entrées·thermomix

Salade de fenouil, ail, anchois et parmesan

Ça ressemble à une salade césar puisque la sauce contient des anchois de l’ail du jus de citron et du parmesan… Mais la sauce cesar contient également d’autres ingrédients, ma la principale différence est que la sauce cesar est une mayonnaise, et pas cette sauce-ci, qui sera par conséquent bien plus légère.
 
C’est une recette du magazine Saveurs Thermomix
 

Salade de fenouil, ail, anchois et parmesan

 
Pour 2 personnes
 
2 fenouils petits (pour une entrée) ou moyens (si c’est là tout le repas) (réserver les peluches vertes pour la déco)
1 petite poignée d’amandes effilées
40g parmesan + de quoi faire des copeaux pour la déco.
2 gousses d’ail pelées
4 filets d’anchois à l’huile
1 petit citron (pelé à vif et pépins ôtés pour le TM, mais juste le jus si sans TM)
3 csoupe d’huile d’olive
1 pointe de couteau de piment d’espelette
QS sel
 
Faire colorer légèrement les amandes à la poêle. Surveiller que ça ne brûle pas. Réserver.
Râper le parmesan (couper en morceaux et râper 10sec/vit10) et le laisser dans le bol du TM.
Y ajouter l’ail les anchois coupés en 4, le citron coupé en 8 et l’huile. Mixer 20 sec/vit 6. Sans TM vous mixerez dans une mixette l’ail et les anchois, vous ajouterez le parmesan râpé, le jus de citron et l’huile et mixerez de nouveau juste pour mélanger.
Racler les parois du bol, remixer un petit coup si nécessaire.
Émincer finement le fenouil au couteau ou à la mandoline et mélanger avec la sauce (20sec/sens inverse/vit1)
Goûter, rectifier.
Servir avec les amandes, des copeaux de parmesan et les peluches de fenouil réservées.

.

plats·thermomix

Patotto brocoli jambon paprika, au Thermomix ou pas

Patotto brocoli jambon paprika

Aujourd’hui je vous propose un patotto.
C’est quoi un patotto ? C’est comme un risotto, mais à base de pâtes.
Les pâtes sont donc cuites par absorption.
Ça rend la sauce crémeuse, comme pour un risotto. Et puis ça fait des économies d’eau… 😉
Et… c’est faisable au Thermomix !!! Elle est pas belle la vie ?

Patotto brocoli jambon au paprika

Pour 2 personnes

160g penne temps de cuisson 10 ou 11 min
1 petit pied de brocoli
1 petit oignon
30g parmesan
30g beurre (ou huile ou ghee maison)
400ml bouillon bouillant
100g crème entière
1/2csoupe paprika (ou moitié moitié paprika et paprika fumé, c’est encore meilleur)
2 tranches de jambon

On détaille le brocoli en bouquets moyens : les gros coupés en 2, les plus petits restant groupés pour occuper le même volume que les demi gros, cela pour que tous aient un temps de cuisson équivalent (de 10 minutes)
Et on n’oublie pas la « moelle », c’est à dire le coeur bien blanc et tendre du pied, qu’on coupera en petites rondelles fines
On pèle l’oignon et on le coupe en 2

Mettre les morceaux de parmesan dans le TM, râper (10s/vit 10) reserver
Sans nettoyer le bol, mettre l’oignon et hacher grossièrement (4 sec/vit 4), rabattre
Ajouter le beurre et suer (4 min/temp varoma/vit1)
Ajouter le bouillon bouillant et rattraper l’ébullition (mettre 2 ou 4 min / temp varoma/ vit cuiller) et des que l’ébullition arrive jusqu’à la surface du bouillon on stoppe sans attendre la fin de la minuterie. Ou au contraire on prolonge. Bref faut ramener à forte ébullition.
Ajouter le paprika, les pâtes, melanger et relancer qq minutes pour rattraper l’ébullition simple, c’est-à-dire que le TM affiche 100 degrés acquis (2 à 4 min/100 degrés /sens inverse/vit cuiller)
Quand le 100 degrés est acquis, ajouter les brocolis et la crème) et cuire le temps indiqué sur le paquet moins 1 minute (11-1=10min/100degres/sens inverse/vit cuiller)
Au bout de ce temps, ouvrir et goûter. Trois possibilités :
– c’est impeccable, les pâtes sont parfaites : verser dans un plat de service, ajouter le jambon coupé en petits dés, mélanger délicatement, ajouter le parmesan en en gardant un peu pour saupoudrer sur les assiettes, mélanger et servir
– à vue de nez il manque un poil de cuisson, genre 1 ou 2 minutes, et il reste assez de liquide pour que ça fonctionne, eh bien on ajoute le jambon en petits dés et on relance 100 degrés / vit cuiller, toujours en sens inverse bien sûr, le temps qu’il faut. Et je finirais comme au cas précédent, le jambon étant déjà dedans, attention, faut suivre ! 🤣.
– c’est pas cuit, les pâtes sont dures, au secours, y’aura jamais assez de bouillon ! Ça ne m’est jamais arrivé mais je rajouterais du bouillon bien bouillant et je relancerais la cuisson jusqu’à ce que ça soit ok. Et je finirais ensuite comme dans le 1er cas.

