plats

artichaut poivrade au bouillon parfumé, sot-l’y-laisse de dinde poché

edit du 10 janvier 2011 :
Correction : ajout des clous de girofle.
Désolée…

Mon blog progresse toujours… J’ai ajouté une fonctionnalité permettant d’être prévenu(e) par e-mail à chaque nouveau billet publié, ça se trouve dans la colonne de droite, sous le titre « notification de publication », et aussi la possibilité de s’abonner au fil de commentaire, c’est très utile quand on attend une réponse à une question qu’on vient de poser par le biais d’un commentaire… Et bien entendu, il est toujours possible de me contacter depuis l’onglet bleu « Contacter l’auteur » dans le menu.
Je remercie les lectrices et lecteurs qui se sont déjà réabonnés à mon blog et qui ont changé le lien dans leur liste de liens « amis ».

Passons maintenant à la recette.

Je vous propose pour ce week-end un plat tout simple et délicieusement parfumé…

C’est mon cousin Philou qui nous avait régalés d’artichauts poivrade nageant dans un bouillon légèrement amer et délicatement anisé à l’automne, quand nous étions allés passer un excellent week-end chez lui. J’avais eu une très forte envie de refaire ce plat à la maison, et à chaque fois que je l’ai fait, j’ai obtenu un résultat différent… Ce qui prouve que chacun peut y aller de sa petite idée personnelle pour parfumer son bouillon !

Philou nous avait servi ces artichauts en entrée, et comme je n’avais pas envie de cuisiner autre chose (je suis une grande paresseuse, un plat par repas me suffit…) j’ai décidé simplement de transformer cette entrée en plat unique. Pour cela, j’ai poché à la toute fin des sot-l’y-laisse de dinde dans le bouillon totalement infusé et j’ai cuit en parallèle des buttermilk biscuits.

C’était merveilleusement bon…

artichaut poivrade au bouillon parfumé,
sot-l’y-laisse de dinde poché

d’après une entrée dégustée chez mon cousin Philou (merci Philou !)

Pour 2 personnes

2 bouquets d’artichauts poivrade (1 par personne)
QS jus de citron pour éviter le noircissement des artichauts
400g environ de sot-l’y-laisse de dinde (mais n’importe quelle volaille conviendrait) recoupés en morceaux de la taille d’une bouchée pour des raisons de temps de pochage
environ 1 litre de bouillon de volaille (maison ou du commerce) il faut pouvoir recouvrir nos artichauts et avoir encore de la place pour pocher les sot-l’y-laisse.
les parfums : ce sont des herbes et des graines d’épices… Je vous indique ce que j’ai utilisé mais rappelez-vous que c’est l’inspiration du moment (et le contenu des placards…) qui crée les meilleures combinaisons de parfums !
laurier : au goût, ça peut aller de 1 à 6 feuilles selon le degré d’amertume recherché
genièvre : au goût, j’en mets une paume de main, ça doit faire 1 csoupe
clous de girofle : au goût, j’en mets entre 4 et 8, ça dépend de mon humeur !
graines de fenouil : au goût, environ 1 csoupe
graines d’anis vert : même chose
graines de carvi : même chose
QS sel

On pourrait très bien améliorer le bouillon en faisant revenir dans un peu d’huile d’olive un oignon haché, des carottes et du céleri en brunoise, nos artichauts tournés avant d’y verser le bouillon, mais je ne le fais pas car d’une part ça ajoute de la matière grasse alors que je souhaite un bouillon le plus léger possible, et ensuite parce qu’il faudrait filtrer le bouillon terminé pour ne pas avoir des tas de petits cubes qui flottent dans les assiettes… Mais c’est juste un choix personnel, éclatez-vous à tenter des tas de possibilités pour obtenir le goût parfait !

On commence par tourner les artichauts et les ranger dans une assiette contenant du jus de citron. Il faut bien tremper les artichauts de partout dans le citron si on ne veut pas qu’ils s’oxydent trop !

Tourner un artichaut c’est quoi ? C’est couper le haut des feuilles jusqu’au niveau du coeur, arracher les feuilles extérieures qui sont trop dures, et peler le trognon (en essayant de garder le plus de queue possible) pour ôter toutes les parties fibreuses et atteindre le « blanc », la « moelle », bref le meilleur. Vous pouvez aller voir de plus amples explications en image sur le tournage des artichauts poivrade (clic). Personnellement je laisse un peu plus de feuilles que l’auteur du billet auquel je vous adresse, et je n’enlève pas le « foin » car sur des artichauts poivrades bien frais ça serait dommage de s’en priver.

