plats

canard shichimi et nouilles ramen du Wagamama

L’an dernier, alors que Fifille n°1 était en cours à Londres, j’avais eu la chance d’aller la retrouver par 2 fois dans cette ville que j’adore. A cette occasion, elle m’avait fait découvrir ses restaurants préférés. Par ailleurs, lorsqu’elle était en cours, il fallait bien que je survive toute seule… et que je me nourrisse! C’est ainsi qu’un jour je me suis retrouvée par hasard devant le restaurant « Wagamama » où un plat végétarien de courge au curry m’a tout de suite attirée : il faisait un froid de canard ce jour-là, c’était début décembre, beaucoup d’humidité dans les rues étroites et tortueuses de la partie de Londres où je me promenais, bref je n’ai pas hésité longtemps et j’ai cédé à la tentation que m’offrait ce lieu à la mode…

Après avoir très bien mangé avec ce curry de courge très simple mais qui m’a réchauffée avec bonheur, je suis repartie en compagnie d’un des 2 livres de cuisine proposés dans l’entrée du restaurant…

Un livre superbe, des photos magnifiques, et des recettes toutes plus tentantes les unes que les autres. Bien sûr, il y a quelques ingrédients introuvables (Chikuwa, Konnyaku, etc…) mais lorsque c’est possible des ingrédients de substitution sont proposés. Et sinon, ma foi, il est indiqué que ces produits sont disponibles dans les épiceries japonaises, bon, j’en connais une à Lyon, cours Gambetta, mais elle est toujours fermée quand je passe devant (fermée le mercredi!) et ça ne me facilite pas les choses… Reste internet…

Ou la foire de Lyon, qui avait justement pour thème cette année le Japon!

Et savez-vous ce que j’ai trouvé au pavillon japonais ?

le « 7-épices du Japon », également appelé « Shichimi » : un mélange de piment, poivre noir, zeste d’orange séché, graines de sésame, graines de pavot, algue nori et graine de chanvre (entre le pavot et le chanvre, franchement, on en mangerait! lol!)

Du coup, quand par un frisquet soir de novembre juin (pfffffff… Quel sale temps en ce moment!) j’ai annoncé à Fifille n°1, Copain n°1, Fifille n°2 et Copain n°2, tous en vadrouille quelque part, par sms que ce soir-là il y aurait à dîner un « shichimi spiced duck ramen », c’est à dire un « canard shichimi et nouilles ramen » du Wagamama, curieusement ils ont tous répondu présent à mon sms à une vitesse que je ne pensais pas possible et qui m’a permis de réaliser que les services Orange Mobile n’étaient pas forcément aussi lents que ce que mes enfants avaient pu me faire croire jusque là d’une part, et d’autre part que peut-être il m’était possible de m’interroger sur la toute relativité de l’intérêt que peuvent trouver les susnommés enfants à la présence de leur mère… lol!

Bon, passionnant tout ce que je vous raconte, mais ce n’est pas ça qui vous intéresse, ce que vous attendez, c’est un bon plat, et en cela je vous trouve très proche, chère lectrice, cher lecteur, de mes enfants, un bon plat disais-je donc, de

Canard shichimi et nouilles ramen du Wagamama

Recette traduite et adaptée du Wagamama Cookbook, « Shichimi spiced duck ramen »

Pour 6 personnes
1 heure min de repos, l’idéal étant 1 nuit.
5 minutes prep
15 min cuisson

4 à 6 magrets ou filets de canard avec la peau, selon leur taille.
6 csoupe (rases bien sûr!) de 7-épices japonais (j’y ai quasiment passé tout mon petit sachet d’épices… snifff…)
1 1/2 ccafé sel
1 1/2 ccafé sucre
500g nouilles ramen (nouilles chinoises aux oeufs comme des spaghettis)
environ 1.5 litre de bouillon de légumes
1 cube de miso
3 ou 4 poignées de chou pak choï ou d’épinards, déchirés s’ils sont grands. Penser qu’en cuisant il ne va plus rester grand choses…
6 oignons verts chinois finement ciselés (ou sinon des petits oignons nouveaux au bulbe pas trop gros, des cives, cébettes, au pire de la ciboulette! Mais au pire seulement!)