Un vrai régal !

Bon appétit !

accompagnements·plats

Epinards aux épices et lait de coco

Voici une recette adaptée du livre « mes petites recettes magiques : cétogènes, + de graisses, 0 sucre », de : Olivia Charlet et Alix Lelief-Delcourt.

Je ne suis pas un régime cétogène, je mange de tout, surtout quand il y a des épices, et justement il y en a !

En fait, tout a commencé quand j’ai servi des épinards vapeur à ma petite-fille de presque 2 ans au moment où ça s’est passé. Elle qui mangeait volontiers des epinards mixés dans de la purée quand elle était bébé, eh bien l’amertume et l’astringence qui font le bonheur des amoureux d’épinards l’ont rebutée.

J’ai donc cherché autre chose que mes habituels épinards à la mauricienne pour lui faire goûter, histoire de changer un peu.

De plus, je suis passionnée par tout ce qui ce qui concerne alimentation, nutrition et santé. C’est pourquoi je m’intéresse aux diverses formes de régimes alimentaires, régime n’étant pas du tout à prendre dans le sens restrictions alimentaires destinées à perdre du poids mais plutôt aux habitudes alimentaires ciblées, reconnues et portant un nom particulier, que ce soit végétarien par exemple, ou, dans ce cas-ci, cétogène.

Voici donc mes

épinards aux épices et lait de coco

Cette recette utilise normalement de l’huile de coco, du tofu ferme et du sel. Moi pour ma petite fille j’ai mis de l’huile végétale neutre en goût, de la sauce soja, et j’ai servi avec du poulet vapeur. J’aurais très bien pu couper mon poulet (cru) en morceaux et les cuire avec les épinards mais il aurait fallu, pour ne pas les surcuire, les enlever puis les remettre à la fin, bref le genre de truc compliqué à faire avec un petit poussin de 2 ans dans les bras.
Cela dit, en règle générale, et donc quand ma petite puce n’est pas là, je ne mets ni tofu ni poulet et je fais au sel ou à la sauce soja selon l’humeur du moment. Quant à l’huile de coco, je n’en utilise pas car elle est dans la salle de bain : je l’utilise pour ma peau et mes cheveux !

Alors voilà !

Pour 2 adultes (et un bébé goinfre)

750g épinards frais (sans les grosses côtes)
2 csoupe huile végétale neutre
1 oignon, haché
3 gousses d’ail, hachées
3 brindilles de thym
1 ccafé curcuma
2 ccafé cumin en poudre
1 ccafé paprika doux (du piquant irait aussi)
200ml lait de coco (ou 100ml crème de coco)
Sauce soja au goût (2 ccafé pour moi) ou sel
Et j’ai mis quelques feuilles de coriandre pour la déco mais franchement ce n’est pas nécessaire, il y a bien assez de vert comme ça ! lol !

Allez, au boulot !

On fait fondre les oignons dans l’huile avec le thym sur feu moyen-doux

Voici les épices :

Quand l’oignon est fondu on monte le feu sur moyen-fort et on ajoute l’ail.

On mélange bien et on ajoute les épices pour les torréfier légèrement sans les roussir ni roussir l’ail : on mélange bien.

