entrées

vindaye d’espadon ou de thon, ou même de poulpe !

Petite envie d’été et de vacances… Allez, je refais un petit viron par la cuisine à l’île Maurice ! Qui m’accompagne ?

Vindaye d’espadon ou de thon ou de poulpe

Une recette familiale de Malini (merci Malini !) qui nous en a préparé une fois avec du thon, une fois avec du poulpe.

Pour 4 personnes

Environ 600g de thon ou d’espadon, ou un poulpe entier (pas gigantesque) cuit à l’étouffée comme présenté ici (clic)
3 ou 4 gros oignons
3 belles gousses d’ail écrasées ou 1 belle ccafé purée ail
2.5cm gingembre frais haché ou 1 belle ccafé purée de gingembre
1 brindille de thym
une dizaine de feuilles de caripoulé (facultatif) – également appelées feuilles de curry. Si vous n’en avez pas, ne mettez rien à la place.
1 csoupe graines de moutarde (jaune, noire, mélangé, comme vous avez)
1 csoupe curcuma
1 tomate (style roma) fraîche ou 1 tomate entière en conserve
1 csoupe vinaigre blanc (si vous en avez, sinon vinaigre de vin rouge « basique »)
QS sel, huile végétale neutre, piments verts langue d’oiseau (facultatif !)

Voici les belles tranches d’espadon que j’ai trouvées :

J’ai enlevé la peau, dure comme du cuir, et les parties noires avant de passer à la suite.

Couper le poisson (ou le poulpe cuit) en cubes de 2 ou 3 cm environ de côté.
Préparer l’ail et le gingembre si vous n’utilisez pas de purée toute prête.
Peler et couper les oignons en 8 morceaux. S’ils ne sont pas très gros, passez à 6 morceaux mais augmentez le nombre d’oignons pour compenser !

Mettre à chauffer à feu vif un peu d’huile végétale neutre.
Y faire revenir l’ail et le gingembre et ajouter le thym et les feuilles de caripoulé (si vous en avez, sinon ne cherchez pas à substituer quoi que ce soit).

Laisser colorer fortement.

Ajouter ensuite les cubes de poisson

et mélanger. Laisser cuire en remuant régulièrement, histoire de bien blanchir toute sa surface, voire de la colorer légèrement, et surtout, dans le cas où de l’eau de végétation serait rendue, de l’évaporer.

Dans un petit bol, préparer la moutarde et le curcuma

A Lyon, je trouve les graines de moutarde dans les épiceries chinoises, ou à Madras Bazar. A Maurice, on les trouvait entières, ou en poudre grossière :

Peu importe que votre moutarde soit jaune, noire, mélangée, en poudre ou entière.

Ajouter 1 csoupe d’eau aux épices et mélanger pour faire une sorte de pâte épaisse genre colle à tapisserie. La mienne est un peu trop liquide… Ce n’est pas grave c’est juste du liquide qu’il va falloir ensuite évaporer donc ça ne sert à rien.

Ajouter cette pâte aux cubes de poisson

et mélanger, laisser chauffer en mélangeant pour évaporer le liquide en trop.

Pendant ce temps, couper la tomate en petits dés (bien entendu on enlève les pépins, sinon c’est encore de l’eau qu’il faudra évaporer !) ou bien prendre une tomate entière en conserve sans son jus et l’écraser entre les doigts avant d’ajouter juste la chair dans la sauteuse.

J’ai ajouté aussi une feuille de laurier, il me semblait que Malini en avait mis une, mais en regardant les photos prises à Maurice, je ne trouve pas trace de laurier… Donc je considère que je l’ai mis par erreur. C’est pourquoi vous le voyez sur les photos mais vous ne le trouvez pas dans la liste des ingrédients.

Mélanger et laisser compoter, ça va rendre un peu d’eau, on va à nouveau laisser évaporer.

Quand c’est quasiment tout évaporé, on ajoute les oignons.

et on remue rapidement, les oignons ne doivent pas cuire, ils doivent juste chauffer. On les veut craquants à souhait ! Et bien entendu, on ne veut  plus aucun liquide…

Quand c’est fini, on peut enlever les branches de thym, éventuellement retirer les feuilles de caripoulé (et le laurier… Ahem ahem ahem…) et on laisse refroidir à température ambiante. On ajoute alors le vinaigre et on mélange.

Mettre dans un plat et placer, si souhaité, les piments verts à la surface. Filmer et réfrigérer au moins une nuit afin que les parfums se mélangent.

On sert à température ambiante avec des faratas typiquement mauriciennes, ou… (et encore là je dis ahem ahem ahem… Pitié ne me lapidez pas pour cette vile imposture : je n’avais vraiment pas le temps de faire des faratas !) ou, disais-je donc… des tortillas de blé souple trouvées à mon supermarché habituel et réchauffées au micro-ondes… Pas taper, pas taper !!!!!!!!!

Voici le résumé en image du vindaye de poulpe réalisé à Maurice l’été dernier :

On voit que Malini laissait bien plus roussir l’ail et le gingembre que moi :

ajout du poulpe :

le poulpe est mélangé dans la poêle :

et il rend pas mal d’eau… Surtout quand on y ajoute la tomate écrasée :

en dernier on ajoute les gros morceaux d’oignon, quand tout est bien réduit et qu’il ne reste plus de liquide :

On attend encore que tout soir bien évaporé, et cette fois ça va  très vite :

Et voici le résultat final :

Un régal ! Quelque soit le poisson choisi (un poisson qui reste très ferme comme le thon ou l’espadon), ou le poulpe, c’est très parfumé, très coloré !
Ce plat se conserve plusieurs jours au frigo. Il est nettement meilleur dégusté à température ambiante, il est donc intéressant de le sortir un peu avant de passer à table.
On le sert avec des faratas (remplacées par des tortillas de blé souples dans mon cas) mais on peut aussi en faire un sandwich entre deux tranches de pain de mie.

Juste une remarque : le curcuma est légèrement amer. Si votre vindaye est très amer, trop à votre goût, c’est que soit il est trop vieux, soit il est à envisager de changer de marque (ça c’est Carinne Teyssandier qui le dit !)

Bon appétit !

Version imprimable

Publicités

8 réflexions au sujet de « vindaye d’espadon ou de thon, ou même de poulpe ! »

  1. le poulpe tu te le garde, mais l’espadon , ou le thon ..ca, je prends .;
    quand je vois tout ce qui se passe dans ta cuisine .. je m’inviterais bien pour le repas de ce soir.

  2. ma fille m’a apporté un tube d’épices « vindaye » s’agit-il du mélange recommandé pour cette recette ? merci de me dire si je peux utiliser aussi pour de la viande ??

    1. @Martine : je n’en ai hélas aucune idée… A part vous demander de comparer la composition du mélange d’épices de votre tube, je ne peux pas faire mieux… Quant à faire cette recette avec de la viande, même remarque, aucune idée ! Mais pourquoi pas, avec une viande blanche ? Je ne suis pas du tout Mauricienne, et j’espère que je ne traumatiserai aucun Mauricien avec cette réponse… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s