accompagnements

blettes à la tomate

Après la série aubergines causée par la production « massive » (à mon échelle…) de ces légumes-fruits dans mon jardin, voici la série blettes…  J’avais en effet semé aussi des blettes multi colores.

Pas grand intérêt à l’aspect multi colore de ces cardes : les couleurs s’estompent à la cuisson.

Les blettes, c’est une carde que j’adore, surtout depuis qu’on m’a expliqué qu’il suffisait de couper les côtes aux ciseaux, sans perdre du temps à les peler… J’avoue que ça a changé ma vie… (oui je sais j’exagère un peu… 😉 )

Je mettrai à la fin de ce billet mes autres recettes favorites de blettes, mais en attendant découvrons ces

blettes à la tomate

blettes-tomate-09

J’avais quasiment 2 kilos de blettes arrivées à maturité (belle taille de côtes), et les limaces ou autre bestioles commençaient à dévorer les feuilles, j’ai donc cueilli une belle quantité. J’ai décidé de tout cuisiner à la tomate et de voir ce que je pourrais faire avec les restes. En effet, quand on a un blog, on ne peut pas refaire plusieurs fois la même chose, alors même si certaines recettes passées avaient tous les suffrages à la maison, il fallait bien que je change.

Pour un peu moins de 2 kilos de blettes, j’ai mis :
de l’huile d’olive
2 gros oignons (vraiment GROS !)
1 tête d’ail (oui oui, une tête !)
2 petits piments langue d’oiseau – 1 rouge et 1 vert – mais c’est facultatif, si vous craignez, mettez-en moins. Ou pas du tout.
1 belle branche de thym frais, bien garnie,
2 feuilles de laurier,
1 boite 400ml de pulpe de tomate et une brique de 500ml de coulis de tomate (il ne me restait qu’une boite de pulpe sinon j’en aurais mis 2 et pas de coulis en brique)
sel, poivre

J’ai commencé par préparer mes blettes, c’est à dire séparer le blanc (multi colore) du vert. J’ai coupé les côtes en petits morceaux, aux ciseaux. Des morceaux bien plus petits que ce que je fais d’habitude car je voulais les cuire à l’étouffée avec ail et oignon plutôt que de précuire à l’eau une vingtaine de minutes comme je le fais habituellement.

C’est beau, quand même, hein ?

blettes-tomate-01

J’ai pelé et haché mes oignons en gros cubes (alligator, 1cm)
J’ai pelé dégermé et haché l’ail (alligator mini)
J’ai haché les piments (alligator mini)

Dans une sauteuse anti adhésive possédant un couvercle, j’ai mis les oignons à colorer très légèrement dans un peu d’huile d’olive sur feu moyen. Quand ça a commencé à colorer, j’ai ajouté ail et piment et laissé colorer un peu plus en mélangeant régulièrement pour pas non plus que ça brûle. J’ai ajouté mon laurier et mon thym.

blettes-tomate-02

Quand la couleur a été assez dorée et surtout assez régulièrement répartie, j’ai ajouté mes côtes coupées. J’ai salé un peu, mélangé et couvert, tout en baissant le feu pour que ça cuise à l’étouffée sans brûler.  J’ai soulevé le couvercle et mélangé de temps en temps pour vérifier la cuisson et m’assurer que ça n’attachait pas au fond. Je n’ai pas eu de souci mais si ça avait commencé à attacher, j’aurais ajouté 2 csoupe d’eau.

Pendant ce temps, j’ai coupé les verts en fines lanières.

Quand les côtes ont commencé à ramollir (ça prend une dizaine de minutes), j’ai ajouté les verts. Je mets 2 photos : la 1ere pour voir que les belles couleurs ont disparu,

blettes-tomate-03

et la 2eme pour montrer que ça fait pas mal de vert…

blettes-tomate-04

Mais c’est comme les épinards, dès que c’est « tombé », il ne reste plus rien…

blettes-tomate-05

J’ai ensuite ajouté les tomates et laissé mijoter sans couvrir environ 30 minutes.

blettes-tomate-06

J’ai bien sûr retiré thym et laurier, et goûté pour rectifier l’assaisonnement. Pétard, ça manquait sacrément de sel ! Et aussi de poivre, vu que je n’en avais pas encore mis du tout !

Il restait pas mal de jus de tomate, j’aurais pu cuire sur feu plus vif et plus longtemps pour en évaporer plus, mais comme j’allais servir avec du riz (et un magnifique steak !) je me suis dit que ça ferait plus de sauce pour mon riz.

blettes-tomate-07

Hi hi, on voit bien que c’est une photo prise en direct, on voit la vapeur qui se dégage tellement c’est chaud ! ^^

Qu’est-ce qui fait la différence, dans cette recette ? C’est la coloration des oignons et de l’ail. Franchement, ça change tout.

Dans mon prochain article, je vous raconterai comment j’ai cuisiné les restes… Un gratin de pâtes aux blettes à la tomate à se rouler par terre !

Je vous avais promis au début de cet article d’autres recettes avec des blettes, les voici :

Gratin de blettes presque comme ma grand-mère
lasagnes aux blettes et aux foies de volaille
quiche aux blettes
Risotto aux blettes
gratin de blettes aux pâtes et aux saucisses

Voilààààààà !

Bon app’ !

Publicités

4 réflexions au sujet de « blettes à la tomate »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s