plats

Poulet et crevettes au riz à l’espagnole

Voici une recette rapide de plat complet, facile à faire avec les produits du placard ou du congélateur, ainsi que des produits frais faciles à conserver comme les poivrons, les oignons et l’ail.
Grâce au paprika fumé, cette « fausse paëlla » prend des accents espagnols très agréables !

Poulet et crevettes au riz à l’espagnole

poulet-espagnol-12

Traduit et adapté d’une recette du magazine Good Food de novembre 2013, « spanish chicken »

Pour 2 personnes

1 grosse cuisse de poulet déparée en 2, ou 2 cuisses de taille normale. Pour notre repas de midi, j’aurais aimé avoir un peu plus que mon pilon, donc j’aurais, je pense, dû soit utiliser 2 hauts de cuisse ou 2 petites cuisses entières. Pour un repas du soir par contre, ç’aurait été largement suffisant.
1 csoupe de farine. Il s’agit d’une mesure précise et utilisée rase : 15ml
1/2 ccafé paprika fumé piquant (ou doux si vous préférez, ou moitié-moitié) et en prévoir un peu plus pour ajuster en fin de cuisson
1/4 ccafé sel
2 grosses pincées de poivre moulu. J’ai moulu du poivre noir au moulin jusqu’à en avoir assez à mes yeux (et à mes poignets…)
1 oignon, plus exactement 1/2 énorme oignon !
2 gousses d’ail
1/2 poivron jaune
1/2 poivron rouge
1/2 tasse de riz basmati (soit 125ml)
1 tasse d’eau (2 fois le volume de riz)
1 csoupe concentré de tomate
8 crevettes surgelées crues (mais déjà cuites iront tout aussi bien)
QS huile d’olive, persil haché, sel, paprika fumé – pimenté ou non

poulet-espagnol-11

Dans un saladier un peu large, mélanger la farine, le paprika, le sel et le poivre.

poulet-espagnol-01

Y rouler le poulet.

poulet-espagnol-03

Chauffer à feu moyen un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte ou une sauteuse possédant un couvercle.
Quand l’huile est chaude, y mettre le poulet sans secouer l’excédent de farine et d’épices, mais sans l’ajouter non plus : le geste sera neutre. Laisser dorer le poulet sur toutes ses faces.

poulet-espagnol-04

Sur la photo, on voit que j’ai (bêtement) ajouté le reste de farine pour pas gâcher… Ouais, ben la farine a un peu brûlé… Ce n’est pas mauvais, ni au goût – l’amertume générée était indiscernable – ni à la santé, mais les points noirs résultants ne sont pas du plus bel effet…

Et quand je parle de dorer le poulet, il faut vraiment le dorer, et je dirai même qu’il faut en fait bien entamer sa cuisson. En effet, le riz basmati cuit en 10 minutes. Donc le poulet n’aura que 10 minutes pour terminer de cuire… Il faut donc prendre un peu d’avance sur ce coup-là. C’est pour cela qu’on effectue ce « dorage » à feu moyen et non feu vif : un feu vif dorerait plus rapidement les morceaux, mais sans les cuire !

Pendant que ça dore, préparer les légumes : oignon en lamelles fines, ail écrasé ou ciselé menu, et poivrons en morceaux de 2cm environ.

poulet-espagnol-02

Quand le poulet est bien doré, le retirer de la cocotte et réserver. Remettre un peu d’huile dans la cocotte si nécessaire et mettre à revenir les oignons et les poivrons en remuant constamment au début, le temps que la température baisse un peu dans la cocotte, puis en remuant seulement de temps en temps ensuite, pour ne pas que ça brûle. On veut commencer à voir colorer légèrement nos légumes.

poulet-espagnol-05

Alors évidemment, avec mes points noirs dus à la farine, ce n’était pas facile à voir sur les oignons, mais sur les poivrons déjà mieux !

Quand la coloration commence, ajouter l’ail

poulet-espagnol-06

et le laisser à son tour commencer à prendre couleur.

