desserts

tarte pomme coing

Je vous présente aujourd’hui une tarte toute simple qui réjouira les papilles de tous les amoureux des fruits d’automne. C’est une recette que j’ai trouvée dans le magazine Delicious d’octobre 2010 rapporté de Dublin, une tarte très simple que j’ai réalisée en novembre avec les pommes et les coings de mon jardin, plus bio que bio !

Dans le magazine Delicious, elle était réalisée sur une base de pâte feuilletée et accompagnée de crème fraîche ; bon malheureusement je dois éviter les bonnes choses que sont le beurre et la crème, donc je me suis rabattue sur une pâte brisée que j’ai faite avec de la margarine au lieu du beurre et j’ai servi ma tarte nature, comme ça toute seule, et c’était délicieux de goût, de rusticité et de simplicité.

Tarte pomme coing

Une recette du magazine Delicious d’Octobre 2010

une pâte à tarte de votre choix.

un petit kilo de coings (reste 700g une fois pelés et le coeur ôté)
100g sucre (75 + 25)
3 ou 4 csoupe eau
750g pommes ( j’ai des petites pommes bicolores rouge/jaune dans mon jardin, je ne sais pas ce que c’est mais elles sont hyper croquantes, juteuses, sucrées et acides à la fois, tout ce que j’aime ! Si je devais acheter des pommes pour faire cette tarte je prendrais des pommes rouges ou des pink lady ou – le top d’après moi mais de courte saison – la reine des reinettes )
175g confiture d’abricot (je n’ai pas mesuré…)

Peler les coings, les couper en 4, ôter le coeur et couper en petits morceaux. Les mettre dans une sauteuse anti adhésive avec 75g sucre et 3 ou 4 csoupe d’eau.

Laisser fondre à feu doux environ 20 minutes, les coings doivent être tendres.

Débarrasser dans un plat, laisser refroidir et écraser à la fourchette (j’ai choisi volontairement de mixer)

Foncer le moule à tarte avec la pâte de votre choix. Il vous faudra peut-être graisser votre moule, selon la matière du moule et la composition de la pâte. Réserver au frigo.

Préchauffer le four à 200°C/180°C chaleur tournante/gaz 6 (pour moi mode tarte 200°C)

Peler les pommes, les couper en 2, ôter le coeur et les couper en lamelles fines.
Répartir la compote de coing sur le fond de tarte.
Le magazine spécifie, pour le cas d’une tarte fine feuilletée, de ne pas mettre de compote de coing jusqu’au bord sinon la pâte ne lèverait pas.
Le magazine spécifie aussi de remettre la tarte ainsi garnie de compote 30 minutes au frigo, le temps de préchauffer le four et de s’occuper de préparer les pommes. Je ne l’ai pas fait, j’ai préféré mettre le moule préparé au frigo puis garnir tout d’un seul coup.
Répartir joliment (et rapidement) les lamelles de pomme sur toute la surface puis saupoudrer les 25g de sucre restants.

enfourner environ 30 à 35 minutes, la pâte doit être dorée et les pommes commencer à caraméliser.

Le magazine indique de réchauffer environ 175g de confiture avec 1 csoupe d’eau avant d’en tartiner généreusement la surface de la tarte, mais comme il me restait un fond de pot de confiture d’abricot maison mixée (j’aime mieux quand on ne trouve pas de morceaux de fruits…), je me suis contentée de la touiller vigoureusement à l’aide d’une fourchette et de tartiner la bouillie obtenue.

Cette tarte se sert tiède ou à température ambiante.

mon avis : il faut la manger rapidement sinon le fond « mouille ». Mais peut-être que ça « mouille » moins avec une pâte feuilletée.

Version imprimable

Advertisements

18 réflexions au sujet de « tarte pomme coing »

  1. J’avais pas lu le magazine, mais j’ai fait les mêmes cet automne,sans confiture d’abricot avec une pâte brisée ultra fine que j’ai démoulée sur une volette, pour que l’air circule. A manger tiède …Délicieux!

  2. Merci à toutes !

    @Bernadeth : c’est une tarte connue en effet, mais je n’en avais encore jamais fait et je ne me sentais pas de tester sans avoir ne serait-ce qu’une idée des quantités de coing (parce que de pomme, ça, ça va, on a l’habitude, mais coing, en ce qui me concerne, pas du tout !) et donc ce magazine a été l’occasion qui fait le larron !
    C’est une bonne idée de démouler ainsi, ça détrempe moins la pâte !

  3. Certains préconisent aussi de dé-cercler les tartes et quiches 1/4 d’heure avant la fin de la cuisson (dans mon cas, et avec mon four: plutôt 40/ 45 mn de cuisson à 180° que 30/35 à 200°, de manière à ce que le fond de tarte soit bien cuit.)

    1. @Josiane : Oui je sais… Comme je disais @Menus Propos, il va falloir attendre l’automne prochain ! L’attente n’est-elle pas le meilleur moment, à ce qu’on dit ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s