plats

spaghetti à la persillade citronnée, merlan poêlé en tronçons

Décidément, nous mangeons beaucoup de repas simplissimes et ultra-rapides à préparer ces derniers temps…
Mais simplissime et ultra-rapide n’empêche pas de se régaler !

Spaghettis à la persillade citronnée,
merlan poêlé en tronçons

Pour 2 personnes

1 ou 2 merlans selon leur taille, compter 4 tronçons d’environ 3cm par personne.
1/2 bouquet de persil
2 gousses d’ail
2 petits oignons nouveaux
zeste et jus d’1 citron (si possible bio)
QS farine (environ 2 csoupe), sel, huile végétale neutre (environ 1cm de profondeur pour le bain d’huile)
250g spaghettis à cuire dans une grande quantité d’eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet

Cuire les pâtes et, soit mener la cuisson du poisson et la persillade en parallèle, soit attendre que les pâtes soient cuites et égouttées pour bien les mélanger avec un peu d’huile d’olive pour les empêcher de coller avant de passer au reste de la recette ; il suffira alors de les réchauffer au dernier moment.

Couper le poisson en tronçons d’environ 3 cm d’épaisseur et les mettre dans un saladier avec la farine. Touiller pour bien enrober chaque morceau de poisson.
Mettre 1cm d’huile à chauffer à feu vif dans une sauteuse.
Quand l’huile est chaude, bien secouer l’excédent de farine de chaque morceau de poisson et le déposer délicatement dans la poêle. Laisser dorer avant de retourner, toujours aussi délicatement, pour dorer chaque face.

Pendant ce temps, préparer une assiette avec plusieurs épaisseurs de papier absorbant.

Hacher ensemble, au mixeur ou au couteau, les feuilles de persil, l’oignon nouveau, l’ail pelé et dégermé. Ajouter le zeste du citron, mélanger, réserver.

Quand le poisson est bien frit de partout, le déposer sur le papier absorbant, saler.

Réchauffer très rapidement le cas échéant les spaghettis (il ne faut pas que le poisson ait le temps de refroidir !) et ajouter la quasi totalité de la persillade au citron, faire sauter pour mélanger et déposer dans les assiettes.
Ajouter le poisson, saupoudrer du reste de persillade, arroser d’un filer de jus de citron et manger bien chaud !

Le secret : l’huile doit être très chaude pour que le poisson soit bien croustillant dehors et moelleux dedans.

Bon appétit !

Version imprimable

Advertisements

6 réflexions au sujet de « spaghetti à la persillade citronnée, merlan poêlé en tronçons »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s