soupes

Soupe de maïs aux crevettes et paprika, écrasée de pomme de terre

Cette soupe, cela fait bien trop longtemps qu’elle est dans la mémoire de mon APN, il est vraiment temps de publier sa recette!
Bien que ce soit une soupe, elle n’est cependant pas nécessairement associée au froid hivernal, car elle contient du maïs en grains, et je trouve que les grains de maïs ont un côté estival, ou du moins ensoleillé. Alors je me dis que cette petite soupe toute simple est idéale en ce printemps superbement ensoleillé mais aux soirées encore fraîches.

Soupe de maïs aux crevettes et paprika, écrasée de pomme de terre

adapté d’une recette du magazine Good Food : prawn chowder with mashed potato

Pour 4 personnes
Prep 15 min
Cuisson 20 min

1 boîte de 400g de maïs
500g patate à soupe
2 csoupe lait
1 csoupe huile végétale neutre
1 bouquet d’oignon vert ou 1 botte d’oignons nouveaux plutôt minces et au bulbe pas trop développé
1 csoupe concentré de tomates
1 ccafé paprika (j’ai ajouté en plus 1 ccafé de paprika fumé qui est très piquant)
600ml bouillon de poisson, de crevettes ou de légumes (de crevette, en poudre, pour moi)
8 à 12 grosses et belles queues de crevettes crues surgelées
4 à 8 tranches fines de poitrine fumée

Égoutter le maïs, le mettre dans un mixeur ou un blender et le réduire en purée. On peut laisser plus ou moins de morceaux selon son goût personnel ou selon son envie d’une soupe plus ou moins « paysanne ».

Peler les patates et les couper en cubes
Ciseler finement les oignons verts et en réserver un peu pour la déco
Dégeler, peler et sécher dans du papier absorbant les queues de crevette.
Faire griller le bacon, soit à la poêle, soit 30 à 45 minutes au four à 180°C entre 2 plaques. A la poêle, ça va sérieusement plus vite! Le bacon doit être craquant et émiettable entre les doigts. Réserver sur du papier absorbant.
Mettre la bouilloire en marche pour reconstituer le cas échéant le bouillon. Sinon, chauffer le bouillon maison.

Dans une casserole assez grande pour contenir la soupe, faire chauffer l’huile et faire suer l’oignon vert environ 2 minutes.

Ajouter la bouillie de maïs,

le paprika, le concentré de tomates et le bouillon

porter à ébullition puis réduire le feu et laisser mijoter une petite dizaine de minutes. Goûter, rectifier.

Pendant ce temps, cuire les patates de la façon de votre choix, soit à l’eau bouillante salée, soit au micro-ondes : de petits cubes réunis dans un plat passant au micro-ondes avec 1 bonne csoupe d’eau et couverts d’un film alimentaire percé d’un trou de la pointe d’un couteau, et zou, puissance maximum pour 10 minutes. Mais cette fois, j’ai procédé de façon traditionnelle, à l’eau, ce qui a pris plutôt de l’ordre de 15 ou 20 minutes.
Egoutter les patates puis les écraser avec un tout petit peu de lait, maximum 2 csoupe. Goûter, rectifier. Réserver au chaud.

Quand les 10 minutes de mijotage de la soupe sont écoulées, ajouter les crevettes. Dès qu’elles sont roses (d’ailleurs, pourquoi on dit rose ? Après tout, c’est orange qu’il faudrait dire! C’est comme les siamois lilas… Ils ne sont ni violets ni roses ni mauves ni blancs… Ou les fleurs dont on dit qu’elles sont bleues alors qu’on voit bien qu’elles sont violettes… Et la viande qu’on dit bleue quand on la veut à peine cuite ?), bref, dès qu’elles changent de couleur, c’est prêt!

Répartir la soupe et les crevettes dans les bols, placer une bonne cuiller d’écrasée de pomme de terre au centre, planter du mieux possible un peu de bacon et en émietter le reste, et terminer en saupoudrant de l’oignon vert réservé.

J’ai adoré le fait d’avoir pensé à ajouter le paprika fumé : il apporte de la vivacité à cette soupe et complète parfaitement le fumé de la poitrine, un fumé très agréable avec le parfum de marée des crevettes!
J’ai trouvé que je n’avais pas assez mixé le maïs, que j’aurais dû soit le réduire en « totale purée » sans le moindre morceau ou bien carrément laisser les grains entiers, leur croquant juteux serait bien venu contraster avec l’écrasée de pomme de terre.
Bref, goûts couleurs et consistance, tout joue, tout se marie, complète ou contraste, le bonheur!

Version imprimable

Publicités

3 réflexions au sujet de « Soupe de maïs aux crevettes et paprika, écrasée de pomme de terre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s