plats

Spaghetti alla crudaiola (spaghetti à la sauce crue)

Une sauce crue pour des spaghetti ? Mais quelle drôle d’idée ! Eh bien si, c’est absolument excellent ! A condition bien sûr d’avoir les meilleurs produits de l’été, juteux, goûteux, fermes et mûrs à point, parfumés, savoureux, gorgés de soleil. Nous ne sommes pas en été, et pourtant les légumes du soleil ont déjà fait leur apparition sur nos étals… Ma foi, il faut en profiter !

Spaghetti alla crudaiola

une recette de Gennaro Contaldo traduite et adaptée du magazine good food de Juin 2011

pour 4

prep 15 min
Marinade min 2 h, max 12h
Cuisson : le temps de cuisson des spaghetti, à voir sur le paquet.

500g spaghetti
250g tomates cerises
3 petits poivrons verts, ou 1 énorme pour moi
1 ccafé câpres (2 pour moi)
1 branche de céleri bien tendre
10 feuilles de basilic (soit 1 belle branche) + quelques feuilles pour la déco (donc une 2ème branche)
1 pincée d’origan sec admirablement remplacée par 1 tige d’origan frais !
1 grosse gousse d’ail (2 moyennes pour moi)
125 ml d’huile d’olive extra vierge : ça vaut le coup d’investir dans une huile de qualité, car la sauce va rester crue, mais elle sera réchauffée au contact des spaghetti, les arômes s’exhaleront donc dans leur plus grande splendeur.
QS sel, poivre

Préparer la sauce au minimum 2 heures à l’avance. Elle ne contient pas de sel donc elle supportera sans souci une nuit au frigo, mais pas plus car ensuite tous les ingrédients vont perdre toutes leurs qualités aussi bien visuelles que gustatives et positives sur notre santé.

Commencer par laver très soigneusement tous les légumes, on ne sait jamais, il arrive que de drôles de bactéries super dangereuses qu’on aurait crues réservées à la viande et au  poisson et totalement inexistantes dans le monde végétal viennent nous pourrir la vie !

Couper les tomates en 2, les épépiner, les mettre dans un bol.
Comment épépiner des tomates cerises ? Fastoooooche ! On prend la moitié de tomate cerise, on la serre dans les doigts en prenant soin de viser vers le fond de l’évier ou d’un bol à déchets. Quand on presse, on sent la pulpe sortir et souvent ça gicle. Il ne reste plus qu’à finir de détacher la pulpe à l’aide d’une petite cuiller. Ça va assez vite finalement.

Ôter le trognon du poivron, l’ouvrir, ôter toutes les lamelles blanches et les graines. Ciseler la chair restante en tout petits dés : une brunoise. L’ajouter aux tomates.
Peler la branche de céleri à l’aide d’un économe, la casser (snap !) en 2 pour attraper les dernières grosses fibres indigestes et les enlever, puis transformer en brunoise ! Et l’ajouter aussi dans le bol.

Peler, dégermer puis hacher l’ail menu menu menu… Ajouter aussi au reste.

Enfin, ajouter les câpres égouttées, le basilic grossièrement déchiré et l’origan (frais pour moi, donc haché).

Terminer avec l’huile d’olive, bien mélanger. Filmer au contact et réserver au frais au minimum 2 heures.

Au moment choisi, cuire les spaghetti dans une grande quantité d’eau bouillante salée (1 litre d’eau, 10g de sel, 100g de pâtes, c’est la proportion usuelle) selon la durée indiquée sur le paquet. Et sortir la sauce crue du frigo, l’assaisonner (attention à goûter et regoûter !) puis la laisser en attente à température ambiante le temps que les spaghetti finissent de cuire.

Égoutter les spaghetti, les mélanger à la sauce crue et servir immédiatement. Ajouter quelques petites feuilles de basilic bien frais sur les assiettes.

Cette délicieuse recette ne peut être vraiment splendide qu’avec des super-tomates mûres à point. C’est vrai qu’on a moins de chance de se tromper avec des tomates cerises qu’avec des tomates « normales », mais quand même. Une autre chose qui aide cette sauce, c’est le choix de l’huile d’olive. Le fait de chauffer les ingrédients sans les cuire fait développer tous les goûts et les arômes, et quand on a la chance d’avoir une huile d’olive à se péter le Q par terre faire damner un saint, eh ben forcément on a tout gagné ! Et justement, la Maman de Copain n°1 (que je remercie au passage) avait offert à mon Nomamoi pour son anniversaire une huile extraordinaire.

Je crois qu’avec cette huile j’ai atteint le sommet de la saveur naturelle et sans artifice dans une sauce crue…

Bon appétit !

Version imprimable

Advertisements

27 réflexions au sujet de « Spaghetti alla crudaiola (spaghetti à la sauce crue) »

  1. Excellent! Et rapide… Chez moi c’est tomate rapee, ail, sel, poivre et bien sur huile d’olive! Je ne savais pas que ca avait un nom! Nous, on ne fait meme pas la sauce a l’avance c’est direct sur les spaghettis!

    1. @Cathy (Grèce) il y avait une différence entre le moment où j’ai mi la sauce au frigo et celui où je l’ai ressortie : on sentit moins le goût hyper frais de chacun des ingrédients, mais en échange de cette « perte », une nouvelle saveur, plus ronde, était apparue… C’est très curieux !

    1. @Hélène de Cannes : mdr ! En plus, celle là, elle n’est pas sur leur site web ! D’habitude je peux mettre le lien, parce que je trouve que non seulement c’est important de donner la source d’une recette, mais en plus çapermet de voir dans quelle mesure j’ai apporté des modifs, etc. Et là, rien !
      Désolée de te pousser ainsi au vice ! 😉

    1. @Catoche : dans un moment on part en peu en direction de la thaïlande, et puis dans quelques jours on ira en Iran, en passant par la scandinavie… Je voyage dans ma cuisine, moi qui n’aime pas voyager !

  2. je viens de me faire ce plat: HUM!!!!!!!
    Petite modif:
    Spaghetti sans gluten pour moi, pas mis l’origan je n’en avais pas, j’ai mis du persil plat, un oignon blanc nouveau, et des tomates cerises de divers couleurs.
    Un super condensé de saveurs, de couleurs et d’odeur, c’est vraiment extra. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s