plats

poulet laqué orange soja

Je reste dans les épices et l’orient encore aujourd’hui avec cette recette simple et rapide à réaliser. Ses parfums vous régaleront les papilles… A condition d’aimer le sucré-salé bien sûr!

Poulet laqué orange soja

Adapté d’une recette du magazine Fine Cooking, « orange and soy glazed chicken thighs »

pour 4 personnes

4 cuisses de poulet avec la peau (ou hauts de cuisse si vous n’avez pas un gros appétit)
8 champignons de Paris (adapter selon leur taille. La recette d’origine indique d’utiliser des shiitake -lentins des chênes- mais je n’en avais pas.)
8 beaux oignons nouveaux au vert bien dodu, c’est le vert qui importe dans cette recette, pas le bulbe. Là aussi, adapter leur nombre à leur épaisseur.
1 gros poivron jaune pas du tout prévu dans la recette d’origine, mais il appelait très fort depuis le fond du frigo, alors j’ai eu pitié…)
1/2 tasse = 125ml sauce soja. Ma recommandation personnelle : utiliser de préférence une sauce soja allégée en sel, la kikkoman verte par exemple.
1/3 tasse = 80ml sucre en poudre
2 csoupe mirin (peut être remplacé par du sherry fino, un sherry très sucré et peu alcoolisé -et délicieux… hips! A consommer avec modération bien sûr!)
zeste d’1/2 orange (si possible bio, sinon au moins non traitée après récolte.)
2 csoupe jus d’orange fraîchement pressé
1/4 ccafé de couteau de purée de piment (sambal oelek. Pas prévu non plus dans la recette initiale! Mais une sauce comme ça, sans piment, impossible pour une Cath qui se respecte!)
1 1/4 ccafé fécule de maïs (maïzéna)
2 csoupe (et non ccafé comme dans la recette!) graines de sésame
QS huile végétale neutre supportant les hautes température, sel, poivre
Et cuire du riz thaï à la vapeur pour servir.

Préparer les champignons de Paris (rincer rapidement sous l’eau, peler, couper le bas du pied) ou les shiitake (on ne mange pas le pied. Non pas qu’il soit toxique, non, il est simplement très dur sous la dent, pas agréable à manger, donc on ne mange que le chapeau.)
Préparer les oignons nouveaux : laver, couper les racines, ôter la 1ère « peau », couper le haut du vert s’il est abimé, et ôter le bulbe renflé et le garder pour un autre usage.
Laver le poivron, jeter le trognon, l’ouvrir, éliminer les graines et les lamelles blanchâtres.

Préchauffer le grill du four à 230°C (pour mon four, mode rotissoire 230°C)
Huiler légèrement une plaque anti adhésive ou protéger la lèche-frite de votre four d’une feuille de papier cuisson huilée.
Sur la plaque, disposer 4 lignes (une par cuisse de poulet) de lamelles de poivrons et de morceaux de champignons. Saler très légèrement.
Recouvrir des verts d’oignon.
Si vous utilisez des shiitake, le magazine Fine Cooking recommande de placer leurs chapeaux lamelles dessus.

Saler et poivrer très légèrement les cuisses de poulet les placer par dessus les légumes, côté peau dessus.

Appuyer pour bien tasser et stabiliser chaque ensemble. Enfourner sous le grill environ 20 minutes. Au bout de 20 minutes, augmenter encore la température 5 ou 6 minutes pour bien caraméliser la peau qui doit être très dorée, super croustillante. Surveiller pour que ça ne brûle pas et retourner la plaque de cuisson si ça dore plus d’un côté que de l’autre.

Pendant ce temps, torréfier tout doucement les graines de sésame à la poêle à sec.

et préparer la sauce :
Mélanger dans une petite casserole la sauce soja, le mirin, le sucre, le zeste d’orange et chauffer sur feu doux pour dissoudre le sucre.

Dans un petit bol, dissoudre le sambal oelek dans le jus d’orange puis y ajouter la maÏzéna, bien mélanger

Ajouter le jus d’orange ainsi « arrangé » dans la petite casserole, continuer à mijoter en mélangeant constamment jusqu’à épaississement, environ 1 minute. La sauce devient onctueuse et brillante.

Préparer dans chaque assiette un lit de riz thaï cuit à la vapeur.
Transférer à l’aide d’une large spatule l’ensemble légumes/poulet sur le riz
Verser la sauce, saupoudrer des graines de sésame et s’il vous en reste un peu, de quelques rondelles d’oignon vert finement ciselé.

Nous avons adoré ce plat. Il est très rapide et simple à faire, et le résultat ne laisse pas indifférent!
C’est la sauce qui fait tout, dans ce plat! Douce, onctueuse, pimentée juste ce qu’il faut, salée (peut-être un peu trop salée d’ailleurs, d’où ma recommandation personnelle de choisir une sauce soja allégée en sel. Si vous n’en avez pas, ne salez pas le riz et tout ira bien.) et délicatement parfumée à l’orange, cette sauce donne tout son caractère à ce plat. Il est indiqué dans le magazine que la sauce se garde jusqu’à 3 semaines au frigo et qu’elle est également délicieuse avec du saumon ou un steak… J’avoue qu’un petit pavé de saumon mariné dans cette sauce puis grillé dans une poêle-grill, régulièrement tartiné de sauce tout au long de sa cuisson, mmmmmmmm, rien que d’y penser je salive…

Un grand merci à Lolo qui nous a apporté ce magazine en direct des USA lors de son dernier passage à Lyon.
Les opossums te saluent! 😉

Version imprimable

Publicités

4 réflexions au sujet de « poulet laqué orange soja »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s