plats

goulash de porc, boulettes aux herbes

Mais qu’est-ce qu’il peut faire froid en ce moment ! C’est incroyable ! Quand je pense que je me plaignais l’an dernier que l’hiver était long, je ne connaissais pas mon bonheur ! Enfin bon, tant que la neige ne vient pas paralyser totalement ma vie en m’empêchant de sortir de chez moi, il ne faut pas que je râle et je dois me rappeler que c’est l’hiver, un point c’est tout !

Et l’hiver c’est l’occasion de faire tous ces bons ragoûts mijotés des heures sur le coin du fourneau longuement dans le four, ou à feu tout doux sur la cuisinière…

En voilà justement un que nous avons a-do-ré !

Goulasch de porc, boulettes aux herbes

traduit et adapté d’une recette du magazine good food Pork Goulash with herby dumplings

Pour 6 personnes
Temps : 20 min + 1 heure

pour le goulasch :
2 csoupe huile olive
1 petit kilo de sauté de porc
2 oignons
4 gousses d’ail
1 à 2 ccafé paprika fumé (1 ccafé hot smoked paprika -paprika fumé piquant- + 1 ccafé paprika doux pour moi puisque je n’ai pas encore trouvé de paprika fumé qui ne soit pas piquant ! Voir photo plus bas)
500ml bouillon de bœuf (de volaille pour moi)
1 boite de 400ml pulpe tomate (2 boites dans la recette d’origine, mais elle est pour 10 personnes !)
2 poivrons rouges

pour les boulettes aux herbes :
donne une trentaine de boulettes
250g farine avec levure incorporée
150g beurre
1 1/2 ccafé levure chimique (ça paraît beaucoup mais il faut bien tout ça)
1 pincée de sel
1 petit bouquet d’origan frais, complété pour moi par un peu de persil (sinon quelques herbes séchées genre origan, marjolaine, sarriette, mais pas thym ni romarin qui sont trop forts en goût)

J’en profite pour rappeler qu’ 1 ccafé est une mesure précise toujours considérée rase (sauf indication contraire), qui vaut 5ml.

Chauffer la moitié de l’huile dans une grande cocotte ayant un couvercle et dorer le porc à feu vif environ 5 minutes, en plusieurs fois si nécessaire.

Réserver dans un saladier.

Pendant ce temps, peler et émincer l’oignon en fines lamelles, peler, dégermer et ciseler finement l’ail, laver les poivrons, ôter le chapeau, les graines et les lamelles blanches puis couper en petits dés.

Une fois la cocotte libérée, y mettre le reste d’huile à chauffer, et y suer les oignons jusqu’à légère coloration.
Ajouter ail et poivron et laisser suer en remuant de temps en temps. La recette ne met pas les poivrons à ce moment-là mais plutôt à la fin, et demande de mettre du sucre dans la sauce. Personnellement je trouve que les poivrons, quand ils commencent à caraméliser, deviennent bien sucrés, j’ai donc délibérément choisi de faire rôtir mes poivrons au début de la réalisation et de ne pas ajouter de sucre dans ma sauce.

Ajouter le paprika, ou plus exactement en ce qui concerne le mélange de paprikas. Voici le paprika fumé piquant que j’utilise :

augmenter le feu de façon à torréfier le paprika, mais sans brûler l’ail, attention ! 😉

ajouter enfin la viande

les tomates et le bouillon, porter à ébullition puis baisser un peu le feu pour laisser mijoter 20 à 30 minutes à découvert.

Pendant ce temps on fait les boulettes.

Dans le mixeur, on met tout sauf l’origan.
Bon, faut quand même que je vous montre mon origan… Je l’ai cueilli dans mon jardin… Mais avec la neige, le gel, le redoux, la pluie, bref, il était tout noir, j’ai été obligée de trier feuille par feuille pour enlever le plus de noir possible… Et je n’en avais finalement que très peu… Alors j’ai rajouté du persil pour faire bonne mesure.

Mais revenons aux boulettes. On met tout dans le mixeur sauf l’origan disais-je donc, et on mixe en ajoutant un peu d’eau jusqu’à ce qu’une boule un peu sèche se forme, puis ajouter la moitié de l’origan (on réserve juste un peu pour la déco des assiettes) et donner un coup pour l’incorporer

Bien  entendu, ceci peut parfaitement se faire à la main !

