plats

filets de merlan frits avec la chapelure japonaise

Samedi dernier, je suis tombée à mon Auchan préféré sur une super promo : d’adorables petits filets de merlan sans arêtes… Trop mimis… J’ai craqué…

Je voulais les faire frire panés, tout simplement, avec un peu de farine, d’œuf battu et de chapelure. Plus simple tu  meurs.

Et puis, en ouvrant le placard à la recherche de ma boîte de chapelure, je tombe sur un sachet de chapelure japonaise :

Voici à quoi ça ressemble :

C’est blanc, c’est assez grossier comme mouture, c’est très léger…

Alors je me suis dit…
Hmmmmm…
Pourquoi pas…
Japonaise, la chapelure ?
On va mettre de la sauce soja pour saler.
Ça nous fera des petits filets bien croustillants.
A tremper dans quoi ? Non, pas dans de la sauce soja c’est trop liquide.  Dans quoi on trempe les samossas déjà ? Ah ben tiens, de la sauce sirarcha ou de la sauce de piment douce ou de la sauce aigre-douce.

Eh bien voilà !

filets de merlan frits avec la chapelure japonaise

Quelques petits filets de merlan sans arêtes
1 ou 2 oeufs (assez pour y tremper tous les poissons et qu’ils en soient bien enrobés)
Sauce soja au goût
QS farine (assez pour bien enrober les filets)
QS chapelure japonaise Ottogi
1 ou 2 litres d’huile de friture ou de végétaline
Sauce sirarcha ou sauce piment douce ou autre sauce de votre choix.

Vous ferai-je l’affront de vous expliquer comment on pane des filets de poisson ? A vous sûrement que non… Mais je pense à mes fifilles… qui adorent ce genre de plat. Il faut bien que je leur dise ! Alors pardonnez-moi, et souffrez en silence ! lol !

Bref, les oeufs battus avec un peu de sauce soja (quantité au goût, faut que ça soit bien salé) dans une assiette creuse.
La farine dans un saladier.
La chapelure dans un autre saladier.

Dans une friteuse (si possible une friteuse électrique réglée sur 180°C, ou bien une casserole réservée à cet usage… Et sinon, comme moi, une grande casserole inox à bords hauts, avec un thermomètre à cuisson pour être assuré de frire à 180°C environ), mettre l’huile à chauffer.

Pendant que ça chauffe, passer les petits poissons d’abord dans la farine, bien secouer l’excédent, puis dans l’oeuf/soja et enfin dans la chapelure Ottogi, appuyer pour que ça colle bien, et frire très rapidement : les filets sont tellement fins qu’ils sont cuits à l’instant.

Réserver sur du papier absorbant et servir avec une sauce de votre choix.
J’ai rajouté du riz parce que je ne savais pas si ça serait suffisant pour nous caler, mais bon, c’est en principe juste les morceaux de poisson frits avec la sauce que j’aurais dû présenter ici.

Pas de version imprimable pour un plat aussi simple, quand même ! ? 😉

Bon début de semaine à toutes et tous !

Advertisements

17 réflexions au sujet de « filets de merlan frits avec la chapelure japonaise »

    1. @Bernadeth : Ah mince alors je n’avais pas vu ! C’est dommage, moi qui avais passé justement du temps à chercher une huile de friture qui n’en contienne pas, c’est malin ! Je me console en me disant que la quantité absorbée doit être négligeable…

    1. @Mamina : oui il ne faut pas l’oublier, elle est en effet vraiment différente de nos chapelures traditionnelles, même faites maison (et donc un peu moins fines). Bon, évidemment, comme le dit Bernadeth il y a de l’huile de palme, mais bon, je me dis que la quantité est faible d’une part et puis qu’on n’en mange pas tous les jours non plus…

    1. @Therbia : C’est un produit assez commun, je pense que tu ne devrais pas avoir de difficulté à en trouver dans une épicerie exotique. Mais dans un supermarché classique, même au rayon produits du monde, c’est pas souvent… J’espère que tu en trouveras !

  1. Oh le fish and chips!! J’en ai mangé un ce W E.
    J’te dis pas je m’étais surement trompée de resto!!
    la salade d’accompagnement faisait grise mine!
    Pour le prochain, je passe chez toi, c’est plus appétissant

  2. Bonjour Catherine,
    Une recette bien sympa, des poissons semblent merveilleux.
    Cela faisait un certain temps que je n’étais pas venu te voir. Je vois à ton site que tu as bien travaillé.
    Je suis à la recherche d’un cheese-cake peut être toi qui es sur le bon continent pourras-tu m’aider.
    À bientôt
    Bisous
    Pascal

    1. @PAscalB : Contente de te retrouver. Merci pour le compliment, j’ai bien travaillé en effet (enfin beaucoup je suis sûre, bien ça reste encore à voir ! ) mais c’est encore loin d’être fini. Je manque de temps, et de compétences…
      Pour le cheese cake, malheureusement je ne vais pas pouvoir faire grand chose pour toi… En effet, je n’en fais jamais, je ne les digère pas ! Enfin le seul que j’arrive encore à peu près à manger c’est celui au citron, mais c’est vraiment pas mon truc…
      Et puis faut de préférence du philadelphia, parce que le st morêt est un peu plus liquide, et le philadelphia est assez difficile à trouver.
      Cela dit, certaines personnes en font avec de la ricotta, alors…
      Désolée de ne pas pouvoir t’aider !

    1. @laurenceel : moi non plus, ça a été l’achat « découverte »… Et à part cette histoire d’huile de palme, c’est un produit agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s