Puis on ajoute les épinards poignée par poignée (sauf si on a une très grande casserole dans laquelle tout tient d’un coup ) et on mélange régulièrement pour les tomber

Quand tout est tombé on ajoute le lait de coco, on mélange et on laisse mijoter à feu moyen-doux pour évaporer le trop d’eau. On n’oublie pas de saler au goût, donc il faut goûter pour savoir !

J’ai ajouté de la coriandre pour la déco, mais ce n’est absolument pas nécessaire.

Et voilà ! Bon appétit !

soupes

Soupe crue tiède de petits pois au basilic

Voici une de mes recettes favorites quand j’ai besoin de retrouver de l’énergie : une soupe crue tiède.

Non, je ne suis pas végétarienne ou vegan ou quoi que ce soit, et d’ailleurs je déteste être cataloguée, c’est restrictif, non représentatif, et cela empêche la découverte de plein de choses formidables !

Mais quand c’est bon, c’est bon, alors pourquoi ne pas en faire profiter ses ami(e)s ?

Et puis y’a pas de mal à se faire du bien !

Bon, évidemment, si vous trouvez des ingrédients bio c’est forcément mieux qu’à votre supermarché habituel, mais faut pas se leurrer :
– le bio c’est cher, n’en déplaise à certaines personnes qui veulent nous prouver le contraire, surtout au supermarché
– les petits pois ne sont plus trop de saison, donc en trouver en bio n’est pas évident (il y en avait mercredi dernier au marché bio, mais une dame a fini le cageot juste devant moi…)
Donc on ne se flagelle pas si on n’a pas tout bio, c’est de toute façon mieux qu’une soupe cuite ou un plat tout prêt du commerce !

En été, j’essaie pendant quelques jours, voire quelques semaines, du mieux que je peux, de manger à midi une soupe crue, ou bien une grosse salade de crudités de type « jifoutou », et je perds 1 ou 2 kilos, mes cheveux et mes ongles poussent…
Ça fait rêver, non ?
Bon, pas tout le monde…
Mon Nomamoi par exemple, pas la peine de lui proposer ce genre de soupe, c’est pas son truc, à part le gaspacho ! Donc une petite soupe ou salade le midi pour moi toute seule, et un repas « normal » pour nous 2 le soir, et c’est déjà super !

Heu… Mais que mange donc mon Nomamoi le midi alors, vous demandez-vous ? Rien ? Meuuuuuuh non ! Il mange à la cantine au boulot !

Je vous donne ici mon adaptation de la recette de Nadège, le lien vers la recette d’origine est plus bas.

Soupe crue tiède de petits pois au basilic

Adapté d’une recette du blog veganbio : Velouté cru de petits pois au basilic

Pour 1 personne (ça fait un gros bol)

1 petite gousse d’ail
1 cup (250 ml) de petits pois frais écossés (à défaut congelés)
1/2 csoupe de purée de sésame (ou d’amande)
1/2 avocat
4 petits champignons de Paris
quelques feuilles de basilic frais (ou l’équivalent congelé), garder une petite mini-feuille pour la déco
QS sel (si possible sel gris de mer)
1 cup (250ml) d’eau bouillie refroidie environ 5 minutes, le temps de préparer tout le reste

J’ai fait au Thermomix mais évidemment, tout autre blender/mixeur/girafe convient.

mettre l’ail dans le bol, 4s/vit7
ajouter tous les autres ingrédients, l’eau chaude en dernier, ça lui laisse un peu de temps pour refroidir, 1min/vit 10, rabattre, touiller, goûter, rectifier l’assaisonnement, et remixer 20s/vit10, ça ré-émulsifie la soupe qui devient toute mousseuse.
Servir et manger tout de suite car c’est vraiment tiédasse et ça refroidit hyper vite.

J’ai oublié que je voulais ajouter quelques gouttes d’une bonne huile d’olive…
La prochaine fois !

Bon appétit !

plats

Nouilles de soba, sauce cacahuète

Une recette que je fais plus de 3 fois, et toujours avec le même plaisir, c’est une recette qui doit être placée dans mon carnet de recettes en ligne, c’est-à- dire ce blog. Ainsi, tout le monde pourra en profiter.

A savoir, c’est une recette proposée par le stand Satoriz lors d’un salon du bio. Une petite fiche recette de rien du tout, mais waouh ! J’adore !

Si je vous dis qu’elle est très facile, et que le plus long, c’est-à-dire la cuisson des petits oignons, peut-être fait à l’avance, je sens que ça va vous plaire aussi !

