plats

curry de chou-fleur au yaourt

C’est un curry très particulier que je choisis de vous proposer aujourd’hui. Un curry quasiment « sec » : il n’y a que peu de sauce. Et en plus cette sauce est à base de yaourt…
Le mélange d’épice est surprenant, et le résultat l’est aussi ! Délicieux, et surprenant. Je pense qu’il intéressera les palais les plus curieux d’entre les vôtres… 😉
Bref, c’est un plat que je vous recommande de tester chez vous avant de le faire pour vos invités !

Curry de chou-fleur au yaourt

curry-chou-fleur-yaourt-06

Traduit et adapté du livre Complete Indian Cooking

Pour 4 personnes

prep : 15 min (le plus long pour moi a été de retrouver les épices : j’en ai de partout !!!…)
cuisson : environ 45 min

matériel : une sauteuse assez large pour contenir les bouquets de chou-fleur sans qu’ils se chevauchent.

2 coupe huile végétale neutre en goût (tournesol, isio 4, colza…)
1 chou-fleur moyen (environ 750g), détaillé en bouquets de taille à peu près identique (donc recouper les plus gros)
300ml de yaourt, j’ai utilisé au lait de brebis : texture plus riche, plus oncteuse à mon goût…)
2 gros oignons, pelés et hachés
2 gousses d’ail, pelées, dégermées et écrasées au presse-ail
4 feuilles de laurier
300ml d’eau bouillante
QS sel
il fallait aussi une pincée d’asafoetida, un truc qui pue – ainsi que son nom l’indique – que je n’ai pas l’honneur d’avoir dans mes placards, donc je n’en ai pas mis.

et pour les épices :
6 clous de girofle
6 grains de poivre noir (j’ai pris du poivre sauvage de Madagascar)
1 gousse de cardamome noire, juste fendue de la lame d’un couteau pointu
2 gousses de cardamome verte, fendue aussi
2 demi-bâtons de cannelle soit 5cm en tout (en général la cannelle est vendue en demi bâtons, les grands étant plus grand que les pots Ducros ou Amora ou autre marque de la grande distribution.)
1 ccafé graines de coriandre
1 ccafé graines de cumin
1 ccafé piment rouge en poudre (facultatif je suppose…) (remplacé par 1/2 ccafé de flocons de piment séché, avec les graines)

et j’ai servi avec du riz basmati.
Et accessoirement un autre curry que je voulais goûter, que vous trouverez dans ma prochaine publication, qui est absolument délicieux lui aussi, plus proche de nos habitudes gustatives que le curry de chou-fleur que je vous présente aujourd’hui, et qui ne va absolument pas avec ! lol !

Chauffer à feu moyen 1csoupe d’huile dans une large sauteuse, y ajouter l’asafoetida (si vous en avez, moi pas) et les bouquets de chou-fleur et laisser revenir environ 5 minutes. Ça dore un peu, pas beaucoup.
Retirer à l’aide d’une cuiller à trou ou d’une écumoire et réserver dans un saladier supportant la chaleur du chou-fleur. Verser les yaourts dessus, mélanger.

curry-chou-fleur-yaourt-02

Remettre 1 csoupe d’huile dans la sauteuse, toujours sur feu moyen, et quand l’huile est chaude, y faire suer les oignons, l’ail, les feuilles de laurier et tous les épices sauf le piment.

curry-chou-fleur-yaourt-01

Saler. Les oignons doivent commencer par devenir transparents, c’est à dire cuire, avant de colorer. Laisser suer ainsi jusqu’à coloration dorée des oignons. Si les oignons colorent sur les bords avant d’avoir eu le temps de cuire et de devenir transparents avant, baissez le feu, ajoutez une goutte d’eau, c’est trop chaud !
Ajouter enfin le piment, mélanger.

curry-chou-fleur-yaourt-03

Ajouter le chou-fleur et son yaourt, bien racler le saladier pour ne rien laisser perdre !

curry-chou-fleur-yaourt-04

Mélanger, baisser le feu et laisser mijoter doucement 10 minutes.
Verser alors l’eau bouillante, mélanger et laisser mijoter encore 25 minutes en mélangeant régulièrement.

curry-chou-fleur-yaourt-05

Le chou-fleur doit être tendre et il doit rester un petit fond de sauce pour éviter que ça brûle au fond. Dans mon cas, le chou-fleur n’était toujours pas cuit… Alors j’ai mis un couvercle et prolongé la cuisson de 10 minutes, et c’était OK.

curry-chou-fleur-yaourt-08

Un régal avec du riz basmati nature, tout simplement !

curry-chou-fleur-yaourt-07

Il peut être intéressant de retirer les épices « dures » avant de servir, c’est certes moins décoratif, moins joli sur l’assiette, mais ça peut éviter des accidents de dentier ou des recrachages brutaux : personne n’aime croquer dans un clou de girofle, un grain de poivre (quoi que… 😉 ) ou une gousse de cardamome…

Bon appétit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s