entrées

salade d’orecchiette à l’italienne : artichaut, asperge, jambon cru italien, tomate confite, parmesan

Je vous avais bien dit que c’était le printemps !
Et avec le printemps, les envies d’été… Jamais contente, la Cath, hein ? 😉

Mais si, je dis ça pour rire ! Le printemps c’est ma saison préférée… L’énergie revient, la terre renaît, c’est l’éclate totale ! C’est un festival de couleurs quand on se promène sur les marchés, et quoi de plus agréable que de retrouver ces couleurs dans nos assiettes ? Avec en plus un petit parfum d’Italie totalement dépaysant ?

Je suis passée comme chaque année à la foire de Lyon où j’ai, comme chaque année, trouvé du vacherin fribourgeois et du gruyère « vieux », dégusté du limoncello au fenouil (si si c’est possible, et c’est délicieux – quand on aime le fenouil…) et des tomates séchées ou confites à l’huile, des olives diverses et variées, de la charcuterie italienne (et tout particulièrement un délicieux jambon cru « San Daniele » qui m’a laissée coite… Ce qui est assez rare et mérite donc d’étre signalé ! lol ! J’en ai donc acheté quelques tranches.)

Bref je suis revenue à la maison avec une envie d’un petit quelque chose aux accents italiens, ou du moins ce qui dans mon esprit sonne goûte italien… Je me suis donc arrêtée à Grand-Frais où j’ai trouvé des asperges vertes bien fraîches et des artichauts bouquets… De nouveau dans ma voiture, je commençais à établir mon plat dans ma tête. A la maison je savais que j’avais des tomates confites à l’huile, du basilic frais et un reste de parmesan qui ne demandaient qu’à disparaître. Une salade, tiens, j’allais faire une salade. De pâtes. Quelles pâtes ? Celles que je trouverais dans mon placard. Placard ouvert, contenu avisé, orecchiette sélectionnées ! (ben oui, sinon j’avais des spaghetti et des macaroni… :-((( pas top pour une salade de pâtes, non ?)

Salade d’orecchiette à l’italienne : artichaut, asperge, jambon San Daniele, tomate confite, parmesan

Compter par personne :
60 à 80g de pâtes crues
1 tranche de jambon cru
2 ou 3 asperges vertes
1 artichaut
2 ou 3 pétales de tomate confite

et 1 jus de citron
QS huile d’olive, sel, vinaigrette à l’huile d’olive et vinaigre balsamique, basilic finement ciselé

Préparer les asperges et les couper en tronçons de la taille d’une bouchée, réserver les pointes.
Mettre de l’eau à bouillir dans la bouilloire et renouveler autant que nécessaire.

Cuire les pâtes dans une grande quantité d’eau bouillante salée selon les indications sur le paquet.
A tout hasard, je rappelle que l’eau pour cuire les pâtes ou les légumes verts se sale à 10g par  litre… 😉 Une info qui peut servir quand on débute en cuisine !
Et pendant que ça cuit, on poursuit.
Quand les pâtes sont cuites, les égoutter, les verser dans un grand saladier et ajouter un peu d’huile d’olive, faire sauter pour enrober sans déchirer et laisser refroidir à température ambiante.

Dans une grande sauteuse, chauffer un fond d’huile d’olive et faire sauter à feu vif les tronçons d’asperge. Quand les asperges ont pris une couleur verte incroyable, genre Tchernobyl ;-), ajouter les têtes, mélanger vivement, puis ajouter de l’eau bouillante, de quoi recouvrir les asperges, saler l’eau et laisser frémir jusqu’à ce que les asperges soient tendres, ce qui prend un temps variable selon le diamètre et la fraîcheur des asperges, alors tester régulièrement de la pointe d’un couteau. Égoutter, réserver à température ambiante.

Pendant ce temps, couper en 2 et presser le citron (sans chercher à le presser à fond) dans un saladier de taille adaptée puis compléter avec assez d’eau pour recouvrir les artichauts préparés.
Tourner les artichauts, les laisser entiers ou les couper, peu importe, les frotter au fur et à mesure avec ce qui reste de chair du citron et les mettre dans le saladier d’eau citronnée préparé.

Quand tous les artichauts sont prêts, passer un bon coup de papier absorbant dans la sauteuse, la remettre à chauffer avec un peu d’huile d’olive et y faire sauter les artichauts soigneusement égouttés. On procède comme pour les asperges. La cuisson va durer à peu près 20 minutes pour des artichauts bouquets entiers, tester régulièrement de la pointe d’un couteau. Quand les artichauts sont cuits, les égoutter et réserver à température ambiante.

Faire votre vinaigrette préférée à l’huile d’olive et au vinaigre balsamique.

Dans le saladier contenant les pâtes maintenant refroidies, ajouter les artichauts et les tronçons d’asperge mais pas les têtes, trop fragiles, la vinaigrette et mélanger. Déchirer le jambon en lanières et les ajouter dans la salade en réservant quelques lanières pour décorer. Ajouter des morceaux de tomate confite. Mélanger à nouveau, goûter, rectifier.

Au moment de servir, ciseler le basilic et l’ajouter au saladier, mélanger. Répartir dans les assiettes. Répartir ensuite le jambon restant et les têtes d’asperges. Terminer avec quelques copeaux de parmesan.

Et vous savez ce qui manque dans cette salade ? des pignons de pin torréfiés bien croquants ! Mais pourquoi je n’y ai pas pensé quand c’était le moment ?

Version imprimable

Publicités

12 réflexions au sujet de « salade d’orecchiette à l’italienne : artichaut, asperge, jambon cru italien, tomate confite, parmesan »

  1. Oui-oui-oui très appétissant! Effectivement les pignons seraient un plus…Pour donner du croquant on peut aussi penser à de l’artichaut cru taillé très fin…

  2. @Marisa : grazie mille ! (en espérant que d’une part c’est bien de l’italien et d’autre part que ça s’écrit comme ça ! )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s