Evidemment, je reste moi, donc j’ai bien modifié 2 ou 3 trucs à la recette d’origine, mais de l’ordre du détail.
Voici donc ma version :

Nouilles de soba, sauce cacahuète

Pour 2 personnes

200g de nouilles de soba (ou vermicelles de riz, ou nouilles ramen)
2 bottes d’oignons de printemps (mais ça c’est parce que je suis raide dingue des petits oignons nouveaux, ils sont fins, sucrés, mmmmmm que du bonheur… Normalement c’est une botte pour 2 personnes. Et perso, même si je préfère les cives en général, pour cette recette je prends des oignons au bulbe un peu plus formé)
1 belle csoupe de beurre de cacahuète non sucré
2 ccafé sauce soja ou shoyu
1/2 à 1 ccafé sucre (je mets du sucre roux bio)
1 ou 2 csoupe eau
1 citron vert bien juteux, sinon 2
QS huile pour cuire les oignons, je mets de l’huile d’olive
QS sel pour la cuisson des oignons
qq feuilles de coriandre fraîche (si vous n’en avez pas, c’est pas grave, pas besoin de courir à perpète en acheter)

On commence par préparer les oignons, on garde un peu de vert pour la déco, les bulbes les plus gros seront coupés en 2 ou en 4 de façon à ce qu’ils aient à peu près tous a même taille. On prépare aussi quelques feuilles de coriandre pour la déco.

Pour cuire les oignons, maintenant. On fait chauffer à feu moyen-doux un peu d’huile dans une sauteuse anti adhésive possédant un couvercle. Quand l’huile est chaude on y met les oignons bien à plat sans qu’ils se chevauchent, on saupoudre de quelques grains de sel pour aider à suer, on met le couvercle et on attend que ça dore sans brûler. On surveille ! On les retourne de temps en temps pour assurer une jolie coloration de tous côtés. Si ça va trop vite, on met 1 ou 2 csoupe d’eau et on remet vite le couvercle, et ce autant de fois que nécessaire. Et surtout dès que c’est joliment doré on coupe le feu !

Il est recommandé d’attendre que les oignons soient déjà bien avancés pour cuire les nouilles. On peut même cuire les oignons à l’avance et les réchauffer tout doucement avec un tout petit peu d’eau pendant que les nouilles cuisent.
Ça va très vite à cuire, les soba, 3 minutes pour les miennes, dans de l’eau bouillante non salée.
Une fois cuites, les égoutter et les rincer.

Pendant la cuisson des nouilles, faire la sauce : dans un bol, mélanger le beurre de cacahuète, la sauce soja, un peu sucre et du jus de citron vert, on commence avec 1/2 citron et 1/2 ccafé de sucre, puis on ajoute selon son goût. Liquéfier avec un peu d’eau si nécessaire, on veut une crème assez fluide. Avec mes proportions, j’obtiens 8 csoupe de sauce. Toujours goutter et rectifier la sauce avant de servir.

Verser les nouilles bien égouttées dans la poêle aux oignons, réchauffer le tout ensemble.

Et servir : répartir dans les assiettes, arroser de la sauce, décorer du vert d’oignon et de la coriandre ciselés.

Oui, la sauce est froide, mais ce n’est pas un problème, elle se réchauffe dans les nouilles aux oignons.
C’est à tomber !

Bon appétit !

 

apéro·entrées

Mousse de betterave au thon et chèvre, émulsion de persil

Encore une recette sans cuisson et à déguster bien fraîche, faut dire que la canicule ne nous lâche pas !

C’est une recette découverte sur un groupe facebook d’utilisatrices TM qui déchirent carrément 😉
J’ai donc tout naturellement trouvé des recettes sur le site Thermomix, en voici une (clic), et une autre (sa soeur jumelle… clic), et comme vous le verrez si vous cliquez sur les liens, ce sont des recettes avec de la crème. Seulement voilà, allez comprendre pourquoi, je ne digère pas toujours très bien la crème, alors que l’huile par contre passe comme une lettre à la poste. Pourtant, l’huile c’est 100% de matière grasse, et la crème environ 32 ! Va comprendre, Charles…

J’ai donc poursuivi mes recherches et j’ai trouvé ZE recette parfaite sur 750g !

