plats

dahl de pois cassés jaunes à la courge butternut

Depuis que je suis tombée dans le chaudron magique qu’est ce livre consacré à la cuisine ayurvédique, je n’arrête pas d’y penser et d’y trouver des recettes comme j’aime, savoureuses et goûteuses, avec plein d’épices, ça me rappelle la cuisine indienne que Malini nous faisait à Maurice, et je me crois à nouveau au Paradis ! 😉

L’avantage de cette cuisine c’est qu’elle est parfaitement santé… Pas forcément détox, mais franchement santé ! La diversité des légumes et légumineuses, l’utilisation de laitage (panir), la présence de féculents, l’association à une céréale (quasiment toujours du riz, donc à nous de veiller à varier avec par exemple du mil ou du quinoa pour ne citer que ces deux-là, même si ça nous éloigne franchement des Indes !) pour toujours avoir une ration de protéines même si ces dernières sont d’origine végétale. Tiens d’ailleurs, il est important de préciser que la cuisine ayurvédique n’est pas spécifiquement végétarienne, même si c’est surtout comme cela qu’on la connaît. C’est moi qui choisis de vous présenter des recettes végétariennes, non pas que je le sois, mais simplement parce que j’ai de plus en plus de mal avec la viande rouge que je ne digère plus et ne consomme plus que très rarement maintenant sous forme d’une superbe tranche bien épaisse et saignante un midi de WE ou lors de fêtes ! C’est pour cela que sur mon blog vous trouvez principalement désormais des recettes sans viande rouge, voire carrément végé !

Et puis la cuisine ayurvédique recommande l’utilisation exclusive de produits frais… Alors bon, c’est vrai que je privilégie toujours les produits frais, mais quand même, je ne vais pas faire mes courses tous les jours… Moi qui aime beaucoup mon frigo et mon congélo, inutile de vous dire que j’apprécie cette cuisine pour bien des raisons et que je n’adhère pas totalement à ses principes… 😉

Mais bon, je m’éloigne. Revenons à notre recette du jour :

dahl de pois cassés jaunes à la courge butternut

dahl-pois-casses-jaunes-butternut-01

Pour 2 personnes

Trempage des pois 12h à prévoir.

Matériel : cocotte minute, sinon prévoir environ 1h pour cuire les pois cassés à la casserole

100g de pois cassés jaunes (ou autre pois typiquement indiens, dans la recette d’origine, ce sont des chana dal, des pois chiches secs)
1/2 butternut (ou l’équivalent en une autre sorte de courge, les beaux potirons d’hiver vont parfaitement)
1 ccafé mélange ail-gingembre (ou 1 grosse gousse d’ail et environ 2cm de gingembre, pelés et râpés)
1 petite poignée de feuilles de curry (facultatif)
1 piment rouge langue d’oiseau – facultatif – (mon plant de piment a fini de donner, il faudra attendre l’été prochain pour en avoir de nouveau. Mais mon congélo est mon ami, et j’ai plein de piments rouges du jardin congelés !)
1 feuille de laurier
1/4 ccafé curcuma
2 csoupe jus de citron
1/2 ccafé graines de moutarde
1 ccafé graines de cumin
2 pincées de sucre roux bio
QS huile végétale neutre, sel, poivre noir du moulin, coriandre en feuilles pour décorer
Servir avec une céréale vapeur : riz basmati

dahl-pois-casses-jaunes-butternut-02

La veille au soir pour le midi ou le matin pour le soir, rincer puis mettre à tremper les pois pour une douzaine d’heures.

