sorties

repas aux Cèdres à Granges les Beaumont (26)

Bonjour à toutes et tous !

Me revoici après 2 mois de silence ! Je remercie mes lectrices et lecteurs qui se sont inquiétés pour moi, ainsi que celles et ceux qui m’ont gardé fidélité et attendue sereinement… Je vous rassure : tout va bien ! Ces deux derniers mois ont simplement été tellement chargés en activités diverses et variées que je n’ai tout simplement plus eu une minute à consacrer à mon blog. Je vais reprendre mes publications, mais à un rythme certainement moins stable qu’auparavant, c’est pourquoi je vous recommande, si vous le souhaitez, de vous abonner au service de notification automatique de publication pour être prévenu(e) par email lors de la sortie d’un nouvel article. Vous trouverez ce service dans la colonne de droite, rubrique « s’abonner », c’est gratuit et on peut aussi se désabonner par ce même outil ! 😉

Pour reprendre en beauté, je souhaite vous raconter en images ce repas dominical auquel mes parents nous ont conviés… Un restaurant étoilé situé à 1h15 (environ !) de Lyon. Un trajet d’autoroute que je connais bien puisqu’il s’agit, venant de Lyon, de prendre la sortie « Tain l’Hermitage », haut lieu du chocolat : c’est là que j’ai eu la chance de faire de nombreux stages, à l’école du grand chocolat Valrhona ! D’ailleurs, c’est du chocolat Valrhona que nous trouverons au dessert : aux Cèdres, on sait tirer parti de toutes les merveilles de la région !

Repas aux Cèdres à Granges les Beaumont

Pour rejoindre la salle depuis le parking privé où nous avons garé la voiture, nous traversons un petit jardin que j’ai jugé très surprenant… Des poiriers palissés délimitent l’allée… Les plate-bandes sont couvertes d’herbes aromatiques… Aurons-nous des poires et des herbes dans le menu ? Vous le découvrirez bientôt !

Voici le menu que nous avons choisi :

les-cedres-01

Et le voyage commence… avec les amuse-bouche : un mini croque-monsieur croustifondant tout chaud, une petite tartelette de saumon mariné à la badiane, crème fouettée au wasabi et pluche de citron vert, et enfin une cuiller de petits champignons boutons à la grecque, feuille de coriandre.

les-cedres-03

Ça commençait fort !

Sur la table, du pain à l’épeautre exceptionnel :

les-cedres-02

et un beurre au sel de Guérande et baies roses auxquels nous avons fait honneur :

les-cedres-05

il y avait d’autres styles de pain, mais celui-ci était tellement parfait que je n’ai même pas cherché à goûter les autres.

Arrive ensuite une mini verrine de vichyssoise d’asperge avec sa petite pointe d’huile d’olive et de tout petits croutons délicieusement croustillants et caramélisés… Une paille pour boire la soupe… et une cuiller pour bien racler le fond de la verrine sans se faire remarquer… 😉

les-cedres-04

Et le repas n’est même pas encore commencé… Avec un préambule de cet ordre, l’entrée en matière devrait être fort généreuse en goûts et couleurs… Eh bien oui ! Les St Jacques à la plancha, les pointes d’asperges vertes, les petits choux élancés et la vinaigrette aux brisures de truffe sont apportés avec une petite fleur qui m’était totalement inconnue : la bourrache au goût de concombre très marqué, et, paraît-il, d’huitre, mais ça je ne l’ai pas distingué alors que mon Nomamoi (qui a le palais plus fin que moi) l’a bien remarqué, lui ! En plus c’est très bizarre, mais quand je regarde ce que dit mon ami Google sur la bourrache, il semble que ce soit la feuille qui goûte le concombre tandis que la fleur goûte l’huitre !!! Peut-être que j’avais déjà trop bu ? 😉

les-cedres-06

J’ai fait une photo de cette petite fleur violette aux accents presque noirs de très près, malheureusement elle est complètement floue, je ne vous infligerai donc pas cette vision déprimante. Si vous cherchez des recettes avec de la bourrache, voyez donc par ici (clic) !

Nous continuons avec cette arche de crevettes grillées sous laquelle passe une tranche de tomate confite flottant sur une rivière de bouillon de coco tarbais au lard grillé, décorée d’une petite feuille de coriandre si je me souviens bien. Oh My God ! Ce bouillon  !

les-cedres-07

Arrive ensuite, tout en contraste, sur une assiette noire au relief travaillé, le bar blanc nacré de rose, le poireau à peine crémé teinté de vert, le citron pâle, tandis que le noir de l’assiette est rappelé par la petite quenelle de caviar de hareng. Un petit brin d’aneth termine le tableau. Là encore, nous restons sans voix…

les-cedres-08

Et puis, parce qu’il fallait bien que ça arrive, une photo floue ! Bon ça tombe bien, il n’y a pas grand chose à regarder, c’est du blanc sur blanc…

les-cedres-09

On nous annonce un sorbet, et il faut deviner à quoi il est !!!!! Nous avons eu beau goûter, regoûter, regretter qu’il n’y en ait pas plus, pas moyen de savoir ce que c’est. Nous hésitons entre le fenouil et la bergamote… Je vous interdis de vous moquer : c’était du cyprès de Provence !!!!! Si cela vous donne des idées, sachez qu’on trouve de l’huile essentielle de cyprès de Provence, ainsi qu’un hydrolat, dans le commerce ! 😉
Heureusement, la suite du repas n’était pas liée à la réussite de cet examen gustatif… 😉