Alors mets de l’huile… clin d’oeil à Valérie Lemercier, qu’on salue au passage !

Mousse de betterave au thon et chèvre,
émulsion de persil

Je vous promets que ce sont les vraies couleurs !

mousse-betterave-thon-chèvre-émulsion-persil-03

Franchement, on comprend pourquoi j’avais flashé sur cette recette, non ? 😉

Voici le lien vers la recette d’origine, donnée pour le Thermomix, mais très honnêtement un bon blender conviendra très bien. Ou tout appareil capable de mixer menu menu, et d’émulsionner la mayonnaise, sans doute faudra-t-il cependant ajuster un peu la méthode en incorporant l’huile petit à petit par exemple ? A voir !

mousse-betterave-thon-chèvre-émulsion-persil-04

Avec les proportions données j’ai obtenu 6 verres à tapas. Et l’émulsion de persil n’a pas recouvert la totalité de la surface, mais ce n’est pas gênant car c’est très goûtu et c’est une quantité parfaitement calculée pour complémenter sans neutraliser la betterave.

Je pense qu’en ces quantités, on peut faire 4 verres à tapas comme entrées, ou 6 verres à tapas comme apéro minimaliste, ou carrément 18 à 24 mini verrines pour un apéro genre épatez-vos amis !

Qu’ai-je changé à la recette ? Pas grand chose.

Pour la mousse de betterave :
J’ai fait la mousse de betterave avec du fromage de chèvre genre petit billy, 150g, parce que je n’avais pas de faisselle.
J’ai mis une gousse d’ail, et j’aurais dû en mettre 2.
J’ai mis du balsamique blanc comme indiqué dans la recette, et c’était tellement douçâtre que j’ai vite complété avec du jus de citron pour dé-sucrer et ré-acidifier ! Attention, c’est normal que ça soit douçâtre, c’est de la betterave quand même ! Mais trop c’est trop. Donc éviter les vinaigres sucrés me paraît important.
Le thon a laissé des petits points blancs formant un doux sable sous la langue. Peut-être aurais-je dû mixer plus longtemps pour les faire disparaître ? Ou passer au tamis ultra fin ? Bof, en tout cas, ça n’est absolument pas gênant.

mousse-betterave-thon-chèvre-émulsion-persil-01

Pour l’émulsion :
Il faut bien les 2 gousses d’ail pour donner du peps !
J’ai eu peur que le vert devienne gris par oxydation lors du passage au frigo en attendant la dégustation, donc j’ai ajouté du jus de citron, le jus d’environ 1/2 citron.
J’ai eu peur également que l’émulsion déphase mais en fait pas du tout ! Au bout de 24 heures (car on n’a pas tout mangé le 1er soir…) elle avait quand même un poil grisé sur le bord, mais elle était toujours aussi ferme ! J’étais incroyablement agréablement surprise ! On peut donc faire cette recette la veille !

mousse-betterave-thon-chèvre-émulsion-persil-02

Pour la déco :
J’ai pris ce que j’avais : quelques feuilles de persil et des graines de sésame noir. Je n’ai pas voulu mettre de féta, et je n’avais plus de betterave, alors forcément… 😉

Mon conseil :
ne pas faire cette mousse sans la contrebalancer par l’émulsion pour compenser le côté douçâtre de la betterave.

Bon appétit !

 

apéro

tartinade de radis au fromage de chèvre et à la ciboulette, au thermomix ou pas

Je vous parlais de cette tartinade dans mon précédent billet, je vous la présente aujourd’hui. Avec celle à l’artichaut, c’est juste génial à présenter à l’apéro avec des mini toasts ou des gressins… Ou en repas quand, comme ces jours-ci, on ne peut guère avaler grand chose d’autre…

C’est hyper frais, légèrement piquant, c’est juste totalement mégaslurp !

tartinade de radis au fromage de chèvre et à la ciboulette

tartinade-radis-ciboulette-01

adapté d’une recette de Cooking Julia

160g de radis préparés (avec un peu de tige verte, comme si on voulait les manger avec du beurre et du sel)
150g de fromage de chèvre genre petit billy
1/4 ccafé sel, 1/4 ccafé poivre,
1/2 bouquet de ciboulette, ciselée à la main (ou surgelé déjà ciselé 😉 )
1/2 jus de citron
1 à 2 csoupe huile d’olive (facultatif)

Avec un mixeur ou blender autre que le TM : Tout mettre sans le mixeur et mixer sans transformer les radis en bouillie.

