desserts

gâteau hyper moelleux chocolat pruneau

Clément a récemment parlé sur son blog Passion culinaire d’un concours de gourmandises mettant en relation chocolat et fruits dans une même recette ; ce concours se passe sur le blog novice en cuisine. Du coup je me suis souvenue d’une recette de gâteau au chocolat et au pruneau que j’avais vue passer sur un magasine sans plus m’y attarder que ça, car dessert rime souvent avec beurre, œuf et crème, les parfaits amis du cholestérol ! Bon, comme j’aime bien les gâteaux, et que je fais attention en général à ne pas consommer trop de ces produits délicieux qui régalent mon cholestérol, j’ai décidé de me permettre de craquer… et il n’en a pas fallu plus pour que je parte à la recherche du magazine en question…

Le magazine vantait une consistance très moelleuse, eh bien oui ! Carrément ! Si comme moi vous aimez les gâteaux hyper moelleux comme les brownies, ou que vous avez des problèmes intestinaux auxquels le pruneau est la parfaite solution 😉 , ou que vous souhaitez terminer un sachet de pruneaux de cet hiver – ou les trois !!! – je vous recommande ce gâteau !

Gâteau hyper moelleux chocolat pruneau

une recette du magazine Good Food « sunken drunken chocolate cake »

Servi sur la photo avec une boule de sorbet passion maison.

Pour un moule rond à charnière de 20cm ou le moule carré Demarle 18x18cm
Pour 10 à 12 personnes

140g pruneaux (pesés avec les noyaux)
4 csoupe de marsala ou de PX (PX pour moi)
100g beurre + un peu pour le moule
2 csoupe de cacao (une partie servira à saupoudrer le moule) + un peu pour décorer (pas mis)
140g chocolat noir 70%
100g sucre en poudre
50g sucre muscovado clair (remplacé par de la vergeoise blonde)
4 oeufs (2 entiers, 2 séparés)
1 ccafé extrait de vanille
100g poudre d’amande
1 csoupe farine

Dénoyauter les pruneaux et mettre la chair dans un petit bol. Ajouter le vin, couvrir d’un film alimentaire puis chauffer au micro-ondes (ou mettre dans une casserole pour chauffer sur la gazinière !). Laisser ensuite infuser à couvert environ 1 heure.
Pour celles et ceux qui ne veulent pas utiliser d’alcool, je pense qu’un peu de thé fera parfaitement l’affaire.

1 heure plus tard, préchauffer le four à 160°C chaleur tournante (ou 180°C sans chaleur tournante/gaz 4).

Beurrer un moule et le saupoudrer de cacao. Secouer le moule au dessus d’un saladier pour récupérer l’excédent que l’on ajoutera plus tard à la pâte.

Mixer les pruneaux et leur jus ensemble.

Fondre le chocolat et le beurre ensemble au micro-ondes (à condition de procéder doucement) ou au bain-marie.

Dans le bol du kitchenaid équipé de la feuille, ou dans un saladier, mettre 2 œufs entiers et 2 jaunes (garder les blancs !). Ajouter les sucres. Fouetter jusqu’à ce que le mélange devienne blanc et mousseux.
Ajouter les pruneaux mixés dans le chocolat fondu,

bien mélanger,

puis ajouter aux œufs, mélanger à nouveau.

Comme on peut le voir su la photo précédente, le chocolat et le pruneau se mélangent assez mal. J’ai même essayé de tout mixer au mixeur plongeur, rien à faire, la masse se déphase. Cela n’a en fait aucune importance, la pâte finale intégrera très facilement l’appareil chocolat-pruneau.

Dans un saladier, tamiser ensemble la poudre d’amande, la farine et le cacao réservé.

Ajouter le mélange poudre d’amande à l’appareil chocolat pruneau, mélanger.

Monter les 2 blancs en neige et ajouter délicatement à la spatule à l’appareil.

Verser dans le moule.

La pâte est très épaisse et collante. Je l’ai étalée et guidée jusque dans les coins avec une maryse.

Enfourner pour 20 à 25 minutes;

Pour le démouler, j’ai attendu qu’il soit refroidi puis je l’ai retourné une première fois sur une assiette : on aurait dit du velours noir ! C’était magnifique, j’aurais dû le photographier !
La recette indique de le saupoudrer alors de cacao, mais je n’en avais pas envie, je voulais un look plus rustique, plus proche de la solidité terrienne affirmée du pruneau, alors je l’ai à nouveau retourné :

Et je l’ai servi avec une boule de sorbet passion.

On imagine très bien sur cette dernière photo le moelleux de la pâte, si bien rendu par la brillance de la tranche.

On pourrait aisément le confondre avec un « simple » gâteau au chocolat, à l’œil, si le goût du pruneau, renforcé par la présence légèrement noire et amère du PX, ne venait pas nous rappeler que ce n’en est pas un.
Le sorbet passion apporte une touche d’acidité qui contraste très agréablement avec la douceur du pruneau. Je pense qu’il est imtéressant, pour contrebalancer et magnifier encore la douceur de ce gâteau, de l’associer avec quelque chose d’acide.

Le gâteau, puisqu’il est très humide, se conserve très bien sans sécher plusieurs jours. Si toutefois vous arrivez à le garder…
Mais bon, faut aimer les pruneaux !

Prévoir de petites portions : c’est quand même assez bourratif. Mais cela permet de servir 10 à 12 personnes… Pas négligeable non plus…

Bon appétit !

Version imprimable

Advertisements

17 réflexions au sujet de « gâteau hyper moelleux chocolat pruneau »

    1. @colinette : non hélas, c’est juste de voir passer le thème de concours qui m’a fait penser que j’avais justement vu une certaine recette… Mais je ne peux pas participer parce qu’il faut des recettes originales, or c’est une recette de magazine sans le moindre changement…

    1. @Saba Luna : Merci 1000 fois, l’idée du lemon curd et de l’huile d’olive c’est génial ! Et merci d’avoir pris le temps de revenir pour le dire sur mon blog !

    1. @Choupette : oui, pareil, déjà le chocolat se sépare en 2 phases quand on met le pruneau, et en plus la pâte est hyper lourde et collante ! Alors on dégonfle pas mal les blancs quand les incorpore. 100% d’accord avec toi !

  1. chère Lacath, vous qui aimez la cuisine un « peu épicée », je viens de découvrir UN SITE dont je vous joins le lien:
    la cuisine de oumotala… des voyages, des couleurs, des odeurs, etc;.. et je suis certaine que vous trouverez des recettes intéressantes..
    bonne nuit…. amicalement anne

  2. Bon, je l’ai testé évidement…mais j’ai été déçu par le mélange pruneau/chocolat. Le moeleux est bien là, mais le goût un peu…pas habituel…anglais quoi, j’ai envie de dire !!!
    Non, non pas sur la tête Mdame, mais j’ai voulu donné mon avis même si ce n’est pas du positif.

    1. @catoche : ben ça a le goût de pruneau… Faut vraiment aimer le pruneau… Je suis d’accord avec toi, c’est pas le meilleur gâteau au chocolat que j’aie jamais mangé, loin de là, mais d’un autre côté pour un gâteau au pruneau il est plutôt sympa… Quand on aime le pruneau ! lol !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s