Les artichauts poivrade que je trouve à mon supermarché préféré n’ont rien à voir avec les petites merveilles qu’on peut déguster dans les restaurants… C’est pourquoi je recoupe les miens en 2…

Ensuite on prépare son bouillon de volaille (maison ou en cube) et on le porte à ébullition dans une grande sauteuse possédant un couvercle.
Ajouter le laurier, les graines diverses et variées et les artichauts en réservant le jus de citron de trempage.

Laisser mijoter tout doucement en « jouant du couvercle » comme le dit Laurence Salomon entre 20 et 30 minutes. Piquer le coeur régulièrement de la pointe d’un couteau pour tester la cuisson : ça doit être tendre mais ferme ! Tout va dépendre de la grosseur, la fraîcheur des artichauts, de l’ampleur de votre tournage. Et bien entendu, de si vous les avez coupés en 2. Le mot d’ordre est donc de bien surveiller et de tester très régulièrement.

Quand les artichauts sont presque à point (la pointe de couteau pénètre mais ça pourrait être plus facile), goûter le bouillon et rectifier l’assaisonnement, puis ajouter les sot-l’y-laisse, porter à ébullition, baisser le gaz au minimum, couvrir et mijoter 3 minutes puis couper le gaz et oublier encore 5 à 7 minutes, cela dépendra de la taille des morceaux de viande.

Goûter une dernière fois le bouillon pour rectifier. Il est possible de rajouter quelques gouttes du jus de citron réservé lors du tournage,

Servir bien chaud et en évitant de mettre trop de graines dans les assiettes…

Bon appétit !
Et bon week-end!

Version imprimable

Advertisements

10 réflexions au sujet de « artichaut poivrade au bouillon parfumé, sot-l’y-laisse de dinde poché »

    1. @Breizh : Hi hi ma Breizh ! J’adore quand tu me dis ça… 😉 Bon, non, y’en a plus… Mais j’en fais super souvent (enfin moins souvent que si je ne tenais pas un blog culinaire car je dois me renouveler, mais quand même plusieurs fois en 3 mois ! Alors tu as toutes tes chances de tomber sur un jour où il y en aura ! ^^

  1. Où diantre pourrais-je trouver des sots l’y laisse de dinde? (fermière, sinon rien!…déjà des pas-fermières, je vois pas!) mon boucher qui est pourtant habitué à mes demandes excentriques me prendra pour le coup pour une vraie folle!

    1. @Bernadeth : J’avoue que mon boucher à moi aussi se pose parfois des questions sur mon état mental… Mais il est jeune, gentil (beau ce qui ne gâche rien) et quand il n’a pas quelquechose, il téléphone devant moi à ses fournisseurs… Il est génial, mon boucher, non ? ^^
      Et en effet, il ne faut pas jeter le bouillon ! Il en faut un bon peu dans chaque assiette, et on le boit à la cuiller quand on a fini son assiette… Mmmmmm, c’est le meilleur, ce bouillon…

  2. J’aime ce genre de recettte et tes explications!
    tout est question de feeling!
    cuissson, grosseur des artichauts, nombres d’invités etc… etc
    C’est vrai que cela intervient pas mal !
    Réponse a Bernadeth, pour etre bien servie en viande, il faut faire comme moi se marier avec le boucher!! lol
    encore que!! comme on dit chez moi (c’est toujours les cordonniers les plus mal chaussés)
    Milles excuses pour mon humour…

    1. @Colinette : mariée avec le boucher ? Pas mal comme stratégie… 😉 Mais alors tu ne manges jamais de poisson sinon ton mari va se poser des questions, non ? lol ! Bon, allez, si toi tu t’excuses pour ton humour, qu’est ce que je devrais faire !!!… lol !

  3. Me voilà de retour après les agapes des fêtes. Je viens te souhaiter une très bonne année 2011 : qu’elle soit pétillante, gourmande, douce et épicée.
    Bon dimanche !

    PS : petite question : comment fais- tu pour intégrer ta version imprimable en fin de tes billets ? Merci pour ta réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s