divers

I’m back… again! Pire que Terminator!

Les vacances sont hélas terminées depuis 1 semaine déjà, et comme d’habitude je ne vois pas le temps passer. C’est bon signe, me direz-vous, cela signifie que je ne m’ennuie pas! Mais bon… Un peu de chaise-longue ne nuirait pas, même si j’avoue en avoir bien profité pendant les 2 semaines passées à Oléron, comme chaque année depuis 5 ans…

Cette année, j’ai envie de vous faire visiter St Trojan en quelques photos.

Alors déjà il faut que je vous dise que St Trojan (les bains pour les intimes) se situe à la toute pointe Sud de l’île.

(photo prise sur internet sur ce site (clic), merci! )

Il faut environ 8 heures pour aller à Oléron de Lyon, pauses régulières comprises. Autrement dit, arrêts pipi inclus. Sauf que des fois on regrette d’être une fille et de ne pas pouvoir faire pipi derrière un arbre… Les amateurs des aires d’autoroute non affiliées à une station d’essence ou petit centre commercial avec restaurants savent peut-être de quoi je parle, pour les autres je préciserai avec vigueur sinon rage, même après 3 semaines, que sur les quelques kilomètres d’autoroute reliant Tulle à Limoges se trouve un dinosaure de station d’autoroute, une espèce que j’espère en voie d’extinction, moi qui aime pourtant la nature, même les araignées avec qui je me plais à vivre en bonne intelligence (à condition qu’elles ne me courent pas dessus), les serpents (du moment qu’ils restent chez les voisins) et les requins (du moment qu’ils évitent la plage où je me baigne) et à écrire comme ça j’en perds mon fil… Bref, je voulais vous parler d’une merveille d’aire d’autoroute où, pour faire pipi (ou pire!) mieux vaut être équipé : imaginez une queue de 20 personnes pour arriver dans un WC à la turque ne fermant pas à clé et sans papier toilette… Et de toute façon il n’y a même pas d’appareil destiné à assurer la distribution de ce dernier… Comme le dit si bien je ne sais plus quelle marque d’essence, « vous ne viendrez pas chez nous pas hasard »…

Mais bon, reprenons…

On arrive à Oléron par un grand pont surnommé fort justement le Viaduc.

St Trojan, c’est le calme absolu, c’est la paix, le soleil, 3 plages disponibles toutes 3 différentes qui permettent à chacun de trouver son bonheur suivantson humeur et l’heure de la journée (ben oui, pour bien bronzer, faut suivre le soleil…)

A l’est, la petite plage. Au sud, la plage de Gatseau. A l’ouest, la grande plage. Et aussi celle qui s’appelle « Cul Nu » (voir sur la carte) qui porte bien son nom 😉
Et puis les marais où je vais voir les oiseaux

et la pinède où je me réfugie parfois avec mon vélo…

A Oléron, j’ai l’occasion de manger sainement et frugalement des produits de la mer ou de la région toujours très frais, comme par exemple le plateau de fruits de mer

ou une toute petite glace caramel avec des pommes caramélisées et un crumble cannelle

tellement gourmande qu’elle mérite bien une 2ème photo

et quelques remerciements émus -voire larmoyants car il va falloir attendre un an maintenant- au restaurant-glacier « la Criée » sur le port…

Le port… Aaaaah, le port… Bon, c’est pas la rade de Brest, hein… C’est calme, je vous dis! Faut suivre au lieu de réver, même quand j’ose mettre des photos de glace pareilles! Et quand je passe à vélo le soir, au retour du port, je découvre des petites maisonnettes colorées

avec la mer derrière,

et des petits coins pittoresques…

Je rejoins le centre du village en passant par le bord de l’eau, prenant au passage quelques photos,

je roule sur la digue,

et j’aperçois un bateau qui rentre se coucher.

Il fait bon, l’air souffle tout doucement, ça sent bon l’iode, à peine, juste ce qu’il faut, comme c’est bon d’être ici… Je regarde bien partout, peut-être vais-je voir quelque héron peureux, quelque petit poisson frétillant… Quand au détour du chemin (heu… Non, c’est tout droit… Pas le moindre virage, pas le moindre arbre… Donc au détour de ma rèverie…) je vois…

Ca :

Crévindiou! J’ai pourtant pas biberonné (aujourd’hui!), que je me dis en me frottant les yeux…

Pour sûr que l’Insulaire de chez Favre à la Fromagerie, ça laisse des traces, mais quand même!

Allez, vous avez sûrement deviné, il y avait un cirque de passage!

