plats

pavés de lieu jaune, patates, tomates et câpres au barbecue

Voici le plat dont je vous parlais justement dans mon billet précédent. Vous allez voir, la recette d’aujourd’hui est une autre combinaison d’ingrédients (enfin, on retrouve quand même les patates et les tomates!) puisqu’il s’agit cette fois de poisson, mais la méthode de cuisson est la même. C’est une méthode qui convient extrêmement bien au poisson puisque ce dernier est particulièrement délicat et adapté à une cuisson à la vapeur ou en papillote. En effet, soyons clairs, tout se passe comme dans une papillote plus ou moins hermétiquement fermée!

Pavés de lieu jaune, patates, tomates et câpres au barbecue

adapté du magazine Good Food Juillet 2009 « sea bass with potatoes and tomatoes »

Pour 4 personnes

1 gros oignon rouge ou 2 oignons longs
1 « petit » kilo de pommes de terre nouvelles
4 grosses tomates grappe
1/2 poivron rouge
4 pavés de lieu jaune avec la peau mais sans écailles (tout pavé ou filet pas trop mince de poisson blanc conviendrait)
1 jus de citron + quelques gouttes supplémentaires pour le service
1 verre de vin blanc (Noailly-Prat)
1 petit pot de câpres au vinaigre
1 ou 2 brindilles de thym, ou 2 pincées d’herbes de provence
QS sel, poivre, huile d’olive

Peler les oignons, les couper en ultra fines lamelles.
Laver les patates si vous choisissez de ne pas les peler (avec des patates nouvelles c’st OK!) sinon, peler et laver les patates puis les couper en rondelles très fines. En effet, contrairement au plat que je vous présentais dans mon précédent billet, cette fois on va tout cuire en une seule fois, il faut donc que les patates cuisent très très vite. Une autre solution consisterait à les précuire à l’eau bouillante salée, mais aujourd’hui le but du jeu est de ne rien cuire dans la cuisine pour ne pas réchauffer nos maisons déjà bien écrasées par la canicule.
Laver et couper les tomates en rondelles fines.
Laver le poivron, ôter le trognon, l’ouvrir et l’épépiner puis enlever les lamelles blanches, et le couper en fines lamelles. Il n’était pas du tout prévu dans la recette, celui-là, mais il appelait au secours du fond du frigo, alors j’ai eu pitié…

Mettre le barbecue à chauffer.

Dans un plat adapté à la cuisson sur le grill, étaler d’abord une fine couche d’huile d’olive avec les doigts. Répartir dessus les lamelles d’oignon,

puis les pommes de terre,

puis le poivron, sel, poivre et thym ou herbes de provence

Recouvrir de rondelles de tomate, saler poivrer et « herber »

Huiler légèrement les pavés de poisson et les poser par dessus les pavés de poisson côté peau dessus, chair contre les tomates, saler, poivrer, « herber » puis ajouter le vin blanc et le jus de citron en les répartissant un peu partout, terminer en ajoutant les câpres.

Couvrir de 2 épaisseurs de papier alu (ou enturbaner 2 fois le plat complet dans de l’alu! Dans cette recette c’est possible puisqu’on ne va pas rouvrir la papillote pour y ajouter des ingrédients. Mais le poisson est tellement délicat à cuire que je ne le recommande pas : il sera ainsi plus facile de soulever le papier alu pour jeter un oeil au poisson et surveiller l’évolution de la cuisson que si tout est hermétiquement fermé…)

Placer sur le barbecue pour 20 minutes. Regarder alors l’état du poisson, remettre 5 minutes de plus si nécessaire

Répartir dans les assiettes et asperger le poisson de quelques gouttes de jus de citron. Cela permet de raviver le plat, d’en rafraîchir les saveurs.

On peut manger la peau du poisson si on le souhaite, et sinon, l’enlever : elle a servi à protéger la chair fine, son rôle est terminé.

Nous adorons ce plat… Le bouillon de cuisson est à lécher au fond de l’assiette tellement il est savoureux! Le poisson, cuit selon cette méthode qui respecte parfaitement sa délicatesse, est d’une tendreté, d’un moelleux, mmmmm, un régal. Les patates sont fondantes, tout est en harmonie, c’est top!

Dans le magazine Good Food, ce plat est cuit sur un feu de camp dans une poêle (ou un wok) possédant un couvercle… Je suppose que ni le couvercle ni la poignée ne sont en plastique… 😉 Je n’ai pas de poêle de ce genre et je fonctionne donc avec mon plat inox tout simple et pas cher! Ca marche aussi bien!

Version imprimable

Publicités

7 réflexions au sujet de « pavés de lieu jaune, patates, tomates et câpres au barbecue »

  1. @Catoche : Oui, je les coupe très très fines, et en plus, avec des patates nouvelles, ça cuit quand même plus vite qu’avec des vieilles patates d’hiver! De toute façon, si c’est pas assez cuit, tu peux toujours enlever le poisson qui lui doit être cuit, reposer le papier alu sur le plat, et remettre à cuire quelques minutes. Mais moi je n’ai pas eu de problème. J’ai un bbq à gaz, cela joue-t-il ? Je ne saurais pas le dire.

  2. le buillon excessive j´ai de problème avec le bouillon de cuisson au fond de l’assiette, pour moi est trés excessif, le jus qui se forme au fond. J’ai essayé de faire ce plat et il était bon, mais il a été beaucoup de jus. J’ai aimé la présentation, très instructive.

  3. @Oliveira : merci! Pour le bouillon, personnellement je trouve qu’il n’y en a jamais assez car nous adorons ça… Là je dois reconnaître que je suis gâtée avec cette recette, il y en a en effet vraiment beaucoup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s