Rouler la pâte en 30 boulettes de la taille d’une noix,

réserver le temps de goûter la sauce et d’en rectifier l’assaisonnement, puis placer les boulettes à la surface du goulasch,

placer le couvercle et laisser cuire encore 20 à 25 minutes. Résister à la tentation d’ouvrir le couvercle pour voir !
Je vous montre à quoi ça va ressembler au final, histoire que vous ne laissiez pas s’échapper la vapeur ! 😉

Servir très très chaud, avec le reste de l’origan en déco, et de la crème sûre (ou du yaourt égoutté, ou de la crème fraîche épaisse genre Isigny – tellement épaisse qu’elle en est solide !)

super bon, et les boulettes, miam ! Fondantes, pas trop collantes, bien parfumées, miam et miam encore !

le détail qui tue : j’avais oublié mon yaourt égoutté dans le frigo ! Alors je l’ai rajouté alors que mon assiette était presque finie !

Je regrette quand même beaucoup de ne pas trouver de crème sûre en France… (Bon, je sais, je suis une éternelle râleuse : quand on était aux US, on ne trouvait que de la crème sûre – sour cream – et je râlais qu’on ne trouvait pas de crème fraiche ! lol !) Enfin bon, pas grave, en fait vu mon cholestérol c’est bien mieux comme ça !

Si vous aimez ce genre de plat, voici une autre recette de ragoût avec des boulettes aux herbes (« dumplings », pas des boulettes de viande) : le bourguignon d’agneau et ses biscuits aux herbes. C’est un peu le même principe mais j’avais trouvé les « biscuits aux herbes » du bourguignon d’agneau un peu pâteux : pas assez de levure d’une part et des biscuits trop gros d’autre part ? Oui, sûrement ça !

Version imprimable

Publicités

25 réflexions au sujet de « goulash de porc, boulettes aux herbes »

    1. @Choupette : Quoi, Jamie Oliver fait des boulettes (sans viande) comme ça et personne ne me prévient ? lol ! Je plaisante, bien sûr ! J’espère que tu vas aimer, toutes les boulettes de ce genre ne sont pas aussi bonnes, certaines sont sèches, d’autres se liquéfient dans la sauce, d’autres enfin sont gluantes et se collent aux dents, franchement c’est pas si facile que ça ces boulettes. Heureusement avec Jamie Oliver ça devrait aller comme sur des boulettes roulettes ! ^^

    1. @Loula : Merci Loula, je vais mettre ma Fifille n°2 sur le coup, elle habite à Paris maintenant ! Autant en profiter et ne pas avoir que des inconvénients à l’avoir loin de moi…

    1. @Colinette : mes fifilles ? Au boulot ? Heu… Je ne vois pas de quoi tu me parles ! Mais il est vrai que je ne suis pas bien réveillée… Hein ? Qui a dit qu’il est 15h passées ? ^^ Et puis de toute façon mes fifilles ne connaissent pas ce mot boulot. Pas dans la cuisine en tout cas. 😉

  1. Bonne idée, qui changera de mon traditionnel porc en daube.
    Ce doit être délicieux aussi avec des boulettes à base de pomme de terre, les Knödel bavaroises.
    Il faudra que je teste !

    1. @Catherine : Je ne connais pas les boulettes de pdt… J’ai en projet des boulettes à la farine matzo (kneidel je crois), recette de la Pâque Juive paraît-il, je ne sais pas et je ne veux pas aller sur le terrain de la religion, mais j’avais mangé ça aux US dans un délicieux bouillon de volaille, et je veux absolument en faire ici !

  2. Cela m’a l’air bien bon ! et puis tu nous a mis toutes les photoso intermédaires ! Merci c’est super.
    Je pense que je vais réaliser ta recette ce WE.
    Bisous
    Monique

  3. Au pays des Keftes (boulettes de toutes sortes) je n’ai encore jamais vu celles-la! Et elles sont bien tentantes!!
    Il y a quelques temps on avait echange et je vous avais dit que je me lancerais peut etre un jour dans un blog de cuisine…..ca y est! J’ai meme fait un petit post sur les blogs qui m’inspirent et bien sur Le Blog de La Cath y est en bonne place!
    C’est peut etre notre nom commun qui fait de nous des raleuses……..moi aussi j’ai tendance a raler apres les trucs qu’on ne trouve pas ici!!!!!

  4. Merci Cath pour cette délicieuse recette qui a conquis mes 10 invités. J’ai gentiment doublé les doses. C’était parfait. Il me reste de la sauce que j’utiliserai sans problème avec poissons ou gratins quelconques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s