entrées

tartare de thon à la fraise et vinaigre de framboise en 2 versions pour un concours

Comment considérez-vous la création en cuisine ?
Est-ce, pour vous, bouleverser totalement des acquis gustatifs en mélangeant des trucs improbables pour trouver votre graal personnel, celui que vous imaginez, avec telles couleurs, telles saveurs, etc. ?
Ou bien êtes-vous plutôt du style à revisiter un plat pour y apporter quelques touches personnelles, un look plus moderne, des saveurs plus épicées ou décalées ?
Ou autre chose encore ?

Quand j’ai vu passer sur Facebook le concours organisé par Marjorie (faim de Lyon), Guillemette (chez Guillemette et chocolat etc) et Fanny (l’Epicerie fruit), alias LES 3 CROQUEUSES (de quoi ? On ne le saura pas…) sur le thème de la fraise et de la framboise, j’avoue que j’ai été immédiatement tentée. Pourtant, les concours ce n’est vraiment pas mon genre, déjà parce que je suis une fieffée trouillarde qui n’aime pas être mise en concurrence de peur de perdre… Ensuite parce que je n’ai pas le temps… Chaque fois (heu… 2 fois… sur 2 !) que j’ai voulu participer à un concours je suis arrivée après la date limite. Il faut dire aussi que je ne suis pas aidée pour tenir des délais : non seulement je ne sais jamais quel jour on est, ce qui m’a conduite plusieurs fois à oublier non seulement l’anniversaire de mon petit neveu mais aussi le mien : c’est le même jour avec presque 40 ans d’écart… et cette année à souhaiter son anniversaire à mon Nomamoi avec une semaine d’avance !!! Pour ne citer que ces exemples-là… Mais en plus il arrive toujours quelque chose qui fait que je dois modifier mon planning soigneusement minuté. Comme passer par exemple la journée à la clinique vétérinaire avec Gandalf alors que j’organisais un atelier culinaire entre amies chez moi le lendemain et que j’avais donc 3 tonnes de choses à préparer, courses à faire pour être au plus frais, etc. Je ne sais pas pourquoi mais la Vie me montre que finalement c’est pas une bonne idée de m’inscrire à un truc avec une date limite. 😉

Et puis de toute façon, comme vous le savez sans doute, créer en cuisine n’est pas la chose la plus facile pour moi. Ce que j’aime par dessus tout, c’est reprendre les recettes de magasines ou de chefs, les simplifier le cas échéant, substituer par le contenu de mon frigo et de mes placards. Ma créativité se limite souvent à ça ! De là à monter un plat de toute pièce sur une idée, une envie, un souvenir, c’est très différent. Et cela m’arrive rarement. Souvent faute de temps, car entre l’idée qu’on a et le résultat qu’on obtient, il faut parfois remettre plusieurs fois son ouvrage sur le métier… pour un résultat parfois tout juste digne de disparaître par le trou de l’évier comme le magnifique condiment fraise séchée-noix-huile de noix-jus de citron-menthe-basilic-coriandre imaginé pour l’occasion (après tout, Gilles Choukroun, il fait plein de trucs comme ça, pourquoi pas moi ? lol !) Et aussi parce qu’il faut essayer, ajuster, recommencer, manger 5 ou 6 fois de suite la même chose pour arriver à ce que j’appelais plus haut le graal.. Et ça, alors là, je DETESTE ! Je veux bien manger 2 fois la même chose à peu d’intervalle, mais après, STOP ! Faut pas pousser grand-mère dans les orties, aussi comestibles soient-elles !

Et pourtant, quand j’ai vu passer ce concours sur la fraise et la framboise
Eh bien j’ai vu un tartare de thon à la fraise et au vinaigre de framboise.
Avec une petite salade de pousses d’épinards aux fraises, ça j’en ai déjà mangé je sais que c’est bon.
Et puis, sur un lit de « couscous » de chou chinois aux fraises séchées.

Oui, je sais, il y en a qui verraient des gâteaux, des glaces, des trucs sucrés, pour utiliser des fraises et/ou des framboises…
Moi non.
Du sucré-salé.
On ne se refait pas…
Mais j’ai quand même su me restreindre un peu : pas d’épices à part du poivre ! 😉

Alors j’ai fait un premier essai.
La vinaigrette au vinaigre de framboise pour la salade d’épinards, OK du 1er coup.
Le tartare, je l’ai eu au 2eme coup. Nickel, fastoche, top.
Le couscous de chou chinois… Pas moyen de mettre la main sur un chou chinois… Allez, on fait bien du couscous avec du chou-fleur, ça sera plus puissant en goût mais ça permettra d’essayer en attendant de trouver un chou chinois… Et puis finalement, quelques jours plus tard, à l’essai avec le chou chinois enfin trouvé à Grand-Frais, ben bôf… Ça sera plutôt chou-fleur finalement ! lol ! Mais on parle de couscous, là… Et si j’essayais tout simplement avec du couscous ? Du couscous de blé, tout simplement ?
Un petit test comparatif réalisé le même jour avec le chou-fleur et le couscous de blé nous a permis de déclarer le chou-fleur vainqueur par KO de fraîcheur en bouche ! Mais c’était bon aussi au couscous de blé.

