soupes

petite soupe tendresse au haddock et lieu jaune

Encore une soupe, oui je sais… En hiver, nous aimons particulièrement une bonne petite soupe bien chaude et qui fait plat complet. Cette soupe nous a énormément plu. Elle est super facile à faire et le petit goût fumé du haddock est tout simplement addictif…

Petite soupe tendresse au haddock et lieu jaune

adapté d’une recette du Good Food, « fresh and light chowder »

Pour 4 personnes
prévoir environ 1 heure en tout

200g de haddock
200g lieu jaune
500ml lait (si possible demi écrémé)
500ml bouillon de poisson (reconstitué du commerce. Un bouillon de légume convient)
2 brindilles de thym
1 csoupe huile végétale neutre
1 oignon
1 gousse d’ail
1 beau blanc de poireau
1 grosse patate douce à chair orange
1 boite de maïs de 285g
50g lentilles corail
un peu de persil pour décorer (et la vitamine C!)

Placer le poisson dans une grande poêle ou sauteuse

et verser le lait, le bouillon (bouillant pour moi puisque je venais de le reconstituer) et le thym. Porter le tout à ébullition puis retirer du feu et oublier jusqu’à ce que le poisson ait refroidi et soit manipulable avec les doigts.

Pendant ce temps, peler l’oignon et le hacher finement. Même chose pour l’ail. Laver le poireau et le couper en deux dans la longueur puis en demi-rondelles fines.

Mettre à chauffer l’huile dans une casserole et y faire fondre l’oignon, l’ail et le poireau environ 8 à 10 minutes en remuant régulièrement pour pas que ça attache.

Pendant ce temps, peler la patate douce et la couper en cubes de la taille d’une bouchée. Egoutter le maïs, peser les lentilles. Retirer le poisson du bouillon (surtout ne pas jeter le bouillon!) et réserver.

Quand oignon ail et poireau sont souples et transparents, ajouter la patate douce le maïs et les lentilles

Verser le bouillon (avec le thym) et porter à ébullition puis mijoter tout doucement 30 minutes.

Enlever la peau du haddock et émietter la chair avec les doigts. Emietter aussi le lieu jaune. Réserver.
Ciseler un peu de persil

Quand la soupe est cuite, couper le feu, ajouter le poisson (ce qui suffira à le réchauffer), mélanger, goûter et rectifier l’assaisonnement. Si la soupe est trop épaisse ne pas hésiter à ajouter soit un peu de lait soit un peu de bouillon. C’est vraiment une question de goût!

Servir très chaud et saupoudrer de persil ciselé.

Et régalez-vous!

Moi j’adore cette soupe. Et à la maison je ne suis pas seule! Le petit goût de fumé, c’est une merveille… Et ça apporte tellement à cette soupe grâce au contraste qu’il crée avec la patate douce. Quand on tombe sur un petit grain de maïs juteux et légèrement croquant, mmmm, j’en salive rien qu’en écrivant ces mots… La patate douce et la lentille corail apportent une tonalité exotique, le lait adoucit encore cette soupe, c’est pour cela que je l’ai appelée « soupe tendresse »… Elle mérite bien son surnom!

Par rapport à la recette d’origine, j’ai doublé la quantité de poisson. Il ne faut pas oublier que chez nous la soupe est le plat unique du dîner, ce n’est pas une entrée. J’estime que 100g de poisson par personne c’est tout à fait correct pour un soir. Il pourrait y en avoir plus, mais pas moins!

Version imprimable

Publicités

9 réflexions au sujet de « petite soupe tendresse au haddock et lieu jaune »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s