plats

le hamburger de luxe du 31, la recette de fête « plus simple tu meurs »

Avant de passer à la recette, un petit message.

Vous avez sûrement remarqué que je ne publie que très irrégulièrement. Il peut donc être particulièrement intéressant de vous abonner à mon blog, de façon à être prévenu(e) automatiquement par email de la parution d’un nouvel article. Vous pouvez vous inscrire dans la colonne de droite de ce blog rubrique « s’abonner ». C’est gratuit, je le rappelle !
Si, lorsque vous vous inscrivez, vous ne recevez pas d’email de confirmation d’abonnement dans les heures qui suivent, pensez à vérifier vos spams (également nommés messages indésirables)… Et s’il n’y a rien dans les spams, alors peut-être avez-vous fait une faute de frappe en tapant votre adresse… N’hésitez pas à réessayer de vous inscrire !
Par ailleurs, je vous informe que je suis entrain de restructurer ma liste d’abonnés : je vais changer d’outil de notification de publication. Si vous avez reçu une demande de confirmation d’abonnement et que vous n’avez pas donné suite, ce qui est normal si vous avez changé d’avis, pensez à suivre les instructions données dans cet email de confirmation si vous souhaitez réellement vous abonner.

Bonne lecture !

Ce n’est qu’aujourd’hui que je vous présente ce hamburger de luxe dégusté avec truculence mardi soir… En effet j’avais promis de régler auparavant son sort à mon chou kale ! 😉

Cette année, nous avons tenté une formule différente de celle que nous faisons habituellement et traditionnellement : rompre avec la tradition, c’est sympa aussi !

Au lieu de notre traditionnel rôti de boeuf / gratin de cardons à la moelle d’après Paul Bocuse, nous avons tenté le

Hamburger au foie gras

hamburger-au-foie-gras-01

Plus simple tu meurs !

Il vous faut :

des pains pour hamburgers si possible maison : des pâtons de 80g pris sur ma recette de base.
du chutney de figue
une julienne de pomme verte
quelques feuilles de roquette ou de mâche
des escalopes de foie gras cru à poêler
QS sel, poivre,
et enfin une poêle qui ne craint pas de chauffer sur feu très très vif !

Deux petites remarques qui ne manquent pas d’importance lors de l’achat : les tranches de foie gras diminuent énormément à la cuisson, donc pensez à en acheter suffisamment. Il n’est pas nécessaire de déveiner/dénerver un foie destiné à la cuisson.

Réchauffer les pains à hamburgers de la manière de votre choix : grille pain, grill du four, fond de poêle, peu importe, mais il faut que votre pain soit chaud : le foie gras poêlé refroidit à une vitesse incroyable !

Dans une poêle longuement préchauffée, placer les escalopes de foie gras (environ1,5 à 2cm d’épaisseur, en dessous ça fond dans la poêle, en dessus ça reste froid à cœur et ça brûle sur l’extérieur) pour les saisir très rapidement à feu vif sur chaque face. Saler, poivrer, déposer sur le fond de pain bien chaud. Tout de suite tartiner d’une bonne ccafé débordante de chutney et répartir la julienne de pomme verte et les 3 ou 4 feuilles de salade. Refermer le pain et déguster IMMEDIATEMENT ! Comme je vous le disais, ça refroidit très très vite, et froid c’est complètement indigeste…

hamburger-au-foie-gras-02

Sur les photos, pour des raisons de présentation j’avais juste mis une petite ccafé de chutney sur mon escalope de foie gras et placé la julienne autour ; une fois la photo prise je me suis empressée d’étaler le chutney de partout, de même pour la pomme ! J’ai même rajouté un peu de chutney : sans l’acidité de ce dernier, je sais que je ne pourrais pas digérer le foie cuisiné ainsi…

Le foie moelleux humecte délicatement de ses sucs tendres le pain de dessous… Le chutney, sucré et acide à la fois, complète la saveur naturellement délicate du foie… La pomme verte craquante et super fraîche tranche dans le vif, donne du peps et réveille les papilles… Et la salade… Ben je ne sais pas ce qu’elle fait à part me rassurer sur le fait que même le jour du réveillon j’ai de la verdure dans mon assiette ! lol ! Non, je plaisante, la salade, tout particulièrement la roquette, apporte une touche de légère amertume à peine discernable et termine à la perfection l’édifice des saveurs.

Vous retrouverez facilement cette recette pour le prochain réveillon dans un an : il vous suffira de sélectionner « recette de fête » dans le nuage de tags (tag = mot-clé), colonne de droite du blog. Mais si vous êtes aussi gourmand(e) que moi, vous ne vous limitez peut-être pas à la période des fêtes pour déguster un bon foie gras… Hmmmm ?

Bon appétit !

Publicités

6 réflexions au sujet de « le hamburger de luxe du 31, la recette de fête « plus simple tu meurs » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s