plats

empanada au thon façon tarte

La fête des anniversaires et des mamans de dimanche dernier s’est super bien passée. Il faisait un temps magnifique. Nous avons pu prendre l’apéritif dehors. J’avais fait de la tapenade de mon amie Dina, du tarama de mon amie Hilda (recette à venir) et pour tremper dans le tarama, je n’avais pas fait moi même mes pains libanais mais je les avais achetés chez Beyli à Pierre-Bénite : leurs pains libanais, sortis tout récemment de leurs fours et vendus encore chauds, sont nettement plus fins et agréables à déguster que les miens… J’ai donc quelques progrès à faire avant de publier les miens… Comme pour les bagels d’ailleurs… Mais c’est une autre histoire… Revenons à notre apéritif. Nous avions également prévus les habituelles chips et kahuètes, ainsi que des mix de « croquettes » au wasabi. Bien entendu, nous avons servi tout cela avec quelques joyeuses bulles champenoises, après tout c’était fête, non ?

Nous sommes rentrés manger à l’intérieur, il aurait fait vraiment trop chaud dehors. Quand je pense que ces derniers jours la cheminée a ronflé sans discontinuer, franchement ça laisse rêveur…

En entrée, une petite salade mélangée (pousses d’épinard, roquette, mesclun) avec des tomates cerise rouges et jaunes, des gains de raisin verts et rouges, des gésiers confits du commerce simplement réchauffés au micro-ondes (ce qui entre nous soit dit n’est pas une bonne idée, mieux aurait valu les faire revenir à la poêle…) et, le top de cette salade, des magrets de canard au sel maison ! Je voulais mettre des pignons de pin, je les ai oubliés ! Groumpfff ! Et j’ai juste assaisonné cette salade avec du vinaigre balsamique et de l’huile d’olive.

En plat de résistance, un poulet à l’orange et au gingembre au barbecue servi avec du riz vapeur et une sauce orange/miel/soja délicieuse (recette à venir).

Pas de fromage, pas la peine si on veut avoir de la place pour le dessert. 😉

Deux desserts furent ensuite apportés à notre table : un fraisier confectionné de mes blanches mains (voir aussi le billet fraisier trucs et astuces) et une tarte au citron meringuée absolument divine de légèreté et de goût faite par la maman de Copain n°1.

La journée est passée très vite… Depuis je me régale de la présence de mes fifilles et de leur copain respectif, une présence en pointillés, certes, mais c’est tellement mieux de les avoir de temps en temps que pas du tout… N’est-ce pas ?

Je suis donc bien occupée, et je n’ai pas eu du tout le temps de préparer les photos pour publier la recette du poulet à l’orange et au gingembre au barbecue, c’est pour cela que ce n’est pas du tout cette recette-là que je vous propose aujourd’hui… Non non, aujourd’hui ce sera une recette bien réconfortante, chaleureuse, légèrement pimentée, idéale aussi bien pour les jours de fraîcheur que nous venons de traverser que les grosses chaleurs que nous avions encore il y a une semaine. Une empanada au thon. L’empanada (merci wikipedia) est une spécialité d’Amérique du Sud originaire de la péninsule Ibérique, une sorte de chausson de pâte brisée ou à pain farci avec une préparation à base de viandes, de légumes ou de fruits. Sous divers noms (diverses formes, diverses pâtes, diverses farces, diverses épices, divers modes de cuisson), cette spécialité est présente dans le monde entier !

Empanada au thon façon tarte

Traduit et adapté d’une recette du Good Food, tuna empanada pie.

peut se commencer la veille
prep 20 min
Cuisson 1 heure

Une pâte brisée de 500g (maison pour moi, et coupée en 2 parts pas tout à fait égales) (ou 2 pâtes brisées du commerce)
1 oignon (2 moyens pour moi)
2 ou 3 gousses d’ail pelées et dégermées
3 ou 4 patates moyennes, j’ai utilisé des patates nouvelles
2 carottes
2 poivrons rouges (ou 1 énorme !)
1 csoupe paprika fumé (j’ai mis moitié-moitié du doux et du fort)
quelques brindilles de thym et d’origan frais (mais 1 ccafé de thym et 1 ccafé d’origan secs dans la recette d’origine)
2 csoupe concentré de tomate
300ml bouillon de légumes (reconstitué pour moi)
185g de thon au naturel égoutté
1 oeuf entier pour dorer
QS huile olive, sel

Il est parfaitement possible de réaliser la farce la veille et de la garder au frigo pour la cuire dans la pâte le lendemain.

Préparer les légumes :
Peler et hacher l’oignon
Peler, dégermer l’ail et le passer au presse ail (ou le hacher très menu)
Peler, laver les patates, les couper en petits cubes (taille d’une petite bouchée)
Peler, laver les carottes et les couper en fines rondelles. Comme j’avais des carottes d’hiver, donc bien dures et longues à cuire, j’ai préféré faire là aussi des petits dés.
Sortir une des 2 pâtes à tarte du frigo, (ou la plus grosse des 2 moitiés selon votre choix) pour qu’elle soit aisément manipulable.

Préchauffer le four à 200°C/180°C chaleur tournante/gaz 6. Pour moi, 180°C chaleur tournante.