Pendant que les légumes sont dans la cocotte, mettre un peu plus que 250ml d’eau à bouillir dans la bouilloire. Préparer dans un bol le concentré de tomate et le délayer avec 250ml d’eau bouillante. Garder le reste de l’eau au chaud dans la bouilloire au cas où. Initialement, la recette utilisait du bouillon de volaille, mais pour juste 1/2 tasse j’ai pensé que ce n’était pas nécessaire d’en reconstituer. Si vous souhaitez en utiliser, c’est le moment de le préparer à l’aide de poudre ou d’un cube par exemple, en même temps que la dilution du concentré.
Rincer le riz basmati et bien l’égoutter.

Quand les légumes sont à point, saler légèrement (si vous utilisez du bouillon de volaille du commerce, il est en général très salé donc ne salez pas !), ajouter le riz, mélanger, ajouter ensuite le bouillon de tomate préparé, mélanger, poser le poulet par dessus, couvrir et baisser le feu au minimum. Ça doit mijoter tout doucement… Compter alors 10 minutes.

Pendant ces 10 minutes, attraper les crevettes surgelées et les dégeler sous un filet d’eau courante. Et ciseler le persil.

La cuisson doit se faire à l’étouffée, il est donc important de ne pas soulever trop souvent le couvercle. D’un autre côté, il faut également vérifier que ça n’attache pas au fond et que notre riz ne manque pas d’eau… Donc on soulèvera le moins souvent possible le couvercle mais on le fera quand même au moins une fois pour vérifier le niveau d’eau ! Et aussi, au bout des 10 minutes prévues, on goûtera le riz afin de vérifier qu’il est cuit. On en profitera d’ailleurs pour rectifier l’assaisonnement en sel et en paprika !
Lorsque le riz est cuit pile poil, ajouter les crevettes,

poulet-espagnol-09

mélanger rapidement. Si le son (chrrrrrrrrr) quand vous mélangez prouve que ça manque de liquide, ajouter juste environ 2 csoupe d’eau, mélangez rapidement et vite refermez le couvercle ! C’est en effet juste pour éviter que ça attache au fond, pas pour cuire le riz puisqu’il est déjà cuit.

Au bout de 2 minutes, rouvrir le couvercle, mélanger à nouveau, couper le feu et refermer le couvercle. Laisser finir de cuire comme ça tranquillement encore 2 minutes et c’est prêt ! En effet, une crevette orange est une crevette cuite 😉 !

poulet-espagnol-10

Tan daaaaaaan ! Voici le résultat avec le persil ciselé juste saupoudré par dessus !

poulet-espagnol-13

Le secret de ce plat, c’est le lien entre la cuisson du riz et celle du poulet. La cuisson se fait à l’étouffée, il n’y a aucune sauce, tout le liquide est absorbé par le riz qui ne doit pas non plus devenir « pâtée pour chien » !

Un riz comme le basmati cuit à l’étouffée en 10 minutes et a besoin du double de son volume en liquide. Un autre riz aura des besoins différents. C’est en fonction de la durée de la cuisson du riz qui dirige la façon dont on cuit le poulet qui lui va cuire, selon s’il s’agit de poulet bon marché ou de poulet label rouge, voire bio, de 20 à 30 minutes. Il vous fait donc bien connaître votre riz, ne pas changer de qualité de riz mais bien prendre votre riz habituel que vous connaissez bien, et pareil pour le poulet, en prendre un que vous avez l’habitude de cuisiner, ne pas changer ! Et si vous n’avez pas l’habitude, sachez qu’un basmati prend 10 minutes, que la cuisse d’un poulet de supermarché prendra 20 minutes en tout, et que celle d’un poulet de producteur bio en demandera plus (environ 30 minutes).

Et n’oubliez pas qu’une cuisse de poulet pas assez cuite peut se terminer vite fait au micro ondes, dans une assiette, juste au moment de servir… Donc il vaut mieux privilégier la juste cuisson du riz et terminer le poulet à part le cas échéant.

Bon appétit !

 

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Poulet et crevettes au riz à l’espagnole »

    1. @Poivre de Kampot : je ne connais pas du tout ce poivre. J’utilise du poivre sauvage de Madagascar (pour le « tout venant » je prends du mélange 5 baies, c’est moins glamour mais c’est aussi très parfumé et surtout bien moins cher !) que j’adore parce qu’il n’est pas brûlant mais très parfumé quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s