Si le soir je revenais ainsi à vélo, le matin, je partais aussi à vélo… Faire les courses au marché du village.

Un petit marché couvert

entouré de petits stands très diversifiés.

Dans ce marché couvert,

il y a tout ce qu’on peut chercher en produits frais (sauf des tiges de citronnelle) : des crabes qui essaient de s’enfuir de leur bac à glace,

des fromages de la région (jonchée d’Oléron) ou d’ailleurs,

fruits et légumes (mangue avion sur commande, miam!)

des couleurs, des parfums, re-miam!

On ne les voit pas bien, mais il y a aussi le dépôt de pain (la boulangerie est à 50 mètres) et un excellent boucher qui fait de la limousine, alors que nous sommes, en bons lyonnais, plus habitués au charolais… Ces 2 viandes sont au demeurant excellentes, autant l’une que l’autre. Quant à la boulangerie, eh bien malheureusement suite à un changement de propriétaire, il n’y a plus de galette charentaise aux pépites de chocolat… Du coup, je n’ai pris que 2.3 kilos au lieu des 2.5 habituels! lol!

Je ne terminerai pas ce billet sans vous montrer ma plante oléronnaise (mais pas que) préférée, la bignone :

Un jour, la mienne sera aussi belle que celle-là!

Publicités

9 réflexions au sujet de « I’m back… again! Pire que Terminator! »

  1. Magnifique ballade, belles photos, perso j’adore les marchés, et les animaux… même de cirque,j’ai une bignone que j’adore et qui recouvre tout mon mur et l’étage, une spendeur!Merci du partage.

  2. MERCI ! Merci pour ce superbe reportage. Instant de bonheur alors que chez nous (Belgique)il pleut « des cordes » non-stop !!Je partagerais volontiers ce petit coin de paradis avec vous l’an prochain !!!Reste à garder en mémoire ces couleurs,ces parfums,ce petit vent, ces étals, ces paysages …. pour se les remémorrer les jours gris. Bon retour au quotidien avec un regard neuf et notre coeur de vacancière … et voilà qu’il apparaît plus léger !!

  3. @Eglantine : Bravo pour cette bignone de compétition! La mienne ne sera jamais aussi belle : ne sachant pas qu’il fallait la tailler à l’automne, elle n’a jamais été taillée et maintenant c’est fichu… Le tronc est à 2m de haute, les feuilles et fleurs sont encore au dessus… Pas très beau…@MarieF : à Lyon aussi il pleut… 😦 Merci pour vos gentils petits mots!

  4. j’y étais aussi !! bonsoir !! eh bien voici à peine nos valises posées que je déboule sur mon site préféré et oh surprise Lacath vous étiez là oû j’étais !! moi ,plus exactement à Grand village dans une petite maison charentaise comme on les aime et j’ai retrouvé avec bonheur tous les beaux moments passés au travers de vos photos !!!avec en prime la recette de la galette que je vous « chipe » illico presto !! voila de quoi adoucir la reprise du travail prévu demain !!! Clairette

  5. Je ne connais pas du tout cette presqu’île (honte à moi…) ça a l’air très sympathique.Ici aussi journée pluvieuse et pas très chaud, on ne se croirait vraiment pas au mois d’août !!!Bonne reprise.

  6. @Clairette : Bonne galette! Et bonne reprise!@Catoche : Une île, Cathy, si tu connais l’île de Ré (moi pas) il paraît que c’est un peu pareil. On a eu bcp de chance à Oléron, il n’y a eu qu’un seul repas que nous n’ayions pas pris dehors sur la terrasse, il a fait très beau même si le fond de l’air était très frais. Et ici à Lyon, il fait le même temps que chez toi : pluie et froid… A très bientôt, si tu passes à Lyon!

  7. Je t’envie ton « régime fruits de mer » avec des produits de première fraicheur et probablement des raretés.En Aubrac aussi j’ai croisé des choses curieuses comme une paire de lamas… Mignonne la bignone (désolée !)

  8. @Tiuscha : quand j’ai demandé à la poissonnière de me garder les têtes et arrêtes de poisson glanées pendant que je faisais la suite de mes courses avant de repasser la voir récupérer ces choses qu’elle mettait habituellement à la poubelle, tout ce qu’elle m’a trouvé c’était une tête de thon ! O_ô ! C’est ma tête à moi qu’il aurait fallu voir… lol! Mais le résultat était un bouillon de poisson incomparable!Et les lamas ? Un cirque ? Un élevage ?Quant à ma bignonne, hélas elle est toujours aussi moche, ma faute à moi, je n’avais qu’à la tailler, maintenant c’est foutu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s