Dans une grande sauteuse, chauffer une bonne goulée d’huile d’olive sur feu vif.
Quand elle est chaude, y mettre les oignons, les patates et les carottes à revenir environ 5 minutes en remuant régulièrement.
Pendant ce temps, laver le poivron, l’ouvrir et jeter le trognon, les graines et les lamelles blanches. Puis le couper en dés.
Laver et sécher rapidement le thym et l’origan frais le cas échéant.

Quand les légumes ont bien revenu (ils ne sont pas dorés mais l’oignon est translucide et les carottes ont un peu ramolli), ajouter l’ail, mélanger rapidement, puis ajouter poivron, paprika, herbes et concentré de tomate.

Les couleurs sont tellement belles que je ne résiste pas, je vous en mets une autre de plus près :

Trop beau… J’adore ! 😉

Mélanger et laisser mijoter à feu moyen environ 5 minutes.

Profiter de ces 5 minutes pour égoutter le thon et mettre la bouilloire en marche et reconstituer le bouillon.

Ajouter le bouillon, mélanger et laisser mijoter

jusqu’à ce que tout le bouillon soit évaporé (et ça s’évapore bien, comme le montre la photo ci-dessus qui n’est pas floue… C’est juste l’objectif embué de l’appareil photo qui donne cet effet !), ce qui prend environ 15 minutes. Surveiller pour que ça ne brûle pas !

Ajouter enfin le thon égoutté et émietté.
Mélanger puis ôter du feu et réserver (ou mettre au frigo -une fois refroidi bien sûr- jusqu’au lendemain).
Ne pas oublier de goûter pour saler avec raison et justesse : le thon en boîte est souvent un peu salé.

Pendant ce temps, commencer par sortir la 2ème pâte du frigo (ou la petite moitié).
Graisser le fond et le bord d’un moule de 22 ou 24cm un peu profond, si possible soit à fond amovible soit à charnière. Il est bien entendu possible d’utiliser un papier cuisson. J’ai utilisé un moule à manqué à charnière de 22cm.
Étaler la 1ère pâte qui doit maintenant être facilement manipulable, ce n’est pas grave si elle est un peu épaisse. Calculer au  mieux le diamètre de la pâte pour qu’il en dépasse un peu tout le tour du moule :

Tiens, je vois sur la photo mon superbe roul’pâte Demarle… Que Gandalf a intégralement machouillé et effiloché en une nuit de folie… Arf… Ça m’apprendra à laisser sécher ma vaisselle sur l’égouttoir pendant la nuit ! Faut que j’en commande un autre à ma conseillère préférée, Dominique du blog Cuisine Plurielle… Bref…

Piquer le fond et remettre au frais.

Étaler la 2eme pâte (la petite moitié) à un diamètre juste un peu plus large que celui du moule.

Bettre légèrement l’oeuf dans un bol, juste pour le « casser ».
Sortir le moule du frigo, verser la préparation au thon,

passer un peu d’oeuf battu sur le pourtour de la pâte de fond et centrer le couvercle de pâte par dessus.

Remonter les bords de pâte ainsi humectés par dessus et presser pour coller avec les doigts, puis une fourchette pour faire de jolies indentation.
Percer 2 trous pour faire des cheminées (permettant d’évacuer la vapeur). Dorer toute la surface.

Enfourner pour 35 minutes environ.

Laisser refroidir quelques minutes avant de démouler.

Il faut cependant attendre encore un peu avant de couper une part de façon à ce que d’une part ça refroidisse encore un peu et d’autre part que les saveurs se mélangent et se transcendent !

Servir tiède (ou froid) avec une petite salade bien relevée.

Oui je sais, une tarte à la pomme de terre peut paraître quelque peu roboratif, et je dois être honnête, ça l’est ! Mais justement c’est la présence de la patate qui donne du liant à la farce, et aussi aux parfums qui la composent !

Dégustée tiède, c’est un régal.
Quant au reste avalé froid le lendemain avec délectation, il a bénéficié d’une plus longue durée de maturation des saveurs, et cela compense le léger ramollissement de la pâte…

Je crois que les empanadas, ou du moins les chaussons farcis venus du monde entier sont une passion pour moi. Que ce soit sous cette forme, que ce soient des pierogi, des gyosas, des stuffed pockets, des calzone, des boreks ou des samossas, D’ailleurs, j’avais déjà adoré l’empanada de mon amie Franska. Et je rève du moment où mon amie Josiane voudra bien nous faire, à quelques amies et à moi, un atelier de cuisine Mauricienne, pour apprendre à faire les siens… Je me demande d’ailleurs comment elle les nomme… Peut-être samossas ? Je lui demanderai à l’occasion !

Bonne fin de journée et bon Week-End !

Version imprimable

Publicités

13 réflexions au sujet de « empanada au thon façon tarte »

  1. Bonjour,
    A quand la recette de cette merveilleuse tarte au citron meringuée absolument divine de légèreté et de goût faite par la maman de Copain n°1 ?
    Merci d’avance.

    1. @Choupette : oui ! C’est rigolo ! J’ai vu sur wikipédia qu’il y a des régions du monde où ce genre de pâte farcie avec de la viande/poisson + légumes + épices existe sous forme de tourte ! Incroyable, non ? Il y en a qui sont frits, d’autres vapeur, d’autres au four, c’est incroyable comme ce principe peut être universel !
      Et là je rève de tielles ! C’est encore le même principe ! Faut que j’en fasse. J’irai voir à Grand Frais q’ils ont du poulpe déjà cuit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s