desserts

crumble prune – façon speculoos

Il y a 2 semaines environ, je suis passée sous les 2 pruniers de mon jardin. Une seule reine-claude accrochée au premier… Mes lectrices et lecteurs sur Facebook ont pu contempler cette merveille dorée, juteuse et sucrée, certes, mais unique… Sur le second par contre, une très belle quantité de quetsches… qui commençaient à se ratatiner comme des pruneaux et à se couvrir de petites têtes d’épingle de moisissures… J’ai cueilli tout ce que j’ai pu, mûr ou pas mûr, et soigneusement éliminé tout ce qui pourrissait.

il m’est resté 2 beaux saladiers bien pleins comme celui-ci :

Comme j’avais vu passer sur Facebook de superbes crumbles prune-speculoos hyper tentants, je me suis prise au jeu et j’ai décidé de tenter ma propre version.

Ce que vous ne savez sans doute pas, c’est que ça fait 2 ans que j’essaie de faire des Bastogne à la maison… enfin plus exactement je recherche le goût des speculoos avec la consistance des Bastogne. Pour le goût, c’est assez facile à obtenir, mais la consistance, alors là c’est autre chose… Donc depuis 2 ans je teste de temps en temps une nouvelle recette de speculoos, toujours dans le but de m’approcher des Bastogne que j’aime tant, sans jamais y arriver. Du coup, je me suis dit que j’allais faire d’une pierre deux coups : faire un super crumble et en même temps tenter un nouvel essai de Bastogne avec les restes de pâte.

Je n’ai jamais été aussi près des Bastogne qu’avec ce dernier essai.

Pourtant je ne publierai aujourd’hui que le crumble : je m’approche de plus en plus de ma cible, mais j’en suis encore un poil trop loin.

crumble prune – façon speculoos

Faut quand même que je vous raconte autre chose…
Pour ce crumble, j’ai, comme vous pouvez vous en douter, coupé chaque prune en deux pour la dénoyauter… Eh bien 99% de mes quetsches étaient véreuses… J’ai pris le temps de faire le premier saladier, je n’ai même pas récolté de quoi remplir le fond de mon plat, j’ai dû ajouter des prunes violettes du commerce, et d’énervement devant le gâchis et le temps perdu, j’ai jeté rageusement le contenu du deuxième saladier à la poubelle… 😥

Cette recette est un mélange basé sur de nombreux essais de spéculoos/Bastogne !

Pour 6 à 8 personnes, soit un plat à gratin de belle taille ou 2 petits.

125g beurre bien froid + un peu pour le moule
25g mélasse noire
60g vergeoise brune
65g cassonade
175g farine T65
1 gousse de vanille
1 ccafé de 4 épices
1/2 ccafé gingembre en poudre
2 ccafé cannelle moulue

QS prunes (pour moi un mélange de quetsches et de grosses prunes violettes)

J’ai fait ce crumble plusieurs fois, toujours avec des prunes car c’est un fruit qui va divinement bien avec les épices, mais aussi combinés avec d’autres fruits de saison : des morceaux de pêche, des mûres et des framboises du jardin, le tout bien mélangé.

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.

Beurrer généreusement un plat allant au four.
Préparer les fruits et les mettre dans le moule.

Dans un mixeur à couteau genre magimix mettre tous les ingrédients (sauf les fruits !), mixer par pulses pour obtenir du sable, et continuer à pulser pour que le sable commence à s’agglomérer en grumeaux un peu plus gros, de la taille de grains de maïs. Verser sur les fruits.

Enfourner et cuire à 180°C chaleur tournante 40 à 45 minutes, surveiller : tous les fours sont différents. D’ailleurs le mien commence à donner quelques signes de faiblesse, sa température n’est plus très fiable ni stable… Il n’a que 8 ans pourtant… Enfin bon. Passons. Avec la même consigne affichée par le four, j’ai eu quelques crumbles parfaits, dont celui qui a été photographié par un jour de beau temps sur la terrasse,  et un autre quelque peu cramé…

Deux fois, il m’est resté de quoi former environ 4 faux-Bastogne sur une plaque à pâtisserie… J’ai eu quelques soucis avec leur cuisson… La première fois, il a fallu les recuire tellement ils étaient mous, la deuxième fois ils ont brûlé… Va comprendre, Charles !

Bref.
Ne passez pas à côté de cette recette 100% de saison ! Le crumble est croquant à souhait, bien parfumé mais sans excès : la vanille arrondit les aspérités des autres épices ! Les fruits sont généreusement sucrés et acides à la fois… Pas besoin de leur ajouter du sucre en poudre, ils en sont naturellement gavés. Et en cuisant, ils rendent un jus rouge rubis sirupeux à se rouler par terre !

Bon appétit !

Version imprimable

Advertisements

12 réflexions au sujet de « crumble prune – façon speculoos »

  1. Ma pauvre bibiche,je peux comprendre ta déconvenue;( sans parler du travail).
    Cette année,les fruits n’ont pas tenu leurs promesses.
    Courage, tu fais tellement de bonnes choses.
    Bises de mon petit coin lénifiant avec les petits oiseaux pour compagnons. Chris

    1. @Clémence : merci Clémence. Les fruits n’auront pas été top cette année en effet. La moitié des cerises ont pourri à cause de l’humidité. Abricots au top. 1 seule reine-claude (heureusement parfaite), et les quetsches à 99% véreuses. Les framboises de début d’été très petites mais délicieuses. La remontée des framboisiers en fait des énormes, mais les limaces les ont mangées avant moi. Les mûres vont pourrir. Les poires nombreuses sont extraordinaires. Les 3 pommes du pommier ont été mangées par les guêpes et les fourmis, je ne les ai pas cueillies à temps, ma faute. Les figues (qui sont des tardives, quelle idée à Lyon ?) vont toutes pourrir vu la flotte qu’on se prend, et mon cognassier est très malade, je pense qu’il va crever, chose absolument incroyable, le cognassier étant le fruitier le plus résistant de ma région…
      Des fruitiers sans traitement de nos jours… 😥 Où sont passées les variétés anciennes, peu rentables, certes, mais résistantes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s