Au TM : Mixer les radis en gardant des morceaux, on ne veut surtout pas faire de la bouillie ! Soit entre 3 et 5 sec/vit 5. Ajouter le fromage de chèvre émietté et le reste des ingrédients ; mixer 3sec/sens inverse/vit 4, rabattre et recommencer si nécessaire.

Filmer au contact et mettre au frais au moins 2 heures.

tartinade-radis-ciboulette-02

A moment de servir, vous verrez que le sel a fait rendre de l’eau aux radis. Soit votre préparation est très épaisse et vous pouvez mélanger la tartinade et utiliser cette eau de végétation pour la rendre moins compacte, soit elle est juste comme vous aimez et il suffit de pencher le bol au dessus de l’évier pour vous débarrasser de cette eau superflue.

Sur les photos vous remarquerez que pour décorer j’ai ajouté quelques rondelles de radis et une pincée de ciboulette ciselée. C’est plus joli, mais ça ne rend pas cette tartinade plus simple à déguster !!!

Bon appétit !

apéro

Caviar d’artichaut au basilic, au Thermomix ou pas

En ce moment, vous l’avez sûrement remarqué, il faut chaud chaud chaud. Lyon est particulièrement touchée, sans vouloir vexer les autres régions sous l’emprise de la canicule.

Nous mangeons froid, car même rester à côté du bbq à regarder cuire un plat est pour moi insoutenable.

A part des salades de crudités, que faire ?

Ce

Caviar d’artichaut au basilic

tartinade-artichaut-basilic-03

par exemple. Il s’agit d’une recette Thermomix, mais elle est réalisable avec n’importe quel mixeur ou, mieux, blender. C’est en principe une tartinade pour l’apéritif, mais en ce moment c’est tout ce que nous arrivons à avaler…

Je remercie ma conseillère Christine pour m’avoir envoyé cette recette, c’est une des tartinades que je fais le plus souvent avec celle au radis ! J’y ai apporté quelques modifications minimes (par ex remplacé 4 csoupe de poudre d’amande par 2 csoupe de purée d’amande et ajouté un peu de jus de citron pour ralentir le noircissement lié à l’oxydation lors de la conservation…)

1 bocal de fonds d’artichauts, égoutté (je mets le bocal au frigo la veille en ce moment)
1 gousse d’ail
1 bouquet de basilic (les feuilles)
2 csoupe bombées de purée d’amande blanche (qu’on peut très bien faire au Thermomix !)
50g d’huile d’olive
1/4 ccafé sel, 1/4 ccafé poivre moulu
1/2 jus de citron

Tout mettre dans le mixeur et mixer…
Soit, pour le TM, 20s/vit6. Il faudra peut-être rabattre à la spatule et recommencer quelques secondes.

Verser dans un joli bol à tartinade, filmer au contact et mettre au frais au moins 2 heures.

tartinade-artichaut-basilic-01

A tartiner sur du pain grillé (ou pas… Trop chaud pour griller quoi que ce soit…)

Plus simple tu meurs… Non ?

tartinade-artichaut-basilic-02

plats

wok de poulet au brocoli et riz 3 couleurs

Le wok, vraiment c’est un de mes plats préférés ! Rapide, facile, et puis quand on a du monde, je trouve toujours sympa de voir les invités se lever et venir voir la cuisson… Tout le monde en groupe autour de la gazinière, ça discute, ça s’extasie devant les couleurs qui arrivent les unes après les autres, bref c’est super visuel…

wok de poulet au brocoli et riz 3 couleurs

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-18

une recette du magazine Good Food de février 2015, stir-fried chicken with broccoli and brown rice

Pour 2 personnes

prep 5 min
cuisson 30 min (20 pour le riz, 10 pour le wok)

200g de fleurettes de brocoli (j’en ai mis plus !)
1 ou 2 blancs de poulet, selon leur taille
1 pouce de gingembre (environ 2,5cm)
2 belles gousses d’ail
1 oignon rouge (ou d’une autre couleur !)
1 poivron rouge (en conserve dans la recette d’origine)
1 ccafé piment doux en poudre (j’en ai mis moins. Au goût, en fait !)
1 csoupe sauce shoyu (ou sauce soja, ou tamari)
1 csoupe miel
150g riz 3 couleurs (1 poche de 250g de riz déjà cuit dans la recette d’origine)
QS huile végétale neutre en goût et supportant ls fortes températures
1 cive ou oignon nouveau et quelques feuilles de coriandre pour la déco

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-01

Cuire le riz selon la méthode de votre choix, et selon les indications sur le paquet, au thermomix pour moi :

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-03

Réserver au chaud (je préfère le réchauffer au micro ondes au moment de servir).

