plats

poisson au curry doux de coco

Encore un plat super rapide à faire…
Je trouve que mon blog reflète bien ma vie… Toujours aussi speed, la Cath ! 😉
Faut croire que j’aime ça… Hi hi hi !

Mon poissonnier avait de beaux morceaux de cabillaud, pas assez épais pour être qualifiés du terme « dos de cabillaud », mais bien épais quand même. Il aurait été plus facile de faire cette recette avec un poisson blanc un peu plus ferme que le cabillaud, mais en procédant avec beaucoup de délicatesse, ça se passe très bien !

poisson au curry doux de coco

sunshine-fish-curry-09

D’après une recette du magazine Good Food de Novembre 2013 : « sunshine fish curry »

matériel spécial :

  • – quelque chose pour moudre les épices. J’utilise un moulin à café que je réserve aux épices. Un mortier/pilon marchera, mais moins bien car on cherche à obtenir une consistance la plus poudreuse possible, il faudra donc pilonner longtemps ! S’il reste quelques morceaux de graines juste écrasées, concassées, ce n’est pas grave, mais il vaut mieux une poudre. Alors pourquoi ne pas utiliser directement des épices en poudre ? C’est une bonne question… 😉 Essayez, après tout, remplacez les graines par le cumin moulu et la coriandre moulue… Sans nécessairement torréfier, car torréfier une poudre à sec, c’est pas top… Même si ce ne sera pas exactement le résultat attendu, ça ne pourra qu’être très bon de toute façon !
  • une sauteuse anti adhésive ou une cocotte en fonte à la base juste large pour pouvoir y disposer tous les morceaux de poisson sans qu’ils se chevauchent. Ni trop large ni pas assez.

Pour 2 personnes

2 ou 3 beaux morceaux épais de poisson blanc ferme et sans peau. Environ 450g. J’ai pris du cabillaud. L’idéal : le lieu jaune, même s’il n’est pas d’un blanc « pur pur ». Le cabillaud, plus blanc que blanc, a tendance à se déliter mais sa chair est exceptionnelle. Et le lieu noir est… gris, donc moins beau qu’un blanc pur…
1/2 ccafé graines de cumin entières
1/2 ccafé graines de coriandre entières
1/2 ccafé curcuma moulu
1 petit oignon ou 1/2 gros oignon
200ml lait de coco (en briquette par exemple, ça évitera d’ouvrir une boîte de 400ml et de ne pas savoir quoi faire du reste.)
1 petit piment rouge langue d’oiseau (facultatif)
QS huile végétale neutre en goût, sel, jus de citron (prévoir 1 citron, mais il faut juste un petit filet très léger)
Prévoir des quartiers de citron et quelques feuilles de coriandre pour la déco.

Pour servir avec : du riz basmati vapeur, et :

épinards au sésame :
250g épinards frais
1 csoupe graines de sésame
1/4 ccafé curcuma
QS huile végétale neutre, sel, poivre noir du moulin

sunshine-fish-curry-07

Commencer par torréfier à sec les graines de cumin et de coriandre dans une poêle. Ça « pop », c’est rigolo ! Surveiller sérieusement, pour mélanger régulièrement et éviter que ça brûle. Quand ça sent bon, c’est prêt. Réserver. Il est difficile de juger sur un changement de couleur vu que les graines sont déjà un peu brunes de nature… Ne rangez pas la poêle une fois débarrassée des graines de cumin et de coriandre, vous allez y…
torréfier les graines de sésame… 😉 Celles-là au moins, ça se voit quand elles sont prêtes ! Elles commencent par devenir luisantes de gras puis elles commencent à colorer légèrement. On s’arrêtera au début de la coloration, car à trop les rôtir on les brûlerait.
Réserver séparément des autres graines.

Mixer les graines une fois torréfiées. Leur ajouter le curcuma et environ 4 pincées de sel (imaginez que vous salez vos filets de poisson dans une poêle, vous faites pareil, vous mettriez une pincée sur chaque filet et sur chaque face, non ? Donc 4 pincées) et mixez encore. Les grains de sel vont aider à finir la pulvérisation des graines.

sunshine-fish-curry-01

Placer les filets de poisson sans les chevaucher dans une assiette de taille adaptée et les assaisonner sur toutes leurs faces avec le mélange de poudres obtenu. Bien tapoter, masser, le poisson doit devenir tout jaune de partout !

sunshine-fish-curry-04

Couvrir d’un linge propre ou de film plastique et laisser reposer le temps de faire la suite.