Nous poursuivons donc avec la raviole de fois gras lovée dans la mousse aérienne d’ail doux sous laquelle nous découvrons, bien cachés, des petits mousserons au jus… Au jus de quoi, tiens ? Je dirais canard, mais je n’en mettrais pas ma main au feu ! Ce jus se mêle à la crème d’ail, le gras du foie s’écoule quand on mange les ravioles, je n’en dirai pas plus, c’est inexprimable. Ah si, j’en dirai plus : c’est une petite feuille de cerfeuil qui décore les assiettes !

les-cedres-10

A ce moment-là, soyons clairs, nous avons commencé à desserrer les ceintures…

Le dernier plat arrive. Si nous avions petit à petit monté en puissance des saveurs depuis le début du repas, nous arrivons là à l’ultime conclusion du goût : agneau rôti au thym, jus réduit… On ajoute une tomate confite, une gousse d’ail confite (rhâââââ j’en rêve encore) sur un trait de tapenade, un samossa à l’épaule d’agneau confite et au citron aux accents très méditerranéens… Et on contre balance avec la mousseline d’artichaut dans laquelle trempe une rondelle d’oignon frit… Une superbe fleur de thym toute fraîche termine le tableau. Car c’est un tableau, c’est indéniable !

les-cedres-11

J’avoue que nous attendons le fromage avec impatience. Non pas que nous ayons encore faim, mais plutôt parce que le fromage redonne du peps et de l’appétit à ceux qui le mangent… Un bon morceau d’un fromage puissant et hop, l’énergie revient ! Et bien entendu c’est pour cela que quand on nous a proposé soit le fromage blanc, soit le plateau de fromages affinés, soit une préparation de fromage blanc aux herbes aromatisée à l’huile de colza grillée, nous avons tous voté pour ce dernier choix ! Oublié le fromage puissant genre Roquefort ! lol !

les-cedres-12

Aneth, brins de ciboulette, baies roses et poivre colorent cette préparation servie avec des mouillettes soigneusement grillées… Au passage, je note ces jolis petits pots de porcelaine qui rappellent immédiatement l’emballage du célèbre « petit suisse »…

Notre pré-dessert sera cette quenelle de sorbet à la poire niché dans une compte de poire à la vanille et de fenouil confit…  La petite feuille, c’est de la pimprenelle ! Qui a le goût de noix et de melon. Bon, là encore, j’ai un zéro pointé, le melon OK, la noix… Bref.

les-cedres-13

Puis arrive le « vrai » dessert… Quelle présentation originale !

les-cedres-14

J’enlève la verrine pour mieux voir dessous : c’est le « plan » du dessert ! J’ai trouvé cette idée géniale !

les-cedres-15

Vous avez lire aussi bien que moi, donc je complète juste en mentionnant la petite noisette caramélisée et la feuille de menthe.

les-cedres-16

Je vous avouerai bien honnêtement que cette glace m’a réconciliée avec la fève Tonka… J’avais découvert cette fève au tout début de mon blog, en octobre 2006, je l’avais réutilisée ensuite avec bonheur selon les conseils de Mamina, puis j’avais essayé une mousse au chocolat à la fève Tonka qui m’avait dégoutée de cette noix… Car quand on en met trop, c’est carrément infect, et j’en avais indéniablement trop mis… Je n’avais pas retouché la tonka depuis 2007, c’est dire !

Et voilà que je découvre stupéfaite que ce n’était pas le « vrai » dessert… Une nouvelle assiette arrive !

les-cedres-17

Le sorbet framboise, un framboisier revisité…

les-cedres-18

Il s’agit d’une génoise ultra fine sur laquelle se place d’abord de la gelée de framboise, puis un crémeux à l’anis vert (pas senti le goût de l’anis du tout, je pense que je devais vraiment saturer à ce moment-là !!!) et le tout surmonté de framboises fraîches dans le creux desquelles il y avait une goutte de je ne sais quoi… Et en déco, saupoudrées d’un nuage de sucre glace, quelques petites feuilles d’une sorte de mini-cresson… Si vous connaissez son nom, n’hésitez pas à me le donner !

Ce fut ensuite le moment du café, moi je me suis rabattue sur une petite infusion digestive… 😉 Et j’ai fort bien fait ! Ce n’était pas un sachet, c’était tout un ensemble de graines qui infusaient dans le panier spécial de la théière… Quel bonheur !
Quelques mignardises pour faire passer tout ça, au cas sans doute où nous aurions eu encore faim… 😉

les-cedres-19

Macaron pistache, chou au chocolat et tartelette fraise.