Pendant ce temps, préparer les brocolis, couper le poulet en morceaux de la taille de grosses bouchées, peler oignon ail et gingembre, laver le poivron, ôter les graines et les parties blanches puis le couper en dés ou en lanières, couper l’oignon en lamelles. Ciseler l’oignon nouveau avec un angle, pour faire des grandes tranches.

Une fois le riz cuit et égoutté (et le thermomix libéré) j’ai pu mettre mon brocoli à cuire à la vapeur. Environ 10 min. Faut tester avec une fourchette, il doit rester croquant !
Oui, je sais, j’aurais pu profiter de la cuisson du riz pour placer mon panier vapeur au dessus et ainsi économiser temps et électricité, mais je trouve que le riz est plus « beau » quand on le cuit à 100° au thermomix plutôt qu’à température varoma… Ben oui, j’ai quelques restes de perfectionnisme quand j’ai un peu de temps devant moi… Mais si j’avais été pressée, j’aurais mis les 2 à cuire en même temps et j’aurai retiré le brocoli une fois la juste cuisson atteinte !

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-02

Il est tout à fait possible de cuire le brocoli à l’eau, il faut alors 3 minutes max de cuisson dans de l’eau bouillante salée. Le brocoli doit rester croquant.

On hache ensuite l’ail et le gingembre (le hachage a été fait au thermomix pour moi, 5sec/vit 5, racler les parois et recommencer si nécessaire)

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-04

Et on peut arrêter là pour reprendre au moment approprié.

Chauffer environ 2 csoupe d’huile dans le wok sur feu vif. Quand l’huile est très chaude, verser les poivrons

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-05

et laisser dorer en remuant presque continuellement jusqu’à ce que quelques zones brûlées apparaissent

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-06

ajouter l’oignon et poursuivre en remuant en permanence, tout doit être très doré sans complètement brûler évidemment !

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-07

Ajouter le piment en poudre, l’ail et le gingembre,

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-08

finir de colorer en remuant tout le temps, attention l’ail brûle très vite donc cette étape est super rapide

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-09

Ajouter le poulet,

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-10

bien mélanger pour dorer le poulet sur toutes ses faces

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-11

et ajouter alors le miel et la sauce soja et porter à ébullition (ainsi que la recette le préconisait, j’ai ajouté 4 csoupe d’eau pour assurer suffisamment de sauce), cuire environ 2 minutes en remuant en permanence.

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-12

Et en principe, là, le poulet est cuit. Tester la cuisson sur un des morceaux, il ne doit plus rejeter de sang, seul un liquide incolore ou blanchâtre est autorisé ! 😉

Ajouter enfin les brocolis, juste le temps de les réchauffer, en mélangeant en permanence pour bien les enrober de sauce.

 

Et voilà !

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-15

Il ne reste plus qu’à ajouter l’oignon nouveau ciselé, en gardant quelques tranches pour la déco

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-16

S’il n’y a vraiment plus de sauce du tout et que c’est tout sec, on peut ajouter un tout petit d’eau ou de sauce soja (goûter avant pour décider laquelle !)

Il ne reste plus qu’à servir avec les dernières tranches d’oignon et quelques feuilles de coriandre en déco.

wok-poulet-brocoli-et-riz-3-couleurs-17

J’oubliais : il y a du miel, mais on ne le sent absolument pas. Il sert à contrebalancer le sel de la sauce soja et à aider à la caramélisation lors de la cuisson. Ce n’est donc pas du sucré-salé, ni même du « doux-salé ».

Bon appétit !