Préparer les ingrédients :
peler et hacher finement l’oignon
ôter les pépins du piment (facultatif) et le ciseler fin fin fin

Chauffer à feu moyen une sauteuse anti adhésive ou une cocotte en fonte à la base juste large pour accueillir tous les morceaux de poisson sans qu’ils se chevauchent.
Y verser un peu d’huile.
Quand l’huile est chaude, y mettre l’oignon à fondre doucement en mélangeant régulièrement et en surveillant que ça ne colore pas trop vite.

sunshine-fish-curry-03

Cela prend environ entre 7 à 10 minutes pour que l’oignon devienne transparent et commence juste à peine à colorer.
Profitez-en pour laver, équeuter si nécessaire et essorer les épinards frais.

Quand l’oignon atteint juste le début de la coloration, placer les filets de poisson dessus en raclant bien pour ne rien laisser perdre dans l’assiette. Laisser cuire 2 ou 3 minutes sur cette face puis retourner pour cuire l’autre face à nouveau 2 ou 3 minutes. Il doit y avoir à peine un début de coloration. Si la coloration ne vient pas, montez légèrement le feu.
Pensez à manipuler le poisson avec précaution, surtout s’il s’agit de cabillaud, si fragile !

sunshine-fish-curry-05

Quand la 2eme face commence à colorer, verser le lait de coco ainsi que le piment et secouer délicatement la cocotte ou la sauteuse pour en assurer la répartition.

sunshine-fish-curry-06

Monter le feu pour amener à ébullition puis baisser à nouveau le feu et mijoter tout doucement… Normalement, le lait de coco doit affleurer le haut du poisson. S’il le recouvre, ou presque, c’est OK. Si le dessus du poisson est franchement « à l’air », il sera recommandé de couvrir la casserole pour que la chaleur cuise le dessus du poisson et il faudra sans doute le retourner encore une fois.
Cela prendra entre 5 et 10 minutes selon l’épaisseur du poisson et s’il est totalement couvert ou non.

Pendant ce temps, chauffer sur feu vif un peu d’huile dans une poêle wok ou une poêle ou un wok et, quand l’huile est chaude, y cuire 30 secondes le curcuma en remuant puis ajouter les épinards. Les faire tomber sur feu vif. S’ils rendent trop d’eau, égouttez-les dans une passoire avant de les remettre dans le wok. Terminer leur cuisson, saler, poivrer, ajouter les graines de sésame, mélanger, goûtez, rectifiez l’assaisonnement si nécessaire, réserver. C’est prêt.

sunshine-fish-curry-02

Une fois le poisson juste cuit comme il faut, goûter la sauce qui doit être très liquide pour rectifier l’assaisonnement le cas échéant, servir sur du riz basmati vapeur, verser un petit filet de jus de citron, à peine, sinon ça sera trop présent, ajouter les épinards et décorer de coriandre.

sunshine-fish-curry-10

Le secret de ce plat : la perfection de la cuisson du poisson. Pas assez cuit, berk, mais trop cuit, poueurk c’est filandreux et sec… Alors il est important de pouvoir tester la cuisson du poisson directement dans la casserole, en plantant la pointe d’un couteau qui coupe super bien pour voir à l’intérieur si la chair est blanche ou encore translucide… Avec le cabillaud, c’est un peu délicat car il va s’émietter si on le manipule… Donc je préfère dans ce cas-là avoir un morceau de poisson supplémentaire qui va me servir de test… Et quand ce n’est pas possible, je ne me casse pas la tête : je goûte mon assiette, si ce n’est pas assez cuit, je termine au micro-ondes, en général 30 secondes suffisent ! Mais chuuuut, ne le dîtes à personne ! 😉

Bon appétit !

Advertisements

2 réflexions au sujet de « poisson au curry doux de coco »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s