Voilà, il ne nous restait plus qu’à rentrer en devisant gaillardement de ce que nous ferions pour le dîner du soir… 😉

Ne me demandez pas les prix, nous étions invités (merci Maman, merci Papa !)

Les coordonnées du restaurant (2 étoiles au Michelin) :
Les Cèdres Restaurant
Jacques et Jean-Paul Bertrand
26600 Granges-lès-Beaumont
(33)475715067
fermé les lundis et mardis
site web : http://www.restaurantlescedres.fr/restaurant_les_cedres_drome_fr.html

Pour info : la rédaction de cet article (incluant le retravail des photos) m’a pris 4 heures. Et les frères Bertrand, combien d’heures de conception, de tests et de réalisation ?  Je souhaite que les personnes qui copient les recettes des autres ou publient leurs photos sans citer ni mettre le lien vers leur source prennent bien conscience qu’il s’agit d’un manque de respect total. Imaginez-vous que je puisse publier ces photos en me les attribuant, sans préciser qu’il s’agit du restaurant les Cèdres ? Oui, bon, indépendamment du fait que si vous me connaissez, vous savez que je suis totalement handicapée de la déco, donc on ne risque pas de confondre ! 😉
Je précise également que cet article n’est pas une publicité, je n’ai rien reçu et n’attends rien en retour, je ne suis pas critique gastronomique et ne souhaite pas être considérée comme telle, je veux juste raconter en image ce repas et en garder ainsi le souvenir le plus complet possible.

Advertisements

10 réflexions au sujet de « repas aux Cèdres à Granges les Beaumont (26) »

  1. Bon retour, avec un jour de retard lol ! Je déconne, juste pour te faire remarquer que je me souviens que nous avais parlé du 3 juin au plus tard ! Rire ! Oui oui, je te surveille ^ ^ !
    En tous les cas, ravis de te relire !
    Bon, il est 11H30 alors autant dire que ton compte rendu met en alerte mes papilles pour le repas du midi même si il sera bien pauvre à coté de ça !

    Bon mardi !

    1. @Z : tu me fais trop rire ! Noter que j’avais parlé du 3 !!!!! Extra ! Je te rassure, moi non plus je ne mange pas comme ça… 😉 Bon app’ !

  2. Bonsoir Belle Dame..
    Tu démarres fort pour des retrouvailles. En tout cas cela fait plaisir de te lire à nouveau.
    J’ai toujours divinement bien mangé dans le 26.Les restaurateurs dans le 06 ne leur arrivent pas à la cheville, et c’est bien triste pour nous. Même en y mettant le prix, je puis t’assurer que les mets sont loin d’être aussi travaillés.
    Je suis heureuse pour vous tous, car cette journée restera dans vos mémoires.
    Bien amicalement Chris 06

    1. @chris06 : Oh oui, on va s’en souvenir longtemps ! C’était vraiment mémorable, la présentation comme des tableaux, les odeurs, les saveurs (dans l’ordre d’apparition ! 😉 ), vraiment, tout était top.

  3. C’est un très bon restaurant avec un cadre très agréable ! J’ai eu la chance d’y passer dans le cadre de mes études il y a un petit bout de temps !!!
    T’étais pas loin de chez moi !

  4. nous avons découvert complètement par hasard ce restaurant il y a 2 ans, la maison jusqu’au parking ne laisse rien soupçonner. Le jardinet commence à poser une ambiance puis l’accueil, l’apero et les amuses gueules à n’en plus finir dont la fameuse fleur de bourrache …qui m’a fait découvrir ce blog.
    Très belle table, comme on avait pas prévu de se faire un 2 étoiles, on s’etait alors limités mais quelle surprise de haut vol cette belle et délicieuse gastronomie.
    Ils méritent plus que le détour, que nous avons fait par hasard

    1. @Dacqui : Merci pour ce commentaire. En effet, une grosse difficulté pour une blogueuse comme moi tient au fait qu’on fait un repas un jour dans un restaurant donné, mais ensuite, pendant de nombreuses années, cet article reste inchangé sur le blog alors que le restaurant, lui, va vivre sa vie, évoluer, changer, fermer, changer de propriétaire/de chef, bref le restaurant peut changer tandis que l’article, lui, est une « photo » à un instant « t » passé… Mes lectrices et lecteurs seront contents d’apprendre que ce restaurant est toujours super en 2014 !

  5. Bonjour
    En quelques mots un festival des saveurs
    Nous fêtons notre mariage et c’est avec le plus grands des délices que nous découvrons ce restaurant donc avec un cadre splendide, une restauration digne de renom. Cerise sur le gâteau un des frères jean-paul nous a fait visiter les lieux.
    Bien à vous tous et surtout ne manquez pas le passage de ce fabuleux restaurant.

    1. @Profphil : merci pour l’info. En effet, c’est toujours délicat de parler d’un restaurant sur un blog. Il peut s’écouler plusieurs années entre le moment où le billet est publié et celui où un lecteur, en le lisant, prend la décision d’aller manger dans ce restaurant. Et bien des choses peuvent se passer, des étoiles se perdre (ou au contraire apparaître), bref un billet sur un blog n’est qu’une « photo » à l’instant t…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s