Voici le chou pak choï que j’ai utilisé, il ne ressemblait pas du tout à des mini bottes de blettes, ce dernier type de pak choï n’était pas en vente à ce moment-là. On aurait plutôt dit des cime di rapa ou de la roquette géante que du chou!

Préparer les magrets (ou filets) de canard : scarifier la peau. Mélanger shichimi, sel et sucre dans un plat plat assez grand pour contenir toutes les poitrines bien à plat. Y placer les poitrines, côté peau dans les épices. Personnellement je me suis permis de rouler les poitrines dans les épices de façon qu’il y en ait aussi côté chair, mais j’ai bien placé mes poitrines côté peau au fond du plat pour bien imprégner les zones scarifiées.
Placer un papier sulfu ou un film alimentaire dessus puis une planchette ou une assiette par dessus pour les écraser.
Réserver au frigo pour au moins 1 heure, l’idéal étant une nuit.

Pendant ce temps (ou le lendemain), faire bouillir l’eau pour les nouilles ramen (j’ai utilisé des « spaghettis » chinois aux oeufs) et les y cuire selon le mode d’emploi (en général, on les fait bouillir 3 ou 4 minutes) puis, dès qu’elles sont tendres, les égoutter, réserver.

Après au moins 1 heure de marinade, sortir les poitrines de canard.

Mettre à bouillir le bouillon de légumes additionné du cube de miso. Ca c’est pour lui donner un petit goût asiatique! Bien entendu si vous avez à votre portée un vrai bouillon de légumes japonais, n’hésitez pas! Au fait, je n’ai pas précisé, mais le cube miso, c’est comme un bouillon cube de légume, je trouve le mien au rayon bio de mon Auchan préféré.

En même temps, mettre une grande poêle ou une plaque-grill à chauffer à feu moyen-vif et cuire le canard côté peau environ 5 minutes. Jeter le gras rendu si nécessaire (attention à ne pas faire tomber la viande dans l’évier!). On veut qu’il ne reste plus de gras entre la chair et la peau du canard, mais on ne veut pas carboniser la peau. Voilà, avec ces indications, vous ne pouvez pas rater la cuisson du canard!

Quand le côté peau est bien comme il faut, retourner les poitrines pour dorer rapidement le côté chair, 2 minutes ou même moins, enfin cela dépend de comment vous aimez votre blanquette canard. Pour nous, c’est hyper saignant! Bref, ajustez le temps de cuisson à votre goût.

Quand le canard est à votre goût, il est temps de le découper en fines fines tranches.

Toujours en même temps, blanchir rapidement le pak choï dans le bouillon de légumes ; dès que les feuilles sont recroquevillées, c’est prêt, rectifier l’assaisonnement rapidement et servir immédiatement.

Répartir les pâtes dans les bols
Verser le bouillon bouillant et la verdure par dessus, cela suffira à réchauffer les nouilles.
Répartir enfin les tranches de canard et saupoudrer d’oignon vert ciselé.

J’en connais qui n’ont pas regretté de venir dîner chez les parents ce soir-là! 😉

Ce plat est délicieux, et si le mélange 7-épices paraît très relevé si on le goûte comme ça de la pointe d’un couteau, en fait une fois cuisiné il est parfait! On sent la présence réchauffante du piment sans que cette présence ne déborde les papilles, un vrai régal!

Les parfums sont sublimes, tout est parfait dans cette recette!
Alors régalez-vous!

Et si vous en avez l’occasion, allez découvrir les restaurants Wagamama, il y en a un peu partout en Angleterre!

Version imprimable

Publicités

8 réflexions au sujet de « canard shichimi et nouilles ramen du Wagamama »

  1. Mmmmm ! Ben dis donc, en cette heure, 12H33, autant dire que cette recette me mets l’eau à la bouche, ça a l’air vraiment délicieux, en plus avec du canard, mmmm !Et puis tiens, je me demandais toujours que c’était que ces oignons vert chinois et tu viens de répondre à mon interrogation !Merci pour ce partage, ça va faire des heureuses et des heureux !PS: Désolé, ça faisait longtemps que je ne t’avais pas laissé un ptit mot, et pourtant, je viens régulièrement 😉

  2. yes ,c’est une recette super tentante ! »Busaba » c’est aussi une chaine de restaurants sur Londres et pas mal du tout aussi dans le même genre :)d’ailleurs je me dis toujours à quand ce genre de restaurant chez nous ……….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s