soupes

minestrone vert de quinoa aux légumes

Enfin, il fait beau, très beau, même… Pourvu que ça dure ! 😉
Les soirées restent par ailleurs agréablement fraîches, et c’est bon de se réhydrater tranquillement avec une soupe estivale pleine de bonnes choses… Une soupe que j’ai décidé d’appeler « minestrone » car elle contient le principe du minestrone, c’est à dire un bouillon aux légumes en morceaux agrémenté d’une céréale (pâte), d’une légumineuse (gros haricot sec), de basilic et d’huile d’olive.

Pour cette sorte de minestrone parfumé, afin qu’il soit totalement santé et végétarien, j’ai utilisé des légumes (courgettes, oignon, haricots verts, petits pois), une céréale (ou assimilé : le quinoa), une légumineuse (la fève, fraîche ou surgelée), et une bonne huile d’olive pour une touche d’oléagineux. J’avais pensé ajouter des asperges vertes fraîches mais je n’en ai pas trouvé de belles, de la tomate et un peu de carotte mais je n’avais pas envie de mettre une couleur autre que le vert synonyme pour moi de détente et de paix, et des fonds d’artichauts poivrade surgelés qui sont restés dans le congélateur : je n’avais plus de place dans la casserole ! lol ! Le basilic apporte ce parfum inégalable et irremplaçable, sans parler de ses vertus pour la santé.

Alors franchement, y’a pas de mal à se faire du bien, non ?

Minestrone vert de quinoa aux légumes

Pour 4 personnes en entrée, 2 personnes en plat unique

Prêt en 30 minutes !

70g quinoa blanc
2 oignons nouveaux (oignon botte)
1 blanc de poireau
2 branches de céleri
4 gousses d’ail
1/2 courgette
165g petits pois écossés (frais ou surgelés)
180g fèves écossées et pelées (fraîches ou surgelées)
2 poignées de haricots verts déjà cuits et recoupés en 2
1 petit bouquet de basilic
1 cube bouillon de légume (si possible sans sel)
QS huile olive, sel, poivre, quelques gouttes d’une huile d’olive si possible particulièrement bonne, quelques pépites de fleur de sel ou éclats de sel de Maldon (ça croque, ça sale et ça fait joli !)

Rincer, égoutter le quinoa et préparer les légumes :
Émincer l’oignon, le poireau, le céleri
Peler et écraser l’ail
Couper la courgette en 4 dans la longueur et ôter la partie qui contient les graines si les graines sont un peu développées.
J’ai obtenu :
100g de mélange oignon poireau céleri
150g de mélange courgette ail
Et j’ai oublié de peser mes haricots. Bon.

Mettre la bouilloire à bouillir.

Chauffer 3 csoupe d’huile d’olive dans une casserole et y faire revenir à feu moyen le mélange oignon poireau céleri, sans coloration.

Quand au moins les oignons et le céleri sont devenus transparents, ajouter le mélange ail courgette et laisser revenir en remuant souvent.

Ajouter le quinoa et remuer, remuer, jusqu’à ce que tous les grains soient bien enrobés.

Ajouter environ 1 litre d’eau bouillante et le cube de bouillon.
Porter à ébullition et laisser mijoter tranquillement sans couvrir de façon à voir la cuisson du quinoa. Au premier petit germe blanc qui apparaît franchement (ou presque le premier, c’est à dire à environ 10 minutes de cuisson), ajouter les petits pois et les fèves,

et terminer la cuisson.
Rajouter de l’eau s’il en manque.
Pendant ce temps, ciseler finement le basilic en réservant quelques petits feuilles pour la déco.
C’est cuit au bout de 5 minutes environ de reprise de l’ébullition : le quinoa doit avoir tous ses petits germes sortis, et les petits pois et les fèves doivent être cuits mais encore fermes. Ajouter les haricots verts juste pour les réchauffer puisqu’ils sont déjà cuits.

Hors du feu, goûter et rectifier l’assaisonnement.
Ajouter le basilic ciselé,

mélanger, répartir immédiatement dans les assiettes ou les bols. Déposer quelques gouttes d’huile d’olive à la surface, saupoudrer quelques cristaux de sel, ajouter les feuilles de basilic réservées pour la déco.

Un régal tout simple et tellement parfumé…

Je me suis tâtée à ajouter un peu de parmesan… Avec des pâtes, oui, avec du quinoa… Je n’en ai pas mis, mais cela aurait été possible.

Mon Nomamoi, quand je lui ai présenté son bol fumant, a quand même décrété que franchement, ce n’était pas une bonne idée de manger une soupe chaude en été… Ce à quoi j’ai répondu que c’était sans doute pour cela qu’on buvait du thé à la menthe brûlant, qu’on dégustait des tajines, des couscous ou des currys bien chauds dans les zones les plus chaudes de notre planète… Arguments gentiment fournis par quelques fidèles lectrices et lecteurs lors d’un précédent billet où c’est moi qui me plaignais de manger un ragout (un tajine si je me souviens bien) alors qu’il faisait très chaud… Ça devait être en mars ou en avril… Depuis on s’est caillés ! Et à l’heure où je rédige cet article, il fait soleil depuis 2 jours consécutifs… Ce n’est pas normal ! lol !

Bon appétit !

Version imprimable

Publicités

7 réflexions au sujet de « minestrone vert de quinoa aux légumes »

    1. @Clemence : ici aussi c’est pas terrible à nouveau… Pfff; si seulement on pouvait avoir un vrai été en juillet et aout pour compenser !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s