Environ 45 minutes avant le repas, rincer à nouveau les pois et les mettre dans la cocotte minute avec une feuille de laurier et couvrir d’eau à un peu plus d’un cm au dessus du niveau des pois. Compter environ 15 minutes après que ça commence à siffler. Il est important de bien connaître votre cocotte minute : certaines ont plus besoin d’eau que d’autres, une info importante si vous ne voulez pas faire tremper votre pauvre cocotte toute une nuit avec du produit pour lave-vaisselle… Oui, ça sent le vécu, je sais… 😄

Pendant ces 15 minutes, préparer la courge (peler, ôter les graines, couper en cubes de la taille d’une bouchée), émincer finement le piment (le cas échéant), préparez votre mélange ail-gingembre si vous n’en avez pas du tout prêt et rassemblez vos épices, puis attaquez la cuisson de la courge.

Dans une sauteuse ou une poêle-wok, chauffer environ 1 csoupe d’huile et y mettre à griller les graines de moutarde et de cumin. Quand elles commencent à sauter ou que vous entendez des petits crépitements, ajouter l’ail et le gingembre pour les roussir légèrement. Ajouter ensuite le piment, le curcuma et les feuilles de curry (le cas échéant), mélanger quelques secondes et ajouter les cubes de courge. Bien mélanger, saler, ajouter éventuellement 1 csoupe d’eau (ou de bouillon, voir plus bas *) puis couvrir et mijoter à feu doux-moyen jusqu’à ce que la courge soit cuite mais encore ferme.

*Il y a de bonnes chances que la cuisson des pois soit terminée quand vous cuisez la courge. Donc si la cuisson est finie et que vous avez la possibilité d’ouvrir votre cocotte minute, n’hésitez pas à utiliser de préférence le bouillon de cuisson des pois plutôt que de l’eau… Et profitez-en pour vérifier que les pois sont cuits : tendres à point, pas grand chose à faire pour les écraser en purée… Sinon, remettez-les à cuire un peu plus.

Ciseler enfin quelques feuilles de coriandre (ou faites confiance à Mr P… 😉 Mais c’est quand même pas aussi bon que frais…)

Quand tout est cuit, rassembler dans la sauteuse, et décider si ce sera une soupe ou un plat… Donc ajoutez ou non l’eau de cuisson des pois ! Moi j’aime bien utiliser mon dahl comme une sauce sur le riz nature, mais en principe un dahl c’est plutôt une soupe, même si ça solidifie en refroidissant… Et puis mon Nomamoi me fait la tête dès que je prononce le mot soupe, alors ça n’aide pas… 😉 Donc il est rare que mon dahl soit servi en soupe chez nous !

Terminer avec d’abord un peu de sucre, 2 bonnes pincées suffiront, puis un filet de jus de citron et un bon peu de poivre noir du moulin, mélanger,  et servir de la façon adaptée : pour moi, une assiette avec le riz vapeur nature au fond, le dahl dessus, et le tout saupoudré de coriandre finement ciselée.

dahl-pois-casses-jaunes-butternut-04

Bon appétit !

Version imprimable

Advertisements

6 réflexions au sujet de « dahl de pois cassés jaunes à la courge butternut »

    1. @GUDEFIN ALAIN : plus exactement, c’est une recette santé. Le mot régime est banni chez moi, sauf pour raisons médicales, et donc dans mon cas, seul le cholestérol a le droit de me faire utiliser ce mot. Et je pense que ce qui manque surtout, c’est un oléagineux… Peut être quelques noix de cajou ou cacahuètes torréfiées à sec ? D’ailleurs, ça apporterait une consistance intéressante et comparable au croustillant que vous citez. Merci pour cette belle idée !

  1. Ce me dirait bien d’en manger de ton dahl !!!
    Je ne connaissais pas les pois cassés jaunes… à découvrir !

    La butternut est aussi très bonne râpée crue, comme tous les cucurbitacées d’ailleurs !

    Bises.

    1. @CClaudia : J’aime bien décorer mes plats à base de butternut avec un tout petit peu de butternut râpée, ça croustille, c’est frais et sucré, c’est idéal !
      Les pois cassés jaunes, on ne les trouve malheureusement pas en magasin bio (enfin pas par chez moi en tout cas…) je vais en magasin « exotique » (indien principalement) pour en trouver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s