 

plats

Pavé de saumon grillé miso-paprika-balsamique, wok de nouilles de riz

Encore un wok aujourd’hui… Pour une recette simplissime, et délicieuse.

saumon grillé miso-paprika-balsamique,
wok de nouilles de riz

pave-saumon-grille-miso-balsamique-18

Une recette du mag Good Food Grilled miso salmon with rice noodles

Pour 4 personnes (heu… On a tout mangé à 2… La honte… Mais c’était tellement bon…)

4 pavés de saumon
un peu d’huile supportant les hautes températures (tournesol, colza…)

Pour la marinade du saumon :
2 ccafé pâte de miso rouge (miso noir ??? dans la recette d’origine, j’ai pris ce que j’avais, du rouge)
2 ccafé vinaigre balsamique
2 ccafé sauce soja
1 ccafé paprika fumé (j’ai pris du doux, mais pourquoi pas du fort ?)

Pour les nouilles de riz :
200g nouilles de riz plates
3 csoupe huile végétale neutre en goût supportant les hautes températures
3 gousses d’ail
25g gingembre
3 cives ou cébettes ou oignons nouveaux (8 oignons chinois dans la recette d’origine)
1 piment rouge (2 dans la recette d’origine, mais 2 relativement doux… Les miens sont forts. J’enlève les graines)
100g de pousses de soja (en réalité des germes de haricot mungo. J’en ai mis 200g car je n’aurais pas su quoi faire du reste de mon paquet…)
1 petit bouquet de coriandre, les feuilles seulement, en en réservant quelques une pour la déco
1 csoupe sauce de poisson (j’ai pris du nuoc mam)

On peut tout préparer à l’avance et cuire au dernier moment.

On prépare donc tous les ingrédients.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-01

On commence par faire bouillir de l’eau pour cuire les nouilles. On les cuit dans l’eau bouillante non salée le temps indiqué sur le paquet (en principe c’est 3 minutes), puis on les égoutte dans une passoire et on les rince bien à l’eau froide courante pour éviter qu’elles se collent entre elles.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-08

Max le Momix m’a haché l’ail et le gingembre

pave-saumon-grille-miso-balsamique-02

(5s/vit 5, rabattre à la spatule, recommencer 2s/vit 5)

pave-saumon-grille-miso-balsamique-03

tandis que j’éminçais les oignons, la coriandre et le piment au couteau.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-07

Réserver le mélange ail gingembre dans un petit bol.

Mélanger les ingrédients de la marinade.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-04

(Max le Momix, pas besoin de rincer le bol après il et gingembre, 10s/vit3,5 , rabattre, recommencer)

pave-saumon-grille-miso-balsamique-05

Graisser avec un peu d’huile une plaque passant au four et y déposer les pavés de saumon, peau dessous, chair dessus, et tartiner la chair de la marinade.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-06

Préchauffer le grill du four.

A partir de là, une fois le grill chaud, il faut 5 minutes pour terminer.

Glisser le saumon sous le grill pour 5 minutes (6 à 8 minutes dans la recette d’origine, mes pavés étaient peu épais, 5 minutes ont suffit.

Immédiatement mettre un wok ou une poêle wok à chauffer sur feu vif. Y verser 3 csoupe d’huile. Y mettre le mélange ail gingembre à revenir, toujours sur feu vif et en remuant quasiment tout le temps.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-09

Ajouter piment et oignon, continuer à revenir sur feu vif.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-10

pave-saumon-grille-miso-balsamique-11

Quand ça sent très très bon 😉 (ça va très vite, et faut pas laisser brûler !)

pave-saumon-grille-miso-balsamique-12

ajouter les nouilles et les germes de soja, mélanger à fond.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-13

Ôter du feu, ajouter la coriandre,

pave-saumon-grille-miso-balsamique-14

mélanger, puis la sauce de poisson, mélanger.

A ce moment, le saumon est prêt, vite le sortir du four pour ne pas risquer de trop le cuire.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-15

Servir et décorer des feuilles de coriandre réservées.

pave-saumon-grille-miso-balsamique-16

Vous savez quoi ? On a donc mangé à 2 le plat entier, prévu pour 4… Trop bon. Et mon Nomamoi me dit : « la seule critique que je pourrais éventuellement faire, c’est qu’il y a trop de germes de soja… » Ha ha ben oui, puisque j’ai mis le double de la dose prévue pour éviter d’avoir un reste pourrissant dans le frigo… Il est trop fort, mon Nomamoi, non ?

pave-saumon-grille-miso-balsamique-17

Bon appétit