Bon, assez causé, passons à la recette :

Tartare de thon aux fraises et au vinaigre de framboise en 2 versions

avec une salade de pousses d’épinards :

sur un lit de couscous de chou-fleur aux fraises séchées :

Pour 2 personnes

le tartare :
2 grosses tranches de thon, coupées en petits cubes
1 ou 2 cébettes, finement ciselées
4 à 6 fraises selon leur taille (au goût), coupées en petite brunoise
1 csoupe vinaigre à la pulpe de framboise de l’Epicerie Fruit
1 jus de citron vert
QS huile d’olive, sel, poivre, oignons frits (du commerce), pour le croquant

La vinaigrette :
un peu de sel, de poivre
1 petite ccafé de moutarde
1 csoupe vinaigre à la pulpe de framboise de l’Epicerie Fruit
2 csoupe huile d’olive
1 ou 2 csoupe huile végétale neutre (au goût)
Cela fait beaucoup trop de sauce, mais c’est très difficile de réaliser une vinaigrette sur de toutes petites quantités.

La salade d’épinards :
Quelques jeunes pousses colorées et 2 belles poignées de pousses d’épinard
4 fraises fraîches, coupées en tranches et/ou en morceaux

le couscous de chou-fleur :
4 grosses sommités de chou-fleur, râpées à la râpe à petits trous
4 à 6 fraises séchées moelleuses de l’Epicerie Fruit, coupés en minuscule brunoise (ça colle, c’est l’horreur !)
1 cébette, finement ciselée
QS jus de citron, sel, poivre, huile d’olive
du papier absorbant pour « pomper » les jus qui s’écoulent du couscous une fois le sel et le jus de citron ajoutés.

Réaliser chaque partie indépendamment en goûtant à chaque étape pour pouvoir rectifier ceci ou cela au fur et à mesure. Retarder le plus possible l’ajout du sel et du jus de citron dans le couscous de chou-fleur, car le citron « cuit » et le sel fait dégorger.
Assembler à l’aide de cercles à pâtisserie

La version sur salade d’épinards aux fraises est la plus simple et rapide, la version sur lit de chou-fleur est à la fois explosive de fraîcheur mais aussi un peu plus « space » à cause de son côté sucré-salé.

Voici le tartare de thon aux fraises avec la salade de pousses d’épinards au vinaigre à la pulpe de framboise :
(cercle diamètre 6 ou 8 cm)

Et voici celui sur le lit de couscous de chou-fleur aux fraises séchées :
cercle de 12 pour le coucous, de 6 ou 8 pour le tartare)

Voilà, c’est avec la version salade d’épinards, plus facile à réaliser, que j’envoie ma participation au concours !

Je ne sais pas ce qu’il en découlera, mais peu m’importe : j’ai découvert un vinaigre de framboise qui n’a rien à voir avec la version aromatisée à la framboise des supermarchés… Mon Dieu, il n’y a pas en monde mais un univers entre ces deux produits ! J’ai découvert aussi les fraises séchées moelleuses, là aussi rien à voir avec les fraises séchées habituelles… C’est somme les pruneaux séchés et les pruneaux moelleux ! Quelle différence !
Et puis j’ai rencontré Fanny et son Epicerie Fruit : beaucoup de gentillesse et de douceur dans cette caverne d’Ali Baba !

Bon appétit !

PS : pas encore trouvé le temps de faire les versions imprimables, désolée… Dès que je peux je les fais. Le jardin prend pas mal de temps, et puis surtout les absences du mois de Mai…

Publicités

4 réflexions au sujet de « tartare de thon à la fraise et vinaigre de framboise en 2 versions pour un concours »

  1. Malheureusement, ma participation n’a pas séduit le jury… sans doute rebuté par le souvenir de Gaston Lagaffe et de sa morue aux fraises ! lol ! Faut dire que par rapport aux merveilles concoctées par les gagant(e)s, ma recette faisait bien pâle figure… Pas grave, c’était rigolo de faire ça, ça m’a bien plu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s