entrées

aubergines la féta, noisettes et citronnelle des frêres Delacourcelle

edit du 20 aout 2010 : une erreur s’est glissée dans la recette : la sauce est faite à l’huile de noisette et non d’olive. L’huile d’olive ne sert qu’à la cuisson des aubergines. Désolée!

Je ne crois pas que le temps pluvieux de ces derniers jours nous encourage à cuisiner au barbecue, mais comme j’ai décidé de poursuivre mon dossier consacré à cet outil magnifique, eh bien il va vous falloir y passer ! Bon, allez, si vous êtes sages, la grenouille acceptera d’envisager une amélioration (bienvenue) pour ce week-end, alors préparez-vous à vous régaler !

Je me permets de préciser que quand on n’a pas de barbecue, une poêle-grill ou le grill du four conviendront aussi!

Dans mon dernier billet avant les vacances, je vous avais annoncé des accompagnements pour vos grillades estivales. Je vais commencer par cette recette des frères Delacourcelle (restaurant le pré-verre), une recette trouvée sur leur site internet (clic), les

Aubergines à la féta, noisettes et citronnelle

Adapté de la recette des aubergines à la féta, aux noisettes et à la citronnelle des frères Delacourcelle

Pour 2 personnes

2 aubergines
100 à 125g féta
1 tige citronnelle
1 petit piment rouge thaï
1 jus de citron
2 à 3 ccafé sauce soja ou shoyu
100ml (environ 6 csoupe) huile noisette
1 grosse poignée de noisettes entières décortiquées
huile olive

Mettre le bbq à chauffer.

Commencer par torréfier les noisettes à sec dans une poêle. Si Philippe Delacourcelle concasse ses noisettes d’abord, je préfère personnellement les torréfier entières. Je les place dans une poêle sur mon feu le plus faible et je les laisse chauffer tout doucement en secouant la poêle de temps en temps jusqu’à ce que ça sente bon la noisette grillée. Mais attention à ne pas faire brûler! Réserver.

En même temps, préparer les aubergines. Les laver puis les couper en longues lamelles d’environ 1cm d’épaisseur en éliminant la 1ère et la dernière lamelle qui sont globalement de la peau. Il doit y avoir 4 lamelles utiles + 2 de peau (on jette ces 2 dernières, ou on les réserve pour une autre utilisation. Si vous en connaissez une…)

Huiler à l’huile d’olive les 2 faces des aubergines, si possible à l’aide d’un pschitt (habituellement nommé pulvérisateur sur les blogs où l’on cause bien le français) et sinon l’aide d’un pinceau. Mettre les aubergines à griller sur le bbq très chaud. Laisser cuire en retournant à mi-cuisson. Les aubergines doivent être cuites mais pas sèches, ce qui signifie marquées par les grilles du bbq et fondantes en bouche. Réserver.
Philippe Delacourcelle sale ses aubergines, moi pas car personnellement je trouve qu’entre la sauce soja (qui n’entre pas dans la composition de la version originale) et la féta, cette entrée est salée à point.

On n’oublie pas de surveiller les noisettes de temps en temps…

Pendant ce temps toujours, préparer la sauce. Mélanger le jus de citron et l’huile de noisette. Peler la tige de citronnelle et la couper en rondelles les plus fines possibles, c’est important si on ne veut pas avoir l’impression de manger du bois lors de la dégustation. Ajouter à la sauce.
Laver le piment, ôter les graines et les jeter, hacher la chair menu. Ajouter à la sauce.
Ajouter la sauce soja ou shoyu ccafé par ccafé en mélangeant et goûtant à chaque addition jusqu’à trouver le goût parfait.

Les noisettes doivent être bien parfumées et en aucun cas brûlées, il est temps de les laisser refroidir un petit peu puis de les verser sur une planche afin de les concasser très grossièrement.

Disposer en éventail (ou autrement, on s’en fout, ce que vous trouverez joli, sympa, appétissant…) sur chaque assiette 4 lamelles d’aubergine encore tièdes, déposer environ 1/4 de la vinaigrette à la citronnelle dessus, émietter la féta, saupoudrer de noisettes concassées, terminer par le reste de la vinaigrette.

Dégustée tiède, cette entrée est absolument délicieuse. L’assemblage des goûts est parfait.
J’ai été amenée à ajouter le piment à la sauce d’origine car je la trouvais assez difficile à digérer, très grasse. Le simple fait d’ajouter un peu de piment a bouleversé la donne! Quant à la sauce soja, elle est une alliée naturellement évidente quand on pense à la citronnelle, au jus de citron et au piment thaï!

J’ai 2 livres de cuisine des frères Delacourcelle dans ma bibliothèque, « Cuisine et Influence », et « ma cuisine à fleur d’épices ». Je les adore (les livres, les frères ma foi je ne me permettrais pas! lol!) au point qu’aux premiers temps de ce blog j’avais posté plusieurs recettes de « Cuisine et Influences », un livre dont j’adore aussi les illustrations :

la salade de lentilles à la féta et au jus de gingembre

les magrets de canard laqués au four

les galettes de riz gluant aux amandes et à la fève tonka

les rognons de veau au curry rouge et aux abricots secs

la truffade de chocolat noir au sésame grillé

Avec tout ça, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit! 😉

Version imprimable

Publicités

6 réflexions au sujet de « aubergines la féta, noisettes et citronnelle des frêres Delacourcelle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s