur avis. D’ailleurs quand je referai ce gartin, je mettrai le vert des blettes avec les côtes, au fond du plat.

Et vous ?

Version imprimable

Publicités

8 réflexions au sujet de « gratin franc-comtois de Morteau, blettes et cancoillotte »

  1. Bien tentant Bonjour, bonjour,Tout ceci met en appétit !! Je vais tester cette recette dès que j’aurai trouvé de la cancoillotte car comme vous le cholestérol s’est invité chez moi ;-(.Cette recette arrive bien à point car la neige a de nouveau fait son apparition chez nous dans le Condroz (Belgique) et les températures sont bien négatives !!J’ai lu et relu attentivement la recette et je ne trouve pas de précision quant au mode de cuisson du filet mignon de porc.J’imagine que vous le tranchez « cru » comme l’oignon et que la cuisson au four lui suffit ?Merci de m’apporter cette petite précision.Et puis VRAIMENT MERCI pour toutes vos bonnes recettes dont je m’inspire ou reproduit avec joie et qui ravissent nos papilles.Belle journée à vous.marieF

  2. Je savais que la cancoillotte était très peu calorique, mais je suis étonnée que tu n’en trouves pas car pour ma part j’en trouve en grande surface. De même ce n’est pas parce qu’un crème est allégée qu’elle tourne à a cuisson à moins peut-être que tu prennes de la 5%. Pour ma part je cuisine toujours avec de la 15 % et les sauces restent très onctueuses. Merci pour le clin d’oeil! 😉

  3. Pour alléger la recette encore, je pratique ce gratin de blettes à la cancoillotte avec des quenelles de brochet, et j’y ajoute des carrés de fenouil et de céleri en branches, qui restent croquants, c’est délicieux.J’utilise le vert des blettes en flamiche avec de la Fourme d’Ambert ou des brisures de saumon fumé.Bon appétit !

  4. @Luc : avec des quenelles de brochet ? Quelle merveilleuse idée qui ne peut que plaire à la lyonnaise que je suis ! sans compter que j’adore le fenouil ! Merci pour ce partage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s