desserts

clafoutis, encore une autre recette…

C’est une recette de Michel Roth parue dans le magazine « Cuisinez comme un chef » de Robuchon en Juin 2007…

La recette d’origine comprend l’ajout d’un petit streusel noisette, je vous donnerai les instructions pour le faire même je n’ai pas souhaité le réaliser, le clafoutis en lui même étant déjà largement assez nourrissant à mon avis. Ou plutôt à celui de mes hanches… 😉

Clafoutis de Michel Roth

clafoutis-michel-roth-01

Une recette de Michel Roth parue dans le magazine « cuisinez comme un chef »

Pour 6 personnes

prep 20 min
cuisson 50 min

Pour le clafoutis :
450g cerises + une poignée pour la présentation. Je n’ai pas pesé, j’en ai mis de quoi remplir le fond du moule.
1 gousse de vanille
4 oeufs
environ 100g beurre : environ 60g pour faire 50g de beurre noisette, et un peu pour le moule
environ 60g sucre : 40g pour le clafoutis et un peu pour saupoudrer le moule graissé
40g miel
100g farine
300g crème liquide (j’ai mis 150ml de 12% et 150ml d’entière)
1 pincée de sel, ce n’était pas dans la recette mais j’en mets toujours dans les pâtes à gâteau.

Pour le streusel :
40g beurre ramolli
40g sucre
40g farine
40g poudre de noisette

clafoutis-michel-roth-03

Si vous souhaitez faire le streusel, commencez par mélanger ensemble les ingrédients du bout des doigts pour former un sable grossier et collant. Réserver au frigo.

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.

Chauffer le beurre doucement dans une petite casserole pour obtenir du beurre noisette. Éliminer les particules blanches en surface. Quand le beurre commence à sentir la noisette et à colorer très légèrement, vous remarquez également des particules brûlées collées au fond de la casserole, récupérer 50g de ce beurre translucide dans un petit bol, attention à ne pas laisser passer de particules en suspension. Laisser refroidir à température ambiante.

Beurrer grassement un moule à tarte de 25cm de diamètre puis saupoudrer de sucre en poudre, secouer pour ôter l’excédant.
Placer les cerises équeutées au fond du moule sans les écraser ni qu’elles se chevauchent, bref en une seule couche. Avec ou sans noyaux, c’est vous qui voyez… 😉

Dans un saladier, mélanger au fouet le sucre, le miel, la farine, le sel, les graines de la gousse de vanille (garder la gousse vide pour la déco ou pour faire du rhum arrangé ou du sucre vanillé ou autre 😉 ) et les 4 oeufs. Attention aux grumeaux. Ajouter la crème et le beurre noisette refroidi. Verser doucement sur les cerises. Enfourner à 180°C pour 50 minutes.

Non mais vous avez vu ça ? La bestiole se sauve du moule ! Sans aucune coulure, nan… Juste que la chose refuse de toucher le fond. L’avantage c’est que c’est facile à démouler… 😉

clafoutis-michel-roth-05

Si vous avez prévu de mettre le streusel, ajoutez le au bout de 40 minutes de cuisson et ré-enfournez pour les 10 minutes restantes. Michel Roth installe un bol renversé bien au centre du moule de façon à ne placer le streusel que le long de la circonférence externe du clafoutis, et ensuite, pour servir, il met quelques cerises et la gousse de vanille vide au centre. Ah oui, aussi il saupoudre de sucre glace à la sortie du four, encore une chose que je ne souhaitais pas faire, c’est bien assez sucré comme ça d’une part et c’est un plat rustique qui n’a pas besoin de « briller » grâce au sucre qui fond avec la chaleur.

J’ai donc fait la version sans streusel, ayant jugé que la présence de la crème au lieu de l’habituel lait, plus du beurre noisette, suffirait largement à nourrir mes poignées d’amour, que j’ai fort jolies d’ailleurs.

clafoutis-michel-roth-02

Bon, c’est super bon, pas de souci ! Entre la crème et le beurre noisette, c’est moelleux et gouteux à souhait, la vanille est très douce et  présente sans excès, et la pâte reste une pâte et ne fait pas le flan comme le font certains clafoutis. J’aime bien aussi quand ça fait le flan, d’ailleurs, hein, j’aime les deux, en somme. Il n’est pas trop sucré, et ça c’est important pour moi car je ne suis pas un bec sucré…

J’avais fait déjà d’autres essais de clafoutis : ici (clic) et là (clic aussi) ! Si vous avez envie de comparer… C’est le moment où jamais, et en plus les cerises ne sont pas chères cette année.

Bon appétit !

Publicités

9 réflexions au sujet de « clafoutis, encore une autre recette… »

  1. Ma recette (sans pesée )
    Préchauffez le four à 200°
    Mélanger 2 œufs, 2 cuillère à soupe de farine, 3 cuillère à soupe de sucre, ajouter un verre de lait ou un yaourt et une grosse cuillerée de crème épaisse, voire un petit pot. Ajouter les cerises équeutées.
    Beurrer grassement le moule, le mettre dans le four préchauffé jusqu’à ce que le beurre blondisse et fasse des bulles ( bien surveiller : le mieux est de se servir d’un moule en Pyrex !)
    Sortir le moule brûlant du four et sans attendre verser doucement le mélange, remettre au four immédiatement ( comme pour le far breton !!!)
    Normalement, en 40 mn c’est cuit . Il faut que la pâte reste fondante … Manger tiède ou à température ambiante le jour même et surtout pas de passage au frigo !

    1. @Bernie : Ah, génial, merci, j’ai encore ramassé 2 saladiers de cerises et comme il a plu elles s’alcoolisent très très vite… Je referai un clafoutis demain, je ferai votre recette !
      Les csoupe, elles sont rases ou bombées ?
      Bonne soirée !

  2. Si les cuillères sont grandes: rases…Si elles sont moyennes : bombées. C’est le charme des vieilles recettes, un peu piffométriques ! Si vous avez des cerises bien fermes essayez un bocal au vinaigre: bocal ultra propre et ébouillanté avec caoutchouc (ou couvercle ) neuf.et ébouillanté .Piquer les cerise avec une épingle ( 4 ou 5 trous) garder un morceau de queue. Les mettre dans le bocal avec quelques grains de poivre, 1ou 2 clous de girofle, en restant à 2 doigts de l’ouverture …faire chauffer du vinaigre d’alcool dans une casserole en inox . Quand le vinaigre est bouillant, le verser sur les cerises . Poser un petit galet de manière à ce que les cerises soient immergées . Entreposer à l’abri de la lumière . Attendre 6 semaines minimum avant de les manger . Délicieuses avec du rôti froid ou avec une terrine de canard…
    À propos de canard : recette facile pour accompagner un magret ou des aiguillettes : faire un caramel , hors du feu verser doucement du très bon vinaigre de vin ( vinaigre de Jeres ou de Banyuls par exemple ) puis remettre sur feu très doux. Équeuter les cerises, les dénoyauter ( si elles ne sont pas trop juteuses) les faire revenir 5 minutes à feu vif dans une noix de beurre+ 1cuill d’huile d’olive . Il ne faut pas qu’elles compotent . Ajouter les cerises au caramel vinaigré . Une pincée de sel et poivrer . Laisser sur feu doux pendant que vous cuisez la viande .

  3. Bonjour,

    Alors que déjà j’apprécie ce blog que je connais depuis peu mais pour lequel je me suis vite abonné car plein de bonnes recettes et d’humour, aujourd’hui j’apprécie également énormément les commentaires de Bernie.

